SNCF : le bénéfice net pourrait être divisé par trois en 2008

 |   |  213  mots
Le groupe ferroviaire pourrait voir son bénéfice net chuter à moins de 300 millions d'euros sur l'exercice 2008. Il avait dégagé plus d'un milliard d'euros de profits l'an passé.

Le bénéfice net de la SNCF devrait être divisé par plus de trois sur l'exercice 2008, selon le document budgétaire 2009 dont l'AFP a obtenu copie ce lundi. Les profits de l'entreprise ferroviaire devraient ainsi s'élever à 290 millions d'euros, contre 1,14 milliard en 2007.

La SNCF avait indiqué fin 2008 que sa branche "Transport et Logistique" était touchée "de plein fouet" par la crise financière. Hors filiales, la maison mère du groupe devrait dégager un bénéfice net de 460 millions d'euros contre 1,017 milliard en 2007.

Le chiffre d'affaires devrait atteindre 25,3 milliards d'euros contre 23,7 milliards en 2007, soit une hausse de 6,8%.

La SNCF publiera ses résultats définitifs vers mars-avril.


Tempête : le trafic reprendra normalement que dans une à deux semaines
Alors que près de deux tiers des axes ferroviaires touchés par la violente tempête qui a frappé ce week-end le Sud-Ouest du pays sont de nouveaux opérationnels, le trafic ne reprendra normalement que dans une à deux semaines, a estimé lundi sur France Info le président de la SNCF, Guillaume Pepy. "Sur les 1500 km des principales lignes du sud de la France affectées, un peu plus de 900 km sont rouverts", avait déclaré précédemment Pierre Izard, Directeur général des Infrastructures du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Service Client catastrophique, EPIC tenu par Sud et CGT associés passant le plus clair de leur temps à empiler des avantages catégoriels sur fond de gréviculture constante ne peuvent qu'induire le boycott, le pouvoir politique venant de faire la preuve de son incapacité à garantir le continuité du service.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le "service Public" a-t-il vocation à être confié à une société publique? Par ailleurs, ça n'est pas à un syndicat de défendre le "Service Public" puisque leur vocation est de marchander le coût du travail des fournisseurs que sont les salariés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
donc ils peuvent continuer a faire greve puisque sarkosy la affirmé, lorsqu'il y a une greve en france on ne s'en apercoit pas.serieusement, il font des benef alors qu'il l'utilise a entretenir leur voies plutot que d'augmenter leur tarif sans aucun entretient et donc verser des salaires phgaraonique a leur pdg qui pourrait au moins ecouter leur personnel afin de reduire les greves et pourquoi pas , puisqu'ils font des benef, supprimer les greves par une repartitrion equitable des benefices ou les salairés seraient compris dans le partage et non plus les glandeurs de potes de ministres
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le service public qu'est la sncf a ete detruit par les directives de l'encadrement sncf fermeture de ligne dedain des voyageaurs liquidation du fret tout cela grace a lapolitique guidee par mr sarkosy et de ses sbires fillon bertrand lagarde etc.. dire que les cheminots sont des privilegies se sont des imbeciles ilo n'y a qu' a regarde leur fiches de paie et de pensions de retraites. maintenant si la direction sncf avait ouvert le debat avec les syndicats il n'y aura pas eu autant de greve. depuis longtemps il n'y a plus de dialogue social a la sncf. ces hommes defendent tout simplement leurs outils de travail.les privilieges ne se levent pas a 3 ou 4 h.du matin et dorment dans leur lit la nuit. et ne travaillent pas les week end et lesd jours feries. les benefices soit disant fait ont etait fait suite a toutes les suppressions de postes et fermetures de gares. et autres liquidations d'autres services . merçi a ceux qui ont encore 'envie de travailler malgrés toutes les decisions
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si t'es pas content de tes conditions de travail ou de ton salaire, rien ne t'empêche de démissionner et de trouver un meilleur job. On n'a quand même pas forcé ces personnes à entrer à la SNCF alors arrêtez de vous plaindre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut impérativement privatiser la SNCF, et surtout ne pas reconnaître comme syndicat des gens comme " SUD " qui ne cherchent qu'à détruire notre système économique et notre notre société.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est vrai on ne m' a oblige de rentre a la sncf.au contraire je dis merçi a la sncf qui m' a permis de vivre et d'élever ma famille. cependant il y a un minimun. ce n'est pas en fermant son claquet et marcher a la baguette les doigt sur la couture du pantalon que l'on avançera. heureusement qu'il y a des syndicats pour permetre que le minimun social soit respecte et applique . MR Pepy et ses copains sont en train de detruire la sncf. lui au moins on voit qu'il est a la botte de Mr Sarkosy et quil applique bien les directives de ce dernier.A fait de faire greve ça ne fait pas plaisir. surtout a ton porte monnaie et continuer a ecouter tous les journaux televises TF1 ET TOUS les autres.alors quand j'entend le president de la sncf se plaindre,il ferait mieux de s'occuper a garder le patrimoine qu'il a entre ses mains. et surtout qu'il n'oublie jamais que c'est grace a ceux qui ont laisse leurs années et leurs vies que cela a toujours marcher.il ne faut pas oublie que quand lma guerre de 1945 a terminee l'Etat français a pris les caisses de la Sncf opour renflouer le pays a la sortie de la guerre. prend en reflection avant de privatiser c'est vite dit
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la sncf loge les personnes ayant loupé leur correspondance dans des hôtels 3 étoiles... n'y aurait'il pas des économies à faire de ce côté là ? j'ai personnellement apprécié passer une nuit dans une chambre a 200 ? la nuit... mais est ce que ce n'ai pas tout de même exagéré ???
concernant les commentaires ci-dessus... privatisation et entretien des lignes ne vont pas de paire... merci à nos voisins anglais de nous montrer quel exemple ne pas suivre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le service public fait tous les jours la démonstration de son souci de défendre exclusivement ses privilèges catégoriels qu'il n'ose afficher. A défaut de syndicat d'usagers, boycottons le plus possible tout service public marchand vu qu'il nous explique trop travailler jusqu'à ce qu'il fasse preuve de son inutilité (cf le fret SNCF...)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Formidable le statut d'EPIC.... le contribuable essuye les pertes et subventionne les régimes spéciaux aussi honteux qu'opaques... Continuons ainsi.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Connaissez vous l'histoire du gars qui sciait la branche sur laquelle il etait assis ? C"est ce que font les syndicats de la sncf, le problème est que nous payons tous , et que nous payerons encore plus.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bizarre que les gens soient ulcérés comme ça par ceux qui assre la majorité du temps leurs transport quotidien...
Perso je serais plutôt en colère contre le fait de ne pas toucher assez d'argent pour pouvoir habiter tout prés de mon logement. Pourquoi est ce toujours aux pauvres ou aux revenus moyen de se bouger les miches pour aller bosser? Qui fais autant augmenter les loyers à Paris?
Tout le monde choisit son travail, son logement et les contraintes de transport que cela occasionne.
Peut être devrions nous compter tous les m2 de la capitale et les diviser par le nombre de personnes travaillant sur site afin de voir si on ne peut pas caser certaines familles désavantagées à l'Elysée, dans les 400m2 de madame Bruni Sarkozy, à Matignon (c'est assez joli..), dans les appart de luxe et autre hôtels particulier et ministères...
Bref le problème profond n'est pas le service public assuré par la SNCF, c'est seulement une goutte de plus dans des vies qui ne nous conviennent pas et qu'il faut modifier.
Jexagère évidemment mais qu'est ce qui est le plus absurde? Défendre les droits des salariés ou devoir se loger à 1h de son lieu de travail ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il existe également une partie plus discrete de la SNCF qui ne se plaint pas et qui bosse plus de 12h par jour en se souciant du client et de la qualité de son travail.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :