Bénéteau attend une chute de 30 à 40% de son chiffre d'affaires, l'action plonge

 |   |  197  mots
Le premier constructeur mondial de voiliers table sur une forte baisse de ses ventes au cours de son exercice décalé 2008-09. Elles devraient reculer de 30 à 40% en raison de la dégradation économique. La Bourse a sanctionné le titre ce vendredi.

Le ralentissement économique va lourdement se répercuter sur les ventes de Bénéteau. Le premier constructeur mondial de voiliers table ainsi sur une baisse comprise entre 30 et 40% de son chiffre d'affaires au cours de son exercice 2008-09. "Malgré leur intérêt marqué pour les produits, un grand nombre (de clients) ont préféré différer leur achat en raison de la dégradation de l'environnement économique et financier", explique le groupe.

Bénéteau attend désormais entre 646 et 742 millions d'euros de chiffre d'affaires pour l'ensemble de son exercice. Le résultat opérationnel courant devrait aller d'un à 29 millions d'euros. Le constructeur souligne cependant que sa situation financière saine (avec une situation nette de 490 millions d'euros et une trésorerie nette de 217 millions au 31 août 2008) "lui permet de maintenir les investissements nécessaires pour tirer le meilleur parti de la reprise attendue".

Pour l'exercice 2009-10, Bénéteau prévoit une croissance à deux chiffres de son activité bateaux grâce notamment au lancement de nouveaux modèles.

Ce vendredi, la Bourse a très mal réagi à cette annonce, le titre Bénéteau a bu la tasse en perdant 6,41% à 5,64 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette baisse de chiffres d'affaires me semble normal, d'une part il n'y a plus aucune places dans les ports, donc les ventes de bateaux en souffrent, les heureux plaisanciers qui disposent d'une place ne peuvent changer pour la même raison, les bateaux d'occasions donc les reprises ne se vendent pas, ne pas oublier non plus qu'en France le marché est presque saturé , l'été dans les mouillages et les criques les mouillages sont trés difficile à trouver, enfin le marché des loueurs devient lui aussi délic
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils risquent de couler à pic

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :