Un Français sur trois n'est pas parti en vacances ces deux dernières années

La peur de perdre son emploi et la baisse du pouvoir d'achat réduit l'envie de partir des Français qui sont de moins en moins nombreux à s'offrir des vacances. Toutes les catégories sociales sont touchées.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Certains se demandent "s'ils viennent pour les vacances". D'autres ne se posent plus la question. Deux millions et demi de Français ont ainsi renoncé à s'offrir des vacances ou des courts séjours payants l'an dernier, révèle une étude du cabinet Protourisme. En 2013, seuls 41% des Français (29,5 millions d'adultes et enfants) sont partis, un taux en baisse de 4 points sur un an et le plus bas depuis 15 ans.

1 million de Français se sont privés de départ en vacances 

Fruit de deux enquêtes menées en janvier auprès d'échantillons représentatifs de la population française, l'étude rapporte que depuis 2010, ce sont 3,5 millions de Français qui ont renoncé à partir en hébergement payant, même pour une seule nuit.

Plus d'un million de Français ont renoncé au cours de l'année 2013 à prendre les vacances qu'ils envisageaient en janvier 2013, souligne le directeur du cabinet, Didier Arino, cité dans un communiqué. Et un tiers des Français ne sont partis ni en 2012 ni en 2013.

Une baisse globale qui n'est pas liée au niveau de revenu 

Parmi les classes moyennes et les plus modestes, des niveaux historiquement bas ont été atteints. Seuls 38% (-4 points par rapport à 2012) des foyers gagnant entre 1.500 et 2.500 euros net ont pu s'offrir un hébergement payant pour une escapade d'au moins une nuit en 2013. Et seulement 23% (-2 point) des foyers gagnant moins de 1.500 euros.

Les autres catégories de revenus sont également touchées par le recul. Parmi les foyers gagnant plus de 3.500 euros, le taux est de 75% (-2 point) contre 56% chez les foyers disposant d'entre 2.500 et 3.500 euros (-1 point).

Baisse de pouvoir d'achat des retraités 

Didier Arino explique notamment ce recul par la baisse du pouvoir d'achat des retraités, "moteur essentiel du tourisme" depuis 10 ans.

Le chômage ou la peur du chômage est également un facteur important puisque 58% des employés de la fonction publique se sont offert au moins une nuit dans un établissement marchand contre seulement 41% des salariés du secteur privé.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 12/03/2014 à 0:06
Signaler
Difficile de partir en vacances avec des impôts qui flambent, des revenus bruts qui stagnent, des vieux parents à s'occuper.

le 18/06/2014 à 19:45
Signaler
si c est pour se faire arnaquer sur la cote d uzure autant rester chez soi et aller a la piscine car la cote d uzure est crade

à écrit le 11/03/2014 à 14:10
Signaler
Il est consolant de penser que 2/3 des français partent en vacances .

à écrit le 11/03/2014 à 14:08
Signaler
Les français ont vécu à crédit depuis 40 années consécutives de déficit budgétaire expliquant la dette de 2000 milliards d'€, grâce aux promesses démagogiques de nos élus. Nous aurons donc droit -au minimum- à 40 années de vaches maigres....On compr...

le 11/03/2014 à 16:45
Signaler
Il semblerait que vous êtes toujours en France, qu attendez vous!

à écrit le 11/03/2014 à 13:30
Signaler
Le progrès à l'envers, est-ce le but d'une société? Qu'il y ait des crises c'est une chose, mais permanente c'est la follie destructrice des idiots rois! On le voit, les actualités sont chargées! Par le surendettement, l'élimination des jeunes de la...

à écrit le 11/03/2014 à 13:13
Signaler
"Didier Arino explique notamment ce recul par la baisse du pouvoir d'achat des retraités" : si on rapproche çà de l'article "Les retraites complémentaires privées de revalorisation au 1er avril?" de ce même jour, la situation risque de ne pas s'arran...

à écrit le 11/03/2014 à 12:47
Signaler
Et cela va augmenter....sauf pour les cadres retraites de la fonction publique et les professions libérales privilegiees

à écrit le 11/03/2014 à 12:22
Signaler
Il y a 10 ans on nous disait que c'était 1 français sur 2 qui ne partait pas !!!alors ,il y a des progrès ????

à écrit le 11/03/2014 à 11:54
Signaler
les demandeurs d'emplois 90% des palmes

le 11/03/2014 à 12:49
Signaler
Pas très clair votre commentaire... Etes vous chomeur ou a la retraite dans les deux cas vous vivez au depend de ceux qui travaillent, ne l'oubliez pas

à écrit le 11/03/2014 à 11:51
Signaler
...et ça ne fait que commencer.....ne pourront partir que les professions libérales, nantis, ceux qui auront toujours un porte feuille bien garni..aux autres de se priver, de crever la bouche ouverte, normal, non?

à écrit le 11/03/2014 à 11:29
Signaler
mon entreprise a fait faillite pas de travail pas de CE ..pas de vacances ..je postule chez EDF .. j'espère..me refaire

le 11/03/2014 à 13:44
Signaler
Vous avez raison chez EDF, on peut faire des dettes à la France, les banques aussi, y a pas de raison, avoir la sécurité d'emploi et une retraite cadre de 3 euros pour 1 cotisé et faire augmenter les coûts pour le client... ou plutôt assujéti?

à écrit le 11/03/2014 à 10:56
Signaler
c'est bizarre ! je n'ai pas le meme sentiment quand je lis par ailleurs le taux de remplissage record des stations de sport d'hiver pour NOEL et FEVRIER et qu'on ne me dise pas qu'il s'agit uniquement de touristes étrangers.

le 11/03/2014 à 11:27
Signaler
Dans les stations de ski des Alpes, les étrangers sont légions : hollandais, anglais, ... et les russes, ... et même de chinois commencent à arriver !

le 11/03/2014 à 11:55
Signaler
Il existe 3,3 millions de chomeurs, On nous parle de 2à3millions de précaire,soit des chômeurs indemnisés en puissance on recense 1,2 millions d(intermittents du spectacle Et avec tout cela,on obtient 1sur 3 sans vacances!!!! Ah les stats,quel be...

le 11/03/2014 à 17:23
Signaler
Tu parles les Chinois investissent et envahissent tout....ainsi que les Qataris.....

à écrit le 11/03/2014 à 10:51
Signaler
Bien dit LIBERTE

à écrit le 11/03/2014 à 9:58
Signaler
Voilà à quoi s'attaque notre gouvernement, à nos libertés (cf les avocats, les journalistes, les entrepreneurs, etc ...) Nos gouvernants forment une 'Nomenklatura' d'un nouveau genre qui détruit les libertés en utilisant une dialectique 'soporifique'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.