Chronodrive (Auchan) fermera 14 magasins en France

 |   |  211  mots
Chronodrive, filiale d'Auchan, n'a pas mentionné le nombre d'emplois supprimés.
Chronodrive, filiale d'Auchan, n'a pas mentionné le nombre d'emplois supprimés. (Crédits : reuters.com)
La direction de la société pointe les faiblesses structurelles et la faible croissance du chiffre d'affaires des sites concernés.

Un coup de frein à la multiplication des drives en France? Chronodrive, l'inventeur du Drive en 2004 a annoncé son projet de "fermer ou céder 14 sites" en France, jeudi 27 novembre aux représentants du personnel. Elle annonce qu'elle réorganisera  "les services d'appui de l'entreprise en réduisant les effectifs sur certaines fonctions".

Des "magasins déficitaires depuis leur ouverture"

Dans un communiqué du 28 novembre, Chronodrive, filiale d'Auchan, estime que ces magasins sont "déficitaires depuis leur ouverture". Et de détailler: "Ils ne connaissent peu ou pas de croissance de chiffre d'affaires ou de clientèle, et ne présentent pas de perspectives de rentabilité à moyen ou long terme." Cela est dû, selon l'entreprise, à "des faiblesses structurelles (flux de véhicules et clientèle insuffisants)".

Chronodrive n'a pas communiqué sur les sites concernés par la fermeture. D'après la Voix du Nord, elles se feront dans l'est et le sud de la France. Et d'ajouter: dans "le Nord - Pas-de-Calais, le magasin de Loison-sous-Lens pourrait être concerné"

La filiale d'Auchan n'a rien précisé non plus concernant le nombre d'emplois susceptibles d'être supprimés parmi les 233 salariés concernés. La société a toutefois précisé pouvoir proposer des mesures de reclassement en interne "puisque 264 postes sont à pourvoir".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2014 à 12:06 :
Le drive est une mode, mais la majorité ne fonctionne pas, il n'y a jamais personne ou pas grand monde.
Feraient mieux d'organiser des livraisons à domicile bien plus rentables.
Réponse de le 05/01/2015 à 21:29 :
Vous connaissez bien les marchés dites moi ! Comment des livraisons où vous rajoutez les coûts d'achat ou de location, l'entretien des véhicules + le carburant et autres peuvent être plus rentables ?? La livraison, sachez-le, (si on ne fait pas payer un minimum de 15€ au client) n'est PAS rentable.
a écrit le 04/12/2014 à 9:53 :
. La société a toutefois précisé pouvoir proposer des mesures de reclassement en interne "puisque 264 postes sont à pourvoir".
Bien sûr !!! A cent kilomètre de là, alors aucun problème.
a écrit le 03/12/2014 à 11:50 :
C'est cela qui arrive quand on ajoute un intermédiaire à d'autres intermédiaires. La photocopie de la photocopie ne peut jamais marcher en tant qu'original.
a écrit le 03/12/2014 à 8:53 :
Ce service à un coût qui se répercute sur les prix dans les supermarchés standards idem pour le travail du dimanche (coût salarial plus important donc répercussion sur les prix de la semaine)
a écrit le 02/12/2014 à 22:35 :
Mais quelle langue parlez vous ?
a écrit le 02/12/2014 à 20:42 :
Attendez...
Ce sont les "inventeurs"...
Auchan, vous dire. Carrefour a moins de diversifications... Même au niveau national.
Et là, oui, là, ils réduisent..??
Hé bien, c'est pas compliqué : qualité.
Plancher enfoncé : acheteurs mauvais.
Signé : boomerang.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :