La menace de grève des routiers persiste

 |   |  236  mots
Dominique Bussereau a annoncé la tenue à partir de janvier 2010 d'"états généraux du transport", avec notamment au menu des discussions la situation économique et sociale de ce secteur.

Les routiers feront-ils grève ce week-end, au risque de perturber fortement le trafic  et notamment l'accès aux plates-formes d'approvisionnement en produit frais à partir de dimanche soir ? C'est en tout cas la menace que brandissent les salariés du secteur s'ils n'obtiennent pas satisfaction sur leurs revendications salariales.

Ils ont négocié cette nuit avec le patronat en présence du secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau. Une présence de l'Etat rendue nécessaire par l'appel des patrons du transport routier à un coup de pouce financier public afin de pouvoir répondre en partie aux demandes des syndicats.

Au début de la séance, Dominique Bussereau a annoncé la tenue à partir de janvier 2010 d'"états généraux du transport", avec notamment au menu des discussions la situation économique et sociale de ce secteur.

Une proposition de 4% de hausse pour les plus bas niveaux, 3% pour les niveaux intermédiaires, et 2% pour les frais n'a pas abouti. Les syndicats réclament dans leur plate-forme de revendications une hausse de près de 9% et un treizième mois pour tous alors que les organisations patronales avançaient initialement 1,5% à un peu plus de 2% de hausse salariale.

Aucun n'accord n'a pu être trouvé pour l'instant. Une nouivelle séance de négociation est prévue ce jeudi. Sans que l'on sache si les syndicats, très mécontents de la tournure des discussions, voudront y participer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2009 à 9:55 :
Il faudrait mettre à jour votre rubrique !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :