Autolib compte plus de 6.000 abonnés

 |   |  130  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le service d'auto-partage francilien Autolib compte plus de 6.000 abonnés deux semaines après son lancement, a annoncé samedi l'homme d'affaires Vincent Bolloré dont la société s'est vue confier la gestion par la Mairie de Paris.

"On a beaucoup de clients, on a plus de 6.000 abonnés, deux fois plus qu'on pensait. Les gens sont contents, il sortent de la voiture très surpris par la puissance de la voiture", a-t-il dit sur France Info.

Le dispositif Autolib, dont la flotte est entièrement composée de voitures électriques, devrait monter en puissance avec 250 voitures et 250 bornes d'ici à la fin de l'année en vue d'atteindre 1.100 stations et 3.000 véhicules à Paris et dans 45 villes de banlieue fin 2012.

La mairie de Paris considère ce nouveau service comme complémentaire du Vélib', le service de location de bicyclettes en libre-service lancé en 2007.

Malgré un fort taux de dégradation, le système, géré par le groupe publicitaire JCDecaux, est un succès avec 180.000 abonnés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2011 à 14:49 :
Bien entendu les chiffres si l'on regarde ceux du Vélib ne pourraient qu'être faux. De l'avis même du personnel Decaux sont comptabilisés les nombreux tours de navettes de rotation artificielles faîtes par ceux ci... arnaques ou tromperies ?
a écrit le 19/12/2011 à 14:44 :
Des voitures de location garées gratis sur le domaine public payant voici une discrimination punissable. La loi s'applique à tous soit Bolloré ou les utilisateurs payent et affichent soit les PV pleuvent sur les comptes des 6 000 abonnés et de Bolloré pour être reversés au profit des citoyens parisiens surchargés d'impôts locaux.

Pas toujours pour les riches ! Sinon en sous-sol comme initialement prévu les verrous ayant été levés.
Réponse de le 19/12/2011 à 17:01 :
Votre argument est injustifié. Autolib', comme Vélib' ou le bus entre dans le domaine des transports publics. Si des espaces de parking sont pris aux parisiens, c'est au contraire pour enrichir l'offre de transport subventionnée publique et vous inciter à jeter votre belle auto!

Après tout, il y a tant de bus, de métros, de trams, etc. que vous n'avez plus aucune raison de vivre avec votre voiture dans Paris. Plus de 50% des parisiens ont déjà fait ce constat.
Réponse de le 19/12/2011 à 18:20 :
Le Bus est un transport en commun non un service privé de location de voiture accessible sur abonnement uniquement auprès d'une société commerciale. Les installations permanentes sur le trottoir non démontables sont interdites qui plus est empêchant la circulation des piétons...le système a tout d'illégal ... des emplacements prévus pour les riverains, les handicapés certainement pas pour en faire commerce qui est en bonusle tout branchésur le réseau électrique du citoyen lambda.... en handicap ces voitures à énergie nucléaire semblent irréel pour une municipalité anti-nucléaire ?
Réponse de le 20/12/2011 à 8:12 :
Vos arguments sentent les batailles d'arrière garde...

Utiliser un véhicule individuel et personne dans une ville de la taille de Paris n'est simplement plus acceptable. Dans un pays un peu moins laxiste, le coût du parking aurait déjà explosé, les péages urbains existeraient ou même des taxes de plusieurs dizaines de milliers de $ seraient appliquées aux récalcitrants (comme à Singapour).
Réveillez-vous! On vit beaucoup mieux et énormément moins cher à Paris sans voiture!
Réponse de le 20/12/2011 à 10:49 :
xiongmao je ne vous comprends pas ? Etes vous l'employé de service de la Ville en charge de faire croire que l'accaparition du domaine public à des fins commerciales est légal... NON. De plus vente forcée obligeant d'être abonné par avance... cela aussi tombe sous le coup de la loi. Si un citoyen désire utiliser il doit pouvoir se servir sans avoir à chercher une caisse hypothétique... il y a discrimination évidente. Les voitures locatives ont leurs places dans les parkings privés sous terrain. Dans notre quartier envahi de station le taux d'utilisation est quasi nul. Une ville en faillite offrant à des groupes financiers le beurre des parisiens... non des taxes au profit des parisiens.
Réponse de le 20/12/2011 à 14:03 :
je n ai pas de voiture je n aime pas ça et je n ai jamais conduire mais je pense que "David" a totalement raison il y a quelque chose de profondement malsain et d inquietant à cette demarche d un premier abord sympatique .Si sous pretexte d eco responsabilité ou de mode "bio" on rogne sur les libertés individuelles c est pas bon si les gens veulent avoir une voiture et ont les moyens de l avoir je ne vois pas pourquoi ils devraient en etre blâmé ou pénalisés
a écrit le 18/12/2011 à 16:24 :
Bon... 6000 abonnés pour 6000 places de parking confisquées pour les caisses Bollorées. Le deal n'est vraiment pas encore a l'avantage des parisiens :-)
a écrit le 17/12/2011 à 14:42 :
Ce qui me trouble toujours dans les articles de la Tribune, c'est le manque d'objectivité et d'impartialité des titres. Lorsque le journal annonce "Autolib compte plus de 6.000 abonnés" et non pas "Autolib compteRAIT plus de 6.000 abonnés", il transforme en vérité journalistique, une affirmation qui n'est que purement commerciale et non vérifiée.

La Tribune a t-elle pris la peine d'un audit des abonnements d'Autolib. Je ne le crois pas. Pourquoi ce titre alors ?

C'est de ce discrédit dont souffre la presse très largement, et ce journal en particulier. Ce discrédit qui fait que nous estimons finalement que l'information n'a pas de valeur, qu'il n'est donc pas utile d'acheter un journal et que personnellement, je ne ferais pas grand chose pour sauver celui-ci, regrettant non pas la disparition d'une source d'information, mais la disparition d'une source de divertissement, ce qui est grave pour les journalistes qui le font sans doute avec coeur et bonne foi.
Réponse de le 18/12/2011 à 15:45 :
Bonjour Ben,
1 : Combien payez-vous pour bénéficier de l'information de La Tribune ?
2 : Etes-vous totalement incapable d'aller vous même challenger une information qui vous semble incomplète ?
3 : Les journalistes de La Tribune ont surement plein de défauts, et a ce tityre personne ne vous force a les lire
Merci :-)
Réponse de le 18/12/2011 à 19:12 :
Votre commentaire n'est pas pertinent à plus d'un sens.
1. La question de savoir combien un internaute paye pour le site de la Tribune n'a pas de sens puisque le modèle économique du site est le financement par la publicité. Donc le site vend ses lecteurs aux annonceurs et non son information aux lecteurs. Le lecteur "paye" en regardant la publicité. Certains sites de journaux sont payants et se financent différemment, pas celui-ci. Etre gratuit ne les dispense pas de faire leur métier. Au demeurant, je paye mes impôts et finance donc un certain nombre d?aides à la presse.

2. Aucune de vos questions ne répond sur le fond. Dans cet article, il n'y a ni journalisme ni information mais la simple retranscription d'une affirmation péremptoire faite à titre publicitaire par un dirigeant d?entreprise et que le titre de l?article consacre comme une vérité vraie. Oui, ou non ? Le mal est récurrent dans la presse radio, télévisée ou écrite. Nombre d?articles sont simplement la reprise d?un communiqué de presse d?entreprise ? c?est le cas ici ? ou d?une dépêche d?agence, ce qui ne vaut guère mieux. Il y a de moins en moins d?investigation et vous trouvez qu?il ne faudrait pas s?en plaindre sous prétexte que l?on ne paie pas ? Pour moi, un journal ne devrait pas être l?attaché de presse d?une entreprise. Et pour vous ?

3. Rien ne m?empêche d?aller vérifier par moi-même l?information ? Mon métier n?est pas d?être journaliste, en revanche je ne demande pas aux journalistes de faire le mien. S'il faut faire soi même l'investigation que doivent faire les journalistes autant se passer de journaux alors. C'est d?ailleurs ce que font de plus en plus de lecteurs qui s'informent ailleurs (blogs, etc). Par conséquent, la presse est en mauvaise santé. Ce sont les journalistes qui s'en plaignent. Mon commentaire leur répond.

Si je me permet de faire ce type de commentaire, c'est que les propriétaires de certains journaux ? dont la propriétaire de celui-ci - se plaignent de leur mauvaise santé économique y compris dans la version papier. Comment se fait-il que le Canard se porte comme un charme ?

4. L?affirmation selon laquelle si l?on n?est pas content, autant ne pas lire n?a pas non plus de sens. Les journalistes informent, ont une fonction vitale, influent sur l?opinion et souhaitent être lus. Je peux m?abstenir de lire, mais je ne peux m?abstenir d?être citoyen et donc de donner mon avis sur un phénomène qui intéresse l?ensemble de la communauté.

5. Refuser le droit de critique est typiquement français.
Réponse de le 19/12/2011 à 14:33 :
Tout à fait d'accord avec Ben!
Il y a 3 types d'abonnements à Autolib. A la journée, au mois ou à l'année. En supposant que le chiffre de 6000 soit correct, de quels abonnements parle t-on? Un coup de fil de 5 minutes aurait permis par exemple de faire préciser ce point.

Au pays de Descartes, la presse a mauvaise réputation car elle ne prend simplement plus le temps de réfléchir...
a écrit le 17/12/2011 à 14:04 :
"il sortent de la voiture très surpris par la puissance de la voiture" véhicule au lieu de voiture lui aurait permis d'éviter les répétitions. Ou "il sortent de la voiture très surpris par sa puissance", mais quand on parle, on ne fait pas toujours attention.
Faudra faire le bilan dans six, douze mois.
Je suis "abonné" au bus de Savoie mais n'achète plus mon ticket mensuel donc suis compté comme abonné mais non actif, ça fausse un peu les "synthèses".
a écrit le 17/12/2011 à 13:23 :
Quels types d'abonnements? A l'année? Au mois? A la journée?

Cet "article" est un copié collé d'une dépêche de presse, sans aucune réflexion, sans recherche, bref sans journalisme...

C'est sûr que pour produire ce genre de "papiers", une vingtaines de personnes seront assez à La Tribune pour faire un journal web!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :