SAS continue à battre de l'aile

 |   |  144  mots
Au deuxième trimestre, la compagnie aérienne scandinave affiche près de 60 millions d'euros de pertes avant impôts. La compagnie a particulièrement souffert de l'arrêt du trafic aérien après l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll.

La compagnie aérienne SAS dont la moitié du capital est détenue par l'Etat suédois et norvégien, a fait état ce mercredi d'une perte de nette au deuxième trimestre de 502 millions de couronnes suédoises (53,2 millions d'euros), contre 1,05 milliard de couronnes un an plus tôt. Les analystes interrogés anticipaient une perte de 758 millions de couronnes.

La compagnie en difficulté depuis plusieurs années précise, dans son communiqué, que le coût du nuage de cendres islandais s'est élevé pour elle à près 700 millions de couronnes (74,18 millions d'euros). Sans ce coût et hors exceptionnels, SAS aurait dégagé un bénéfice de 464 millions de couronnes (à périmètre constant).

En 2009, la compagnie a mis en place un plan de restructuration afin d'économiser près de 8 milliards de couronnes. Le groupe devrait supprimer plus de 5.000 emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :