SNCF : "Aujourd'hui nous sortons de la grève"

"Aujourd'hui, nous sortons de la grève", a estimé ce mercredi le directeur des ressources humaines de la SNCF, qui rencontrait les quatre syndicats représentatifs de l'entreprise. Le trafic sera quasiment normal ce jour, a-t-elle assuré. A la sortie des discussions avec la direction, la CGT a fait état d'avancées sur l'emploi, affirmation démentie par la CFDT et l'Unsa, les deux syndicats non grévistes.

3 mn

"Aujourd'hui, nous sortons de la grève", a annoncé ce mercredi le directeur des ressources humaines de la SNCF, François Nogué, qui rencontre, séparément, les quatre syndicats représentatifs de l'entreprise (Unsa, CFDT/Fgaac, CGT et Sud-Rail), après 15 jours de conflit social.

François Nogué a également annoncé une table-ronde sociale à la mi-mai et a dit avoir "confirmé les 460 embauches supplémentaires" décidées avant le conflit, qui avaient d'ailleurs amené la CFDT à suspendre son préavis de grève.

Lla CGT et Sud-Rail - les deux syndicats grévistes - ont pourtant peu goûté d'avoir été conviés à tour de rôle, à des réunions bilatérales, alors que la direction les avait au départ invité à une "table ronde sociale". Sud-Rail n'a pas manqué d'accuser la direction de vouloir "diviser" les syndicats par ce procédé.

Emplois

A la sortie des discussions, la CGT a fait état d'avancées sur l'emploi en annonçant que le budget recrutement 2010 serait "dépassé au-delà des 2.300 recrutements prévus".

Une affirmation démentie par les responsables de la CFDT et de l'Unsa, qui ont estimé que la grève n'avait pas permis aucune avancée dans ce domaine "On ne nous a pas annoncé de nouveaux recrutements par rapport aux 460 qui nous avaient été annoncés il y a trois semaines", a déclaré Jean-Michel Bigarne, secrétaire général de l'Unsa.

Des ajustements pourront avoir lieu mais "tout dépendra du nombre d'agents qui partent en retraite", a expliqué son homologue de la CFDT, Arnaud Morvan. Depuis la réforme des régimes spéciaux en 2007, c'est en effet l'agent qui choisit le moment de son départ, rendant plus difficiles les estimations des départs.

Le budget 2010 prévoyait initialement 1.800 recrutements pour 5.400 départs envisagés, avant d'être porté à environ 2.300.

Les prévisions de trafic pour ce mercredi

La SNCF avait prévu dès ce matin un trafic "proche de la normale" sur l'ensemble du réseau. Dans les régions très mobilisées ces derniers jours, de nombreux cheminots ont voté la reprise du travail, par exemple en Rhône-Alpes et en Midi-Pyrénées, mais le mouvement a également été reconduit dans certaines régions, à Bordeaux, Poitiers, Toulouse ou encore en région parisienne.

Le détail des prévisions :

- Transiliens : 9 trains sur 10 rouleront, l'interconnexion est rétablie sur les RER B (4 trains sur 5) et D (3 trains sur 4) ; le RER C comptera au moins 2 trains sur 3. Il faut prévoir quelques perturbations sur les lignes H, K, L, N et R.

- Trains express régionaux (TER) : le trafic sera assuré en moyenne à 90%, mais parfois en bus et de manière inégale d'une région à l'autre. Il sera normal ou quasi-normal en Languedoc-Roussillon, Limousin, Basse-Normandie, PAca, Auvergne, Lorraine, Alsace, Picardie et Bretagne. Ailleurs, il faut compter sur deux trains (ou bus) sur trois.

- TGV : le trafic est normal, notamment vers le sud-est, la partie du pays qui a été la plus touchée par le mouvement ; 8 TGV sur 10 rouleront de province à province.

- Corail et Téoz : 93% du trafic est assuré, il sera normal partout sauf sur Bordeaux-Toulouse-Marseille-Nice (deux sur trois).

- Intercités : 86% du service est assuré, des perturbations perdureront sur Bordeaux-Lyon, Caen-Tours, l'Arc Atlantique, l'Aqualys.

Les adresses où se renseigner
www. infolignes .com pour tous les trafics SNCF
www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare.
Deux numéros verts sont également à disposition : le 0805.90.36.35 pour les grandes lignes et TER, le 0805.700.805 pour les Transiliens. Par téléphone portable, sncf .mobi permet d'accéder en temps réel à des informations.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 22/04/2010 à 10:53
Signaler
Grève de privilégiés et uniquement pour les salaires, car il ne faut pas s'y tromper, SUD et CGT maquillent toujours les questions d'argent derrière un prétendu "maintien du service public".

à écrit le 22/04/2010 à 6:13
Signaler
L'eruption d'un volcan est un cas de force majeure, tout comme une guerre. Le droit de greve est-il egalement conserve dans le second cas? Dans les deux cas des milliers de gens doivent coucher a meme le sol. A mediter pour 2012.

à écrit le 22/04/2010 à 5:52
Signaler
La raison l'aurait donc emporté chez ces syndicalistes stupides,bornés et égoïstes ? Espérons qu'il en soit ainsi,espérons aussi que les "grèvistes" ne seront pas payés et qu'ils payent au prix fort les emmerdements qu'ils nous ont imposé ! Ce sera...

à écrit le 22/04/2010 à 5:14
Signaler
ON NOUS CONDITIONNE A PRENDRE LE SERVICE PUBLIC POUR DIVERSES RAISONS TRÈS LOUABLES SEUL PROBLÈME LES BOLCHEVIQUES SONT TOUJOURS LA !!!MERCI POUR VOTRE ÉGOÏSME, VOUS LES PROTÈGES DU SYSTÈME.A QUAND LE GRAND JOUR ,PAR LE VIDE .....

à écrit le 21/04/2010 à 18:56
Signaler
C'est des chanceux les employés de l'SNCF,faire la grève dans une entreprise qui est déficitaire et qui est depuis de nombreuses annéees renflouée par nos deniers publics.Une entreprise privé aurait depuis longtemps mis la clef sous la porte.

à écrit le 21/04/2010 à 18:19
Signaler
A quand la nouvelle grève chers cheminots? n'attendez pas de trop sinon vous allez être de nouveau fatigués et déprimés.

à écrit le 21/04/2010 à 16:44
Signaler
"Le budget 2010 prévoyait initialement 1.800 recrutements pour 5.400 départs envisagés, avant d'être porté à environ 2.300."... Dans ce cas, passer le nombre de départs à 5900 !! Logique NON ?

à écrit le 21/04/2010 à 14:37
Signaler
..aujourd'hui nous sortons de la grève.."pour ne plus y revenir" , cela fait du bien de réver

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.