Le Puy du Fou España ouvre à Tolède avec une jauge limitée à 30%

 |  | 1181 mots
Lecture 6 min.
Sur 242 millions d'euros de budget escompté jusqu'en 2028, Le Puy du Fou a déjà investi 183 millions d'euros pour l'ouverture de Puy du Fou Espana à Tolède.
Sur 242 millions d'euros de budget escompté jusqu'en 2028, Le Puy du Fou a déjà investi 183 millions d'euros pour l'ouverture de Puy du Fou Espana à Tolède. (Crédits : Puy du Fou Espana)
Un an et demi après avoir posé le pied en Espagne avec le spectacle « El sueño de Toledo », le Puy du Fou s’enracine à Tolède et ouvre son second parc à thèmes au public ibérique autour de quatre villages et une jauge de 30% acceptée par les autorités espagnoles. En discussion avec les pouvoirs publics français, le Puy du Fou vise une réouverture le 17 avril prochain, en Vendée.

« Il existe une terre où les héros sont éternels... », diffuse le message d'attente de la conférence de presse organisée en vidéo depuis Tolède où dans le décor d'un palais, Nicolas de Villiers, Président du Puy du Fou et Erwan de la Villéon, directeur général du Puy du Fou España, ont annoncé l'ouverture au public de Puy du Fou España le 27 mars. Dans cette espace de 30 hectares, situé à 7 minutes du centre-ville de Tolède et à 45 mn de Madrid, où le Puy du Fou a, à date, investi 183 millions d'euros, les visiteurs espagnols vont pouvoir découvrir quatre villages et quatre spectacles ; El Último Cantar, un spectacle de chevalerie à 360° inspiré de l'épopée et du destin singulier du héros espagnol Rodrigo Díaz de Vivar, dit le Cid Campeador, A Pluma y Espada, une aventure de cape et d'épée, Cetrería de Reyes, une joute entre le Calife et un chevalier castillan au beau milieu d'une centaine de rapaces, Allende la Mar Océana, un embarquement à bord de la Santa Maria sous les ordres de Christophe Colomb...

Deux cents comédiens et artistes

Voilà pour le spectacle, haut en couleur joué par près de deux cents comédiens et artistes, dont les concepteurs réfutent le terme de parc d'attraction ou de loisirs. « Ce concept est un modèle artistique et universel pensé pour s'adapter à toutes les cultures, né de l'intuition de l'âme des peuples, inspiré de l'histoire espagnole », préfère Nicolas de Villiers qui, pour cette première édition, veut attirer 600.000 visiteurs jusqu'en novembre. Malgré la crise, le spectacle « El sueño de Toledo » lancé en 2019, mettant en scène 1500 ans de l'histoire espagnole, a déjà conquis 120.000 spectateurs bluffés par les spectaculaires effets spéciaux. Doté de vingt points de restauration à travers quatre villages, le site de Tolède emploie, aujourd'hui 678 personnes. Il aurait généré 2.000 emplois indirects. Et pourrait s'enrichir à l'horizon 2025 d'un palais des congrès à l'instar du « théâtre Molière » en Vendée où le Puy du Fou vient d'investir 10 millions d'euros pour accueillir des séminaires d'entreprises de 5 à 5.000 personnes.

Puy du fou espana - Ele ultimo cantar

Une jauge espérée à 50%

Les Espagnols seront-t-il aux rendez-vous alors que la pandémie perdure et qu'à l'exception des touristes étrangers, le pays est confiné? « Nous avons mis en place une série de mesures drastiques pour que les gens se sentent et soient en sécurité. Les sols et les files d'attentes sont marqués et balisées, la capacité des théâtres et des auditoriums est réduite », indique Nicolas de Villiers. Menée en pleine période Covid, la construction a pu être adaptée. Des systèmes de ventilation et de régénération de l'air en moins de trente minutes ont pu être intégrés sur tous les théâtres et auditoriums. Les protocoles auraient été certifiés.

Résultat, dans un pays confiné mais ouvert à la clientèle étrangère, les autorités espagnoles ont accepté l'ouverture avec une jauge limitée à 30%. « Une récente inspection pourrait nous permettre d'aller jusqu'à 50% », ose espérer Erwan de la Villéon. Entre les mesures sanitaires et les équipements de ventilation, la facture représente un surcoût de 5 millions d'euros par rapport au budget initial. Un montant qui ne sera pas répercuté sur le prix des entrées. « La fréquentation n'est bien évidemment pas celle des business plans d'avant Covid. Mais notre succès se mesure en litres de larmes d'émotion et non en euros de chiffres d'affaires. Evidemment, nous devons être rentable. Le sera-t-on cette année ? Oui ! », assure le patron de Puy du Fou España.

-43% de chiffre d'affaires en 2020, 2021 en demi-teinte

L'impact financier et l'enjeu sont de taille, comme en France, où le Puy du Fou a vu son chiffre d'affaires chuter de -43% entre 2019 (125 millions d'euros) et 2020 (73 millions d'euros). Avec un million de visiteurs, la fréquentation a chuté, elle, de 50%. « 2020 a été une année très difficile mais aucun cluster n'a été détecté sur des sites de loisirs et de culture. Alors, soit on se laisse gagner par la crise, soit on voit la lumière au bout du tunnel. 2021 sera en demi-teinte », concède Nicolas de Villers, qui milite pour une ouverture du site français le 17 avril prochain auprès des autorités françaises. L'entreprise n'a pas, pour autant, ralenti ses investissements. Soixante-deux millions d'euros ont été injectés en 2020 pour construire un sixième hôtel de 100 chambres (Le Grand Siècle), un palais des congrès (Le Théâtre Molière) doté d'un auditorium de 500 places et son nouveau spectacle (Les Noces de feu), auréolé de plusieurs distinctions internationales. L'ambition internationale n'a, elle non plus, pas variée. « Nous devons devenir une marque mondiale », rappelle Nicolas de Villiers qui confirme l'objectif d'avoir ouvert quatre Puy du Fou dans le monde d'ici 2030. « Il y a aura deux autres parcs d'ici là. Des discussions actives se poursuivent avec des partenaires chinois sur différents sites, dont Shanghai où nous aimerions monter un premier spectacle avant 2025 », assure-t-il.

puy du fou Vendée

Relocaliser le cinéma français

Toujours en quête de diversification, le Puy du Fou, qui déjà confiait la création de ses musiques au jeune compositeur suisse Nathan Stornetta, repéré par Hans Zimmer, auteur des bandes originales les bandes originales du Inception, Dunkerque ou de la trilogie Pirates des Caraïbes, vient de créer la société Epique Studio.

Ce pôle de production audiovisuelle veut mettre à disposition du cinéma français le site vendéen de 500 hectares, les moyens techniques, humains et animaliers jusque-là utilisés par le Puy du Fou. « Epique Studio est un terrain de jeu incroyable à 2h30 de Paris. Notre objectif est d'être au service des réalisateurs et des producteurs pour faire des créations de très haute qualité tout en restant dans des budgets compétitifs », argumente Augustin de Belloy, directeur général d'Epique Studio et co-fondateur de la société de production Left basée à Paris et Los Angeles. Depuis 2018, le Puy du Fou intègre la modélisation 3D de ses spectacles pour définir les déplacements des acteurs, de la machinerie, anticiper les mouvements et tirer le meilleur parti pris des très grands dispositifs scéniques.

« Nous disposons d'une vingtaine de décors historiques, des dizaines de milliers de costumes, d'un studio inondable de 2600 m², des maitres-armes, des installations logistiques, sept cents poiseaux, deux-cent trente chevaux... des animaux habitués aux exercices et à la présence humaine, des moyens et un savoir-faire humain qui doit permettre de relocaliser le tournage de films français ou internationaux, de séries ou de publicités en France. Des tournages sont déjà en cours », indique Nicolas de Villiers, qui n'exclut pas non plus des mises en scène à Tolède ou, à l'avenir, la création de jeux vidéo permettant d'ouvrir de nouveaux territoires d'expression... et d'éternité pour ses héros ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2021 à 10:30 :
Il a le bras vachement long machin quand même hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :