Airbus et 6 compagnies aériennes écrivent pour dénoncer la taxe carbone

 |   |  174  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Airbus et six compagnies aériennes européennes se sont associées pour dénoncer la taxe carbone instaurée par l'UE, dans des courriers adressés aux chefs de gouvernement français, allemand, britannique et espagnol, a indiqué dimanche à l'AFP une source proche du dossier.

Airbus et les compagnies British Airways, Virgin Atlantic, Lufthansa, Air France, Air Berlin et Iberia, affirment dans ces missives vouloir "alerter" les dirigeants "sur les conséquences économiques" de cette taxe qui constitue une menace "inadmissible" pour leur secteur d'activité, selon la même source. L'initiative, révélée en fin de journée dimanche par le Financial Times, s'inscrit dans une polémique relancée par la révélation cette semaine de représailles commerciales chinoises au détriment d'Airbus, selon le groupe EADS, maison mère de l'avionneur européen.

Le patron d'EADS, Louis Gallois, a indiqué jeudi que Pékin refusait d'approuver les commandes de 45 appareils (10 superjumbos A380 et 35 long-courriers A330) par des compagnies chinoises, en raison de la taxe carbone européenne. Cette taxe, entrée en vigueur sur le papier le 1er janvier 2012, oblige les compagnies opérant dans l'Union européenne, quelle que soit leur nationalité, à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2012 à 17:07 :
Il faut autant que faire se peut,arrêter de faire circuler autour du monde des marchandises, que ce soit dans des avions, des bateaux, des camions. Il faut produire et consommer sur place, importer le strict nécessaire. Les transports motorisés au pétrole sont une gabegie incommensurable pour les marchandises.Idem pour le transport de passagers. Mais dans ce cas, il y a la liberté de circuler, alors...De toute manière le système est condamné, faute de carburant. Il va falloir s'y habituer et ça vraiment être dur pour certains qui croient encore que le pétrole est une énergie renouvelable.
a écrit le 12/03/2012 à 16:50 :
On a vu une "taxe carbone" déséquilibrée, à 1 / 68750, France comparée à monde, pour les émissions.
Et on veut nous assaisonner une " taxe sur les transactions financière, du même acabit. Alors que les autres pays n'en veulent pas.
Français on veut vous faire payer pour eux.
a écrit le 12/03/2012 à 14:23 :
La question devient "l'Europe peut-elle avoir raison toute seule ?"

La réponse est bien évidemment non. On peut également décider de fermer Airbus, qui produit des avions qui polluent, mais serait-ce bien raisonnable ?

Quand à la dimension écologique, c'est bien de dénoncer le CO2, le nucléaire, et j'en passe, mais personne n'a, à ma connaissance, démontré qu'une voiture électrique est moins polluante qu'une thermique sur l'ensemble de son cycle de vie (production de l'électricité et batteries comprises ...) L'approximation est donc partout
Réponse de le 12/03/2012 à 15:31 :
Je dirais même plus : "errances" et manipulations. Il est démontré que les fluctuations solaires (réchauffement direct) ont bien plus d'impact sur le réchauffement planétaire que notre production de CO2 (effet de serre). Mais puisque l'on ne peut rien imposer au soleil, autant le faire sur l'activité humaine, même si l'incidence climatique sera négligeable, ce qui ne sera pas le cas de l'incidence commerciale. La tendance étant aujourd'hui aux commerces de la peur et de la culpabilité, celui du CO2, celui de la pauvreté.
Réponse de le 12/03/2012 à 19:22 :
@Exact : "démontré" ? des sources crédibles ? L'activité solaire est très bien connue et suivie au jour le jour. Bizarre, pas d'augmentation inouïe depuis 50 ans. Et pourtant elle chauffe !
a écrit le 12/03/2012 à 13:48 :
quand la dimension ECOLOGIQUE prendra le dessus sur les dimensions économiques ?
Pendant ce temps là (voir les propos sur le site de Météo France) , le sud de l'Europe bat des records historisques de sécheresse avec une pluviométrie réduite à 1/3 par rapport aux normales saisonnières !!!
Continuez à partir au Magrheb un week end avec un bilan carbone INTOLERABLE pour contenir l'effet de serre additionnel tout en survolant une Espagne meurtrie ...
Quelques Airbus en plus ou en moins !
VIVE LE COURTERMISME de certains !
a écrit le 12/03/2012 à 12:25 :
Carbone avec 1 n svp...
a écrit le 12/03/2012 à 10:35 :
toutes les sociétés Françaises payent une taxe carbone sur leurs véhicules de société; pourquoi les compagnies aériennes feraient exception ?
a écrit le 12/03/2012 à 9:11 :
Ne demandez pas à des fonctionnaires européens ou des politicards français de se montrer intelligents ou cohérents. Les émissions de Co2 des avions représentent à peine 5% de tout le Co2 émis dans le monde alors que les bateaux en représentent 34%, et les torchères des puits de pétrole autant que les avions; mais rien n'est fait pour les limiter. Que Mr.Sarkozy ne vienne pas nous expliquer qu'il doit appliquer les règles européennes; lorsque cela ne l'arrange pas (par exemple les critères de Maastricht) il fait comme bon lui semble.
Réponse de le 12/03/2012 à 17:36 :
@manu31: si on se lance dfans la guerer des chiffres, il va falloir que je mesure le taux de méthane de ma belle-mère :-)
a écrit le 12/03/2012 à 8:49 :
En fin de compte, l'europe nous ruinera tous !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :