Fifa : Platini, suspendu, dénonce une "farce" et veut faire appel

 |   |  371  mots
Michel Platini, fragilisé par sa suspension, reste déterminé à briguer le titre de président de la Fifa, et veut laver son nom.
Michel Platini, fragilisé par sa suspension, reste déterminé à briguer le titre de président de la Fifa, et veut laver son nom. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Interdit d'exercer toute activité liée au football pour trois mois par la Commission d'éthique de la Fifa, "le roi Michel" contre-attaque et prétend toujours devenir président de l'organisation.

Alors que toute la presse s'interroge ce vendredi matin sur l'avenir de Michel Platini, suspendu jeudi 8 octobre pour trois mois par la Commission d'éthique de la Fifa (Fédération internationale de football association), "Platoche" poursuit sa contre-attaque. Dans un communiqué, l'ex-capitaine des Bleus a répété qu'il allait se consacrer à "faire triompher sa bonne foi", et qu'il restait candidat à la présidence de la Fifa. Concernant la décision de la Commission d'éthique, qui visait également le président démissionnaire de la Fifa Joseph Blatter, le "roi Michel" n'a pas mâché ses mots:

"Bien qu'elle puisse être qualifiée de farce, je refuse de croire qu'il puisse s'agir d'une décision politique prise dans la précipitation afin d'entacher une vie dédiée au football ou d'anéantir ma candidature à la présidence la Fifa."

Opinion>> L'affaire Platini met Paris 2024 en difficulté

Rester à la tête de l'UEFA

Le comité exécutif de l'Uefa (Union des associations européennes de football), l'instance dirigeante du football européen, a exprimé dès jeudi son soutien à son président Michel Platini, lequel compte bien le rester. L'instance annonce qu'elle "va enclencher les différentes procédures" pour faire appel de sa suspension. Du fait de ce futur appel, le comité exécutif de l'Uefa ne voit pas, "à l'heure actuelle", le "besoin" de confier l'intérim de la présidence à son plus ancien vice-président (Angel Maria Villar Llona).

"Le Comité exécutif exprime sa pleine confiance au président de l'Uefa, Michel Platini, et le soutient entièrement", conclut le texte. Platini peut faire appel de sa suspension devant la commission de recours de la Fifa, puis devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Il a été suspendu pour 90 jours par la commission d'éthique de la Fifa, après avoir été entendu fin septembre par la justice suisse au sujet d'un versement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) perçu en 2011 de la part du président de la Fifa, Joseph Blatter. Pendant la durée de cette sanction, le Français de 60 ans ne peut théoriquement exercer aucune activité liée au foot au niveau national ou international.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2015 à 9:37 :
La volonté de Platini de donner aux seuls arbitres la direction des matchs en leur accordant l interprétation des régles du jeu , surtout sur les corners , m a paru suspect alors que la vidéo aurait pu aider à leurs applications et rendre plus propre le jeu , quitte à remettre en cause la régle du pénalty automatique . bref de quoi discuter pour rendre le jeu plus propre et eliminer la triche , ce qu il n a pas voulu , le rendant suspect à mes yeux .
a écrit le 10/10/2015 à 9:02 :
"Les yeux dans les yeux, j'affirme ne m'être rendu coupable ou responsable d'aucune atteinte à l'éthique footballistique". Une phrase proche à celle là a été prononcée en d'autres lieux en France et tout le monde connaît la suite.
M. Platini est candidat à une fonction dirigeante d'une organisation internationale dont il rejette la décision qu'il refuse, de surcroit, d'exécuter avec l'appui de ses alliés de l'UEFA. Et il continue de prétendre qu'il n'y a aucune atteinte à l'éthique footballistique. Rien que pour cela, il n'est pas crédible.
a écrit le 10/10/2015 à 8:10 :
dans le meme sac que m cahuzac
aucun honneur seul le mensonge est leur fois
( toujours pas juge) la grande peur de la hollandie
de voir ressurgir d'autre manipulation
a écrit le 09/10/2015 à 19:35 :
Décidément je ne comprends pas les journalistes responsables pour La Tribune quand ils défend quelqu'un de très suspect que Michel Platini. Pourquoi nos journalistes s'adonnent à coeur joie pour lapider un Blatter – et qui jouit encore de la présomption d'innocence – mais qui se font d'avocats zélés d'un personnage à qui les accusations de corruption se font de plus pesantes à chaque jour qui passe.
Comment peut-elle une presse qui nous paraît partiale dans ce cas exiger une justice impartiale d'une affaire dont elle n'a pas toutes les repères ?
a écrit le 09/10/2015 à 16:50 :
Michel, pourtant tes coup-francs étaient légendaires mais là il semblerait que tu nous aies fait un drole de coup....tout sauf franc....suisse diront les mauvaises langues
a écrit le 09/10/2015 à 15:31 :
Le tireur de coups pas francs ne mérite aucune attention.
a écrit le 09/10/2015 à 12:36 :
la chasse à ceux qui font et qui gagnent (M Platini) continue.
entreprenons, gagnons, embauchons, la France ira mieux.
n'en déplaise aux moins disant.
la France va bien rebondir un jour!
a écrit le 09/10/2015 à 12:32 :
Il s'empoche, sans qu'il puisse en donner justification crédible, 2 millions de dollars et il prétend encore à la présidence de la FIFA criant à l'injustice à son égard.

On ne peut pas être l'enfant chéri de Blatter ( jusqu'à très récemment) sans avoir profiter de ses largesses.
Le seul problème pour Platini est que l'affaire était tellement ancienne qu'il ne croyait pas qu'elle ressortirait au grand jour.
Après les gentillesses qu'il a dites sur Blatter, gentillesses qui étaient censées garantir à Platini la succession à la Présidence de la FIFA, qu'il est probable que des gens bien informés ont orientés les investigations dévoilant le pot aux roses.
Et ces MM. dont le Premier Ministre Valls qui le.....soutiennent avant disculpation...si disculpation il y a.
Il semble que être Français suffit sans qu'il soit nécessaire d’être honnête.
Après tout 2 petits millions de dollars c'est pas beaucoup....
a écrit le 09/10/2015 à 10:49 :
Il faut arrêter avec des types qui se croient d'être les rois ou le Napoléon du foot et qui ne font que d'arroser les autres afin de s'assurer la réélection.
a écrit le 09/10/2015 à 10:39 :
"Platoch" a du en croquer c'est sûr mais bien intègre celui qui refuserait 2 millions de francs suisses, il faudrait être un saint pour refuser ça en plus pour des travaux ou des missions fictifs. Par contre il faut admettre qu'il est grillé en Europe mais en France et curieusement il a acheté symboliquement l'appui de M Valls en l'invitant à la dernière finale de coupe d'Europe.
Réponse de le 09/10/2015 à 11:05 :
Si vous pensez que tout le monde accepterait 2 millions, alors vous vous trompez et vous avez une image bien decevante de l'homme. L'argent n'achete pas tout ni tout le monde. Cela ne marche que pour les esclaves de l'argent, et je ne les envies vraiment pas :) Le temps et La liberté sont bien plus précieux!
Réponse de le 09/10/2015 à 12:14 :
Hélas, l Homme est devenu esclave de l argent.. Beaucoup seraient prèts à vendre leurs parents, leur âme pour qq M € :(

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :