Faut-il fermer l'aéroport d'Orly ?

 |   |  561  mots
Copyright Reuters
Le gouvernement a mis en place une Commission stratégique sur l'avenir du deuxième aéroport parisien, dont les capacités sont bloquées depuis 1994. Des voix s'élèvent pour en créer un nouveau.

Faut-il lever les contraintes de capacités d'Orly, fermer l'aéroport ou en construire un autre ? Alors que le gouvernement met en place une Commission stratégique pour l'avenir de la plate-forme parisienne, la réponse réside dans l'une de ces trois possibilités, dont l'une, très provocatrice (la fermeture) a peu de chance d'aboutir, même si « aucun sujet n'est tabou », a assuré la ministre des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet. Orly est un dossier polémique, qui oppose depuis des années les tenants du développement économique à ceux de la protection contre les nuisances sonores. La ministre a beau dire que « c'est une hypocrisie », la question du déplafonnement du nombre de créneaux horaires à Orly est pourtant au coeur de la problématique du onzième aéroport européen avec 25 millions de passagers accueillis par an.

Car la décision prise par décret en 1994 de limiter à 250.000 mouvements aériens (décollages et atterrissages), soit la moitié de ses capacités pour protéger les riverains des nuisances sonores, constitue un obstacle insurmontable pour définir « Orly dans 20 ans » comme le souhaite la ministre, alors le trafic aérien mondial augmente de 5 % en moyenne chaque année. Si l'utilisation d'avions de plus grosse capacités est une solution (c'est comme cela que la pénurie est gérée dans d'autres aéroports saturés comme Londres-Heathrow), le système à ses limites et ne règle pas le problème à long terme.

Si la levée pure et simple du plafonnement est inconcevable - aucun gouvernement souhaitera être confronté à une levée de boucliers des riverains -, une redéfinition du plafond à un niveau plus haut ou sur un autre critère comme le bruit, pourrait faire l'objet d'un consensus si la mesure est bien expliquée. « Avec l'amélioration des avions depuis 1994, les nuisances ont reculé et il serait possible d'augmenter le nombre de créneaux. Un plafond en bruit aurait le mérite de pousser les compagnies à moderniser leur flottes », explique un expert.

27.000 emplois directs

« Si rien est fait à Orly, il y aura des problèmes de capacité vers 2025 dans la région parisienne car celle de Roissy n'est pas non plus extensible. Il faudra penser à un nouvel aéroport », explique le consultant en aviation Nicolas Zveguintzoff. En 2008, la Cour des Comptes avait tenu le même discours. Et le consultant de préciser : « Dans la mesure où le contrôle aérien est dense au nord, la capacité supplémentaire doit être mise en place au sud de Paris. Si celle d'Orly n'est pas augmentée, il faudrait créer un nouvel aéroport dans le sud, pas très loin, avec, au moment de son ouverture, la fermeture d'Orly ». La mesure est extrême si l'on songe que l'aéroport génère 27.000 emplois directs. Elle rejoint celle du député-maire de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne), Didier Gonzales, qui lui n'a pas déterminé un lieu pour déménager Orly. Un tel scénario consisterait à créer au sud un aéroport aussi grand que Roissy. Aussi, des proches de la Direction générale de l'aviation civile évoquent plutôt un scénario de création d'un troisième aéroport d'une capacité similaire à celle d'Orly, qui serait maintenu. De quoi relancer la polémique sur l'emplacement de cet aéroport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2012 à 16:40 :
Je suis pour la fermeture d'orly, un aéroport aussi pret dans une zone aussi habité c'est un peu honteux, et puis après plus de 60ans de bon et loyaux services on peut dynamiser la région avec un nouvel aéroport plus loin, là où il n'y pas de riverain...
a écrit le 02/05/2012 à 10:20 :
et le jour où on aura des voitures volantes, à quoi serviront-ils?
Et le jour où il y aura des bornes de téléportation?
Il est donc inutile de créer un nouvel aéroport vu que dans quelques années, on en aura plus besoin.

je déconne.
a écrit le 11/10/2011 à 12:15 :
Je n'arrive pas à comprendre le problème des riverains. Quand on a construit Orly, il n'y avait que des champs autour de l?aéroport. Des élus ont urbanisé tout autour de l?aéroport par la suite. Les gens s'installent au bout des pistes et se plaignent alors du bruit.

Quel est le bon sens dans toute cette histoire?
Réponse de le 01/05/2012 à 22:22 :
Bonjour,
Je te trouve un peu dur avec les riverains, je te rappelle que les villes de Choisy le roi, ou Ablon et d?autres sont des villages historiques (CF la Marseillaise) et l?aéroport est arrivé après.
Sinon en termes d?infrastructure l?Orly n?est clairement plus à la pointe de l?accueil du tourisme mondial. Exemple d?un pays « moins » développer que nous ; Suvarnabhumi en Thailande, en faisant la comparaison, on peut avoir honte (et ce n?est pas le seul)?
Quant à la construction d?un nouvel aéroport ou le développement de Vatry, c?est la même chose nous avons besoin d?une nouvelle porte pour recevoir les visiteurs des pays émergeants et leurs montrer les splendeurs de la France (ce en évitant de les accueillir dans un design soviétique décadent).
En conclusion le Monde bouge et tout le « monde » à y gagner à avoir un nouvel aéroport.
Réponse de le 01/05/2012 à 22:26 :
Bonjour,
Je te trouve un peu dur avec les riverains, je te rappelle que les villes de Choisy le roi, ou Ablon et d?autres sont des villages historiques (CF la Marseillaise) et l?aéroport est arrivé après.
Sinon en termes d?infrastructure l?Orly n?est clairement plus à la pointe de l?accueil du tourisme mondial. Exemple d?un pays « moins » développer que nous ; Suvarnabhumi en Thailande, en faisant la comparaison, on peut avoir honte (et ce n?est pas le seul)?
Quant à la construction d?un nouvel aéroport ou le développement de Vatry, c?est la même chose nous avons besoin d?une nouvelle porte pour recevoir les visiteurs des pays émergeants et leurs montrer les splendeurs de la France (ce en évitant de les accueillir dans un design soviétique décadent).
En conclusion le Monde bouge et tout le « monde » à y gagner à avoir un nouvel aéroport.
a écrit le 06/10/2011 à 7:33 :
Au lieu d'aller echaffauder des théories fumeuses et des idées a la noix il y a des solutions immédiates. En GB British Airways utilise des avions de grandes capacités pour contourner les limitations de "slots" au départ de LHR ou LGW = des 767 pour Paris et Nice sur certains vols. AF l' a fait quelques fois sur Nice (j' ai pris un 777-300 sur ORY-NCE une fois), il pourrait le refaire en en été avec ses vieux 747 au lieu de les reformer et ainsi limiter le nombre d' A319 de la navette....et puis Lufthansa en Allemagne développe Munich a fond et même Dusseldorf en aéroports de débordement au lieu de Frankfurt: en France on a Nice et Lyon, et en plus d'ou sortirait l' argent pour aller construire de nouvelles plateformes? je croyais qu' on été en faillitte?
a écrit le 05/10/2011 à 13:56 :
Peut-être qu'un aéroport plus loin de Paris serait mieux relié à la métropole qu'Orly???
Réponse de le 05/10/2011 à 15:01 :
@oldtimer: c'est sûr que pour les touristes, ce serait une peut-être solution, mais se taper 2 à 3 heures de car entre Beauvais et Paris pour les gens d'affaires est inacceptable :-)
a écrit le 05/10/2011 à 6:08 :
Ce qui est drôle est cette prévision quasi constante de 5% d'augmentation par an du trafic qu'on nous ressort régulièrement : les prévisions sont l'air être totalement indépendante de la croissance de l'économie, du prix du pétrole...
Réponse de le 05/10/2011 à 20:58 :
C est qu elle svest délia vérifiée depuis 50ans
a écrit le 04/10/2011 à 21:00 :
L'aéroport ne fermera pas, on vient d'annoncer la construction d'une gare TGV sous l'aéroport d'Orly.
Construire un nouvel est le plus probable mais je ne comprends pas pourquoi on ne développe pas plus les aéroports de province comme ce qui se fait à Nice.
Un aéroport important dans le Nord de la France aurait je pense un sens vu les liaisons ferroviaires et routières déjà en place ainsi que la densité de population présente. Maintenant qui dit investissement dans un aéroport déjà existant ou création ex-nihilo s'accompagnera toujours de mécontentement de la part des populations proche (ce qui est compréhensible). Bref un sujet qui va faire débat et polémique pendant encore de nombreuses années.
Réponse de le 03/10/2012 à 15:51 :
Par exemple parce qu'un vol en partant de province peut être plus cher qu'en partant de Paris. Cherchez l'erreur.
a écrit le 04/10/2011 à 17:30 :
il faut lever ce plafonnement ridicule, instauré à l'époque pour protéger AF (au plus bas) contre BA (aux grandes ambitions en France, Air Liberté, TAT). L'article a raison, il faudrait un plafond en bruit. Cela pousserait les compagnies à s'équiper d'avions modernes. Le gouvernement est hypocrite sur cette question
a écrit le 04/10/2011 à 17:22 :
La solution vient peut-être de réserver l'aéroport à des dirigeables très peu polluants (utilisation du solaire etc) ni bruyants, transportant près de 1000 personnes. Cà créera des emplois notamment technologiques et concurrencera largement les compagnies low-cost qui sont limites en termes de sécurité. Parmi les exemples : The 220-ton-lift SkyShuttle offers a highly economical mass passenger transport vehicle for short-haul routes, carrying up to 900 passengers at a cost per passenger/km of under 10 US cents.
http://www.worldskycat.com/markets/skyshuttle.html
Ou autre en video :
http://www.youtube.com/watch_popup?v=JHRzqlKGZyE&vq=medium
Plus d'infos sur les dirigeables (site russe traduit)
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://aerocrat.livejournal.com/&ei=U1WRTIeXMJC44Aa2qrXUBA&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=1&ved=0CBkQ7gEwAA&prev=/search%3Fq%3D%25D0%2590%25D0%25AD%25D0%25A0%25D0%259E%25D0%259A%25D0%25A0%25D0%2590%25D0%25A2%2B%25D0%259A%25D0%259E%25D0%259D%25D0%25A6%25D0%2595%25D0%259F%25D0%25A2%26hl%3Dfr%26sa%3DG
Réponse de le 05/10/2011 à 1:57 :
Ces projets et réalisations sont super, espèrons que çà puisse leur donner des idées... Un grand merci, je ne les connaissais pas tous !
a écrit le 04/10/2011 à 17:11 :
un nouvel aéroport
faut il encore en avoir le moyen
vous avez tous oublier l'épisode de cet hivers quand orly faute de moyen financier n'avais plus se sel en periode de neige est que l'aéroport a été bloqué durant quelques jours car plus d'argent dans les caisses pour acheter du sel !!!!
allons soyons sérieux commençons par mettre ceux qui fonctionne en état de fonctionnement a 100 % et je pense qu'on ressoudera un partie de l'équation avant d'aller chercher des financements qui ne serons pas rentable et ou il y aura des manquement drastique sur la sécurité !!!!!
Réponse de le 05/10/2011 à 6:23 :
Effectivement la france n'a plus les moyens de ses faibles ambitions...
a écrit le 04/10/2011 à 15:54 :
pollution sonore.... les gens prennent le pb à l'envers !!! construisez un aéroport au milieu de la Beauce...aucune habitation dans un rayon de 15 KM... deux ans après vous aurez des habitations à 500 mètres des pistes et les mêmes beugleront en demandant la fermeture de la plate forme..car ils ignoraient qui dit aéroport dit avions... valable aussi lors de la construction de rocades.....et ce n'est pas spécial à Paris !!
a écrit le 04/10/2011 à 13:55 :
Il y a déjà un autre aéroport de construit mais il est mort né à Vatry.

a écrit le 04/10/2011 à 13:23 :
Les emplois certes(sans trop de transport en commun d'ailleurs) mais les 2 aéroports parisiens sont aussi une la pollution conséquente et des gênes sonores importantes en augmentations permanentes. Des mesures conservatoires pour la population existent mais beaucoup trop de responsables ferment les yeux. L'Etat est pourtant "majoritaire"!
Des évaluations de délocalisation sur d'autres sites mériteraient d'être menées pour le transport des marchandises ou les transits de voyageurs.
Les belles phrases seront juées pour 2012
Cordialement


a écrit le 04/10/2011 à 10:23 :
il serait insensé de fermer Orly pour augmenter le traffic vers Roissy ! quelles autres solutions pour l'ile de France ? LA TRIBUNE émet un article choc qui ne résoud rien...
a écrit le 04/10/2011 à 10:19 :
j'espère que la possibilité de fermeture de orly est de la pure provocation. Les riverains sont déjà enmerdés, les terrains déjà pollués, alors autant le laisser. Par contre, en créer un 3ème dans le sud, bonne idée, des emplois en perspective. faut juste que la création s'accompagne d'une possiblité de rachat des maisons à prix du marché pour ques ceux qui souhaitent déménager le puisse.
a écrit le 04/10/2011 à 8:28 :
Et sinon pourquoi ne pas investir dans les aéroports de province ( Lyon, Marseille ) ? Ah j'oubliais, nous sommes en France, tout doit ètre centraliser sur Paris...
Réponse de le 04/10/2011 à 8:53 :
C'est par ce que les chinois (premiers touristes en France) ne connaissent pas ces villages Gaulois (Lyon, Marseille).
Réponse de le 04/10/2011 à 19:17 :
@Epcot Les aeroports de province bataillent ferme pour se developper, avec le soutien massif des CCI et des régions. Mais le gouvernement (naturellement independant des lobbies parisianistes) a decider de privatiser certains d'entre eux. Et devinez quelle société est donnée favorite pour entrer au capital des aeroports provinciaux : Aeroport de Paris !!! qui se fera une joie d'etouffer dans l'oeuf leur developpement.
a écrit le 04/10/2011 à 8:26 :
Pour déranger personne, mieux construire un de tout beau et tout neuf dans la mer que font le pays tel-que Hongkong, Japon, Chine. On pourra de cette façon recréer un nouveau massif pour les poissons. Adieu donc les bruits et bonjours les atterrissages et écolages du 24/24h.
Réponse de le 04/10/2011 à 14:36 :
Près de Paris Plage évidemment.
a écrit le 04/10/2011 à 8:15 :
Pourquoi la France est elle incapable d avoir un aeroport decent, modern et qui fonctionne comme dans la plupart des pays industrialises ? ne devrait il pas s inspirer de ce qui se fait a Hong Kong ou Singapore. Ces aeroports sont extraordinnaires. CDG et Orly sont une fenetre de notre beaux pays malheureusement, le gouvernement est bien en peine de prendre des decisions qui s imposent. 2025 est tout proche.
a écrit le 04/10/2011 à 7:58 :
Allons,Allons , le monde évolue.L'état ferme cet aéroport et un projet de transformation en mosquée géante pointera le bout de son nez ( je pense aux arenes espagnoles) ... J'imagine déja la tour de controle transformée en scintillant minaret...
Réponse de le 04/10/2011 à 8:11 :
Excellente vision d'avenir (Hélas!)
Réponse de le 04/10/2011 à 8:14 :
bas du front, ça sent bon la haine et les sous entendus à l'emporte pièce, vous auriez dû écrire "mosquée guéante" on aurait mieux compris où pointe votre regard.
Réponse de le 04/10/2011 à 8:39 :
Si les arabes ont de l'argent pour acheter et transformer le site, je ne vois pas pourquoi l'Etat doit-il se priver de cette manne financière ?
a écrit le 04/10/2011 à 7:42 :
C'est ballot, les travaux du tramway sont bien avancés.
a écrit le 04/10/2011 à 7:38 :
Pourquoi le gasoil est taxé à 80 % pour les véhicules automobiles et le kérosène non taxé pour les déplacements en avion ? Avec un coût de transport plus élevé, il y aurait moins de personnes à prendre l'avion et les aéroports ne seraient pas surchargés. Le train deviendrait largement concurrentiel à l'aérien, nous aurions moins de pollution de l'air et aussi sonore. Les délocalisations deviendraient moins rentables et le travail et l'emploi se développeraient davantage en France.
Réponse de le 04/10/2011 à 8:38 :
@elbet: et même qu'avec des livraisons en barque de nos produits, on ferait ramer les chômeurs et on ferait bisquer les clients dans l'attente de leurs commandes :-)
Réponse de le 04/10/2011 à 9:41 :
Ça c'est bien vu. Ce n'est pas le travail qui manque, mais la rémunération correcte qui va avec.
Rame, rame si tu rames bien.
Rame, rame nous irons plus loin
a écrit le 04/10/2011 à 7:21 :
une petite relecture aurait peut-être permis de corriger toutes ces fautes d'orthographe !
a écrit le 04/10/2011 à 7:20 :
Grâce pour nos riches terres agricoles !
Installer un nouvel aéroport parisien stériliserait encore 2 ou 3000 ha a minima de terres nourricières. Roissy, Cergy, Marne la Vallée, Saclay ...etc ... n'étaient-ils pas des crus agricoles de 1er choix ? Ces terroirs sont perdus pour toujours !
A l'heure où la question de l'alimentation est cruciale, il est criminel d'anéantir des espaces dévolus à l'agriculture céréalière, nous "bouffons" le potentiel ... pour un peu de confort éphémère.


Réponse de le 04/10/2011 à 8:40 :
@capitaine: la vieille idée, c'est de remettre en service l'ancien aérodrome des Américains à Vatry dans la marne. Donc pas de perte supplémentaire de terres arables.
Réponse de le 04/10/2011 à 16:29 :
Et l'ex base américaine de Dreux Louvilliers ? on en parle jamais .
Réponse de le 01/05/2012 à 23:53 :
ni Dreux ni Vatry au Sud de Paris

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :