Le miracle Qantas

 |   |  352  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Malgré l'immobilisation pendant plusieurs semaines de sa flotte d'A380, la compagnie australienne a quadruplé ses bénéfices au premier semestre.

Les miracles s'enchaînent pour Qantas. Non seulement, la compagnie aérienne australienne a évité le pire le 4 novembre dernier quand un des quatre moteurs d'un de ses six A380 a explosé (l'aile a été perforée mais heureusement pas au niveau des réservoirs). Mais l'immobilisation de toute sa flotte d'A380 pendant trois semaines (puis partielle jusqu'en janvier) ne l'a pas faite plonger dans le rouge. Au contraire, au premier semestre de son exercice 2010-2011 qui s'achèvera fin juin, Qantas a quadruplé son bénéfice par rapport à la même période de l'année dernière, à 241 millions de dollars australiens (178 millions d'euros).Son chiffre d'affaires a, quant à lui, progressé de 10% à 7,59 milliards de dollars australiens.

Les A380 représentent 17% de sa capacité en sièges kilomètres offerts de la compagnie à l'international. Le coût de l'immobilisation des A380 s'élève à 80 millions de dollars australiens (59 millions d'euros), un montant auquel s'ajoute plus 100 millions de dollars en frais de réparation, couverts par les assurances et le contrat passé avec Rolls Royce. En revanche, les négociations avec le motoriste sur l'épineuse question des compensations, n'ont toujours pas abouties.

Qantas a réussi compenser l'impact de l'A380 par une bonne reprise du trafic et des prix par rapport à l'année dernière et par la bonne santé de sa filiale à bas coûts Jetstar, dont les bénéfices ont bondi de 18% à 143 millions de dollars australiens.

"Les prix en première classe et classe affaires sont revenus à leurs niveaux d'avant la crise", a indiqué Alan Joyce, le directeur général de Qantas qui a fait par de son optimisme. "La clientèle affaires nous est restée fidèle et cette clientèle voyagent plus". En Bourse, Qantas a bondi de 5,4 %, à 2,52 dollars, la plus forte hausse du jour ;

Pour l'ensemble de l'exercice, Qantas table sur un bénéfice annuel avant impôts "sensiblement supérieur" aux 377 millions de dollars dégagés l'an dernier. Et ce malgré l'impact négatif des inondations et le cyclone Yasi qui ont balayé l'Australie en début d'anné, évalué à 70 millions.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :