CMA-CGM en négociation pour sortir de son endettement

 |   |  232  mots
L'armateur marseillais confirme négocier avec des banques et des institutions afin de trouver une solution pour sortir de son lourd endettement, alors que la crise a largement pénalisé le transport maritime.

Un comité de pilotage constitué de banques et d'institutions financières françaises, européennes et internationales, dont certains acteurs asiatiques et sud-coréens importants, a été mis en place au sein de l'armateur CMA-CGM. Son objectif est de trouver une solution à la dette qui grève le bilan du groupe. Selon des sources de presse, elle approcherait 5 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros).

D'après un communiqué du transporteur, "ce comité est chargé de proposer des mesures permettant de garantir les besoins de financement du Groupe à court et moyen terme, de renforcer sa structure financière et d'assurer ainsi son développement pérenne".

Le groupe rappelle qu'il fait face à des conditions de marchés largement dégradées depuis plus d'un an. Il table sur des pertes pour l'exercice 2009, malgré un redressement de l'activité au troisième trimestre. Le retour à l'équilibre est espéré pour le premier trimestre 2010.

CMA-CGM, troisième transporteur de conteneurs au monde, n'est pas le seul dans son secteur à rencontrer des difficultés. Le leader, le danois A.P. Moeller-Maersk, a ainsi levé 1,1 milliard d'euros début septembre après une perte au premier semestre. De même, le géant allemand Hapag-Lloyd va bénéficier d'une aide d'Etat.

Déjà au premier semestre, CMA-CGM a lancé un plan d'économies de 600 millions de dollars sur ses coûts d'exploitation, ramenant sa flotte de 393 à 361 navires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
a lire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si la tour de Wall Street Marseille n'avait pas été construite ils auraient un peu plus d'argent,c'est comme en 29 ,pourquoi n'ont ils pas anticipé cette situation ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand le volume mondial de transport baisse de 45 % , comment veux tu prevoir quelque chose ! T es un petit rigolo toi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :