La saison de ski s'annonce fastueuse

 |   |  366  mots
Copyright Reuters
Alors que la neige a quelque peu gâché le réveillon de plusieurs milliers de Français, dans les stations de ski, on se félicite du caractère précoce de cet hiver. La saison s'annonce sous les meilleurs auspices.

Malgré une fin d'année placée sous le signe des économies, les vacanciers ne renoncent pas à aller skier. C'est ce qu'a pu constater le nouveau secrétaire d'État au Tourisme, Frédéric Lefebvre, en se rendant jeudi à Chamonix. Ses services indiquent que le début de saison « est caractérisé par un bon niveau de réservations », à la faveur d'un enneigement très favorable. Toutes les stations sont ouvertes, souvent depuis plusieurs semaines. Le niveau de réservation pour les fêtes de fin d'année est compris entre 50 % et 60 % pour la semaine de Noël, traditionnellement plus difficile à vendre puisqu'elle est placée sous le signe des réunions familiales. De plus, cette année, Noël, comme le Nouvel An, tombent un samedi, jour des arrivées et des départs dans les locations. Afin de moins perturber leurs clients, les professionnels ont exceptionnellement proposé des séjours débutant et finissant le dimanche.

Les taux d'occupation de la seconde semaine des vacances scolaires dépassent 70 % et certaines stations, de moyenne montagne notamment, affichent même complet. Au vu de ces premières tendances, 67 % des hôteliers interrogés par Sofres Atout France anticipent une saison en croissance ou stable par rapport à 2009, qui avait été une bonne année.

la clientèle étrangère revient

Alors que la demande des Français reste solide (44 % d'entre eux partent aux sports d'hiver), la différence par rapport à la saison précédente devrait se faire grâce à la fréquentation de la clientèle étrangère. Frédéric Lefebvre est optimiste car, depuis six mois, il constate un retour de la clientèle internationale sur les destinations françaises. La saison 2010-2011 pourrait ainsi se solder par une « hausse » de l'activité. Une bonne nouvelle pour le secteur de la montagne où les enjeux économiques sont réels. Près de 7 milliards d'euros de transactions sont enregistrées chaque année dans les stations. La France est le deuxième pays du ski, au coude à coude avec les États-Unis, avec près de 56 millions de journées skieurs par an et 60 millions de nuitées, sont consommés dans les massifs français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :