Airbus blacklisté en Chine en raison de la taxe carbone

 |   |  468  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Ce qui devait arriver est arrivé. En représaille à la taxe carbone européenne, la Chine bloque les achats d'Airbus par les compagnies chinoises. Enjeu : 45 long-courriers, dont 10 A380 et 35 A330. Le président d'EADS Louis Gallois a demandé à l'Europe de renoncer à cette taxe.

Et le cauchemar d'Airbus est devenu réalité. La Chine bloque des achats d'Airbus par les compagnies chinoises en représailles à la taxe carbone européenne, a révélé jeudi matin le président d'EADS, Louis Gallois. "Airbus est frappé par des mesures de représailles. Le gouvernement chinois refuse d'approuver des commandes de longs courriers des compagnies chinoises", a-t-il expliqué, en demandant à l'Union européenne de renoncer à appliquer cette taxe, face à la levée de boucliers qu'elle suscite à travers le monde.

L'enjeu est colossal pour Airbus en Chine. Ce sont les ventes de 45 appareils - 10 superjumbo A380 pour la compagnie Hong Kong Airlines et 35 longs courriers A330 - qui sont pris en otage par Pékin, a précisé le patron d'EADS. Six des A330 bloqués devaient être livrés en 2013 et 19 en 2014. Pour autant, l'Union européenne a répondu à EADS : "on ne cède pas au chantage".

La montée en cadence de l'A330 sera-t-elle impactée ?

Airbus a annoncé dans sa présentation de résultats qu'il voudrait porter la cadence de production du bi-réacteur A330 à 11 appareils par mois à partir du deuxième trimestre 2014, mais à condition que la taxe carbone "n'impacte pas les commandes d'avions". La législation européenne, entrée en vigueur le 1er janvier 2012, oblige les compagnies opérant dans l'Union européenne, quelle que soit leur nationalité, à acheter l'équivalent de 15 % de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

26 des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), dont la Chine, les Etats-Unis et la Russie, contestent la mesure. C'était la grande crainte chez Airbus :  le conflit entre l'Union européenne et des pays tiers, en particulier la Chine, sur la mise en place en janvier de cette taxe risquait de lui faire perdre des prises de commandes d'avions. En effet, Pékin, hostile à cette mesure qui renchérit les prix des billets d'avions menace Airbus de rétorsions commerciales.

Mercredi, le PDG de la branche aviation commerciale de Boeing, Jim Albaugh, a déclaré qu'il s'attendait à recevoir en 2012 des commandes des compagnies chinoises portant sur plus de 200 Boeing 737 Max, la version remotorisée du best-seller de l'américain. « Compte tenu de l'ampleur de nos investissements, nous serons effectivement déçus si la Chine passait cette commande », explique-t-on chez Airbus. Néanmoins, même si Airbus a construit en Chine une usine d'assemblage (en activité depuis 2008), Pékin n'a pas pour autant arrêté ses commandes à Boeing.

L'Inde et les Etats-Unis vent debout contre cette taxe

"Les Indiens envisagent de ne plus accueillir les avions européens" en représaille à cette taxe, explique également Louis Gallois. "Tout ce que les compagnies américaines paieront, Les Etats-Unis demanderont aux transporteurs européens de leur rembourser", indique-t-on dans le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2012 à 17:56 :
Cette taxe est la plus mauvaise réponse, d'autant plus que le transport aérien ne produit pas un fort % de CO2. Les contructeurs ont fait des progrés considérables en consommation des avions.( moteurs moins gourmands, moins poluants, aérodynamique plus performante, nouveaux matériaux pour une masse moindre etc...) Mais je pense que les prouesses des ingénieurs passent bien au dessus de la tête des technocrates de bruxelles qui se valorisent bien avec celà.
a écrit le 12/03/2012 à 19:16 :
Au vu des tensions diplomatique entre les états unis et la chine, je pense qu'il et peu
probable , que la chine choisisse des Boeing pour remplacer les Airbus bloquer.
a écrit le 10/03/2012 à 9:56 :
Les chinois commencent par les avions , puis les voitures, les produits de luxe, puis ...la liste est longue, l'Europe va céder d'une manière ou d'une autre , c'est écrit d'avance en ces temps de crise.
a écrit le 10/03/2012 à 7:52 :
Effectivement ou se trouve les membres de la commission et son cher president portuguais. Nous consommons siffisamment de produits made in china pour remettre la chine a sa place. Mais là trop tard le transfert de techno sur la twingo d'Airbus est déjà lancé ils sont capables de fabriquer chez eux.Quand aux américains, qui paie leur dettes?
a écrit le 09/03/2012 à 17:15 :
Avant de taxer tout et n'importe quoi que la France commence par vider ces décharges sauvages de détritus, que l'ont par centaine en France, tous ces politiques qui font n'importe quoi, à Bruxelles aussi des politiques aux services des banquiers, ont en veut pas du Fédéralisme
a écrit le 09/03/2012 à 13:38 :
La Commissaire chargée du Climat, Connie Hedegaard, a averti que "si des pays décident des mesures discriminatoires contre des sociétés européennes, la Commission prendra immédiatement les mesures appropriées, en étroite collaboration avec les autorités des Etats membres concernés" par ces rétorsions.
Mme Hedegaard a reçu le soutien appuyé de tous les ministres qui se sont exprimés.
L'Union européenne refuse de céder aux menaces et "maintiendra son système tant qu'une solution internationale n'aura pas été trouvée pour réduire les émissions du secteur du transport aérien", a pour sa part affirmé à la presse le ministre danois chargé du Climat, Martin Lidegaard, qui préside la réunion.
a écrit le 09/03/2012 à 13:23 :
La Chine subventionne largement et sous différentes formes son secteur exportateur et leader des énergies renouvelables. C'est une contrepartie très partielle d'appliquer une taxe carbone en ce qui les concerne. Le montant des panneaux solaires qu'ils vendent à l'Europe sont supérieurs à ceux des Airbus qu'il achètent. De plus l'Europe vit quasiment en vase clos et peut se permettre de ne pas importer beaucoup de produits. Ce n'est pas le cas de la Chine qui exporte et est plus un colosse aux pieds d'argiles sur ce plan. La réalité est que c'est un bon sujet de négociations plus globales pour réduire certains déséquilibres commerciaux et devise sous évaluée comme le yuan chinois.
a écrit le 09/03/2012 à 13:18 :
Bien joue la Chine il faut absolument contrer LES MALADES de la taxation.
a écrit le 09/03/2012 à 12:41 :
La situation concernant les émissions de CO2 est la suivante: La totatlité des avions dans le monde ne représentent que 6% du total. Par ailleurs on sait que les seules torchères des puits de pétrole qui brûlent du gaz à longueur de journée et nuit 365 jours par an émettent autant de CO2 que les avions. Que fait-on contre cela: Pratiquement rien. Il leur a été "demandé" de réduire de moitié ces émissions dans les dix ans à venir. Mais personne ne contrôle s'ils le font réellement. Dernière chose : Savez-vous qui émet le plus de CO2 ? Les bateaux, 34% . Vous avez bien lu : Trente Quatre % Connaissez vous un écolo qui s'en préoccupe ? NON Alors cessons de prendre des mesures qui vont avoir pour conséquence de créer du chômage dans une industrie où il n'y en avait pas. Et contrairement à ce que je viens de lire, les Chinois ne font pas de chantage, ils achètent simplement à ceux qui ne les emm..ent pas sans raison valable, si ce n'est celle de se faire de l'argent sur leur dos par l'intermédiaire d'une taxe stupide.
Réponse de le 09/03/2012 à 13:13 :
Concernant les navires il faut rapporter la pollution à la quantité de marchandise ou autre transportés, çà change tout ! De plus il y a bien d'autres pollutions graves avec les navires qui utilisent le pire du pétrole et qui encore assez souvent en plus lavent leur cuves en plein océan. Dès lors que des efforts en matière d'émission de Ges sont demandés à tous les secteurs il paraît impossible d'en exonérer le transport aérien qui a des concurrents sur l'océan, la route etc et c'est positif car l'oblige à faire progressivement des efforts. Derrière les positions de posture des chinois, russes, américains il y a surtout des intérêts liés à l'industrie aérienne. Cà va donc bien plus loin qu'un simple désaccord sur une taxe et il faut noter que les chinois développent de toutes façons leur marchés carbone et sont leaders dans les énergies renouvevelables donc tôt ou tard dès qu'ils seront prêts dans le secteur aérien, ils auront intérêt à adopter une telle taxe chez eux également.
Réponse de le 09/03/2012 à 14:47 :
Désolé, vous répondez à côté de la question. Peu importe le rapport avec la quantité de marchandises transportées. Le problème est que rien n'est fait vis à vis de ce type de transport, pas plus que pour les compagnies pétrolières avec les torchères.
a écrit le 09/03/2012 à 8:53 :
J'approuve totalement la Chine, de qui on se moque avec cette taxe ridicule ? C'est à l'Industrie de faire des progrès, c'est à Airbus de trouver de solutions, c'est aux HOMMES d'être meilleur, une taxe pour sauver la planète, des débiles, des tarés voilà ce que c'est, vivement que les autres fasses de mêmes et qu'on nous sortes de vrai évolution comme la voiture à 1 L et on va découvrir que des solutions "IL Y EN A !"
Réponse de le 09/03/2012 à 10:04 :
AIRBUS n'est pas concerné, du moins pas d'avantage que BOEING dans cette affaire et concernant les progrès à faire. Je ne comprends pas vos propos. Par ailleurs pensez-vous normal que la Chine prennent de telles mesures de rétorsion, seulement parce qu'on fait quelque chose qui ne lui plait pas? N'est-ce pas un comportement totalitaire et égocentrique? Comment pouvez-vous approuver la Chine qui est loin ici des "hommes meilleurs" que vous préconisez. Je sens de la colère chez vous, mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Pouvez-vous nous expliquer?
a écrit le 09/03/2012 à 1:54 :
Dans la réalité des échanges c'est la Chine parmi les pays exportateurs qui auraient beaucoup à perdre de cette guerre commerciale, d'autant qu'elle dispose de marché carbone, qu'elle lance ses propres avions et qu'elle est de plus en plus sensible à toute diminution des exportations avec déjà beaucoup de manifestations à l'intérieur de son empire. C'est un peu comme les importations de gaz avec la Russie. On peut techniquement assez rapidement s'en passer alors même que l'Europe est son plus gros marché gazier. Chacun hausse le ton et on peut espérer que devant les réalités et les conséquences qui toucheront d'autres continent comme l'Afrique, c'est un compromis favorable à la taxe carbone en Europe qui va être trouvé et qui anticipe sur les hausses et raréfaction des carburants sans parler des Ges. En outre la Chine est de moins en moins intéressante sur le plan des délocalisations, d'autres pays sont plus compétitifs.
a écrit le 08/03/2012 à 22:13 :
Un ancien ministre disait dans l'un de ses livres "Quand la chine s'éveillera, le monde tremblera"!! mais en 2012, le nouveau slogan est "Quand la chine s'enflammera, le monde respirera"!!!
a écrit le 08/03/2012 à 21:27 :
La France, c'est Asterix sans la potion magique.
a écrit le 08/03/2012 à 21:07 :
A quoi sert l'OMC ?
a écrit le 08/03/2012 à 21:03 :
Super !! cela va permettre en contre partie de blacklister tous les produits chinois ....
a écrit le 08/03/2012 à 19:38 :
Meme pas peur ! Ils finiront grace au peuple par se plier à des verrues plus écologiques, c est juste une question de temps. Et la rapidité avec laquelle la Chine est en train de changer forcera obligatoirement ses dirigeants à plus de détente avec les européens. Pour le moment ils peuvent grassement écouler leurs marchandises de piètre qualité sur toute la planète, mais pour combien de temps ? Chez eux aussi les peuples commencent à bouger et réclament salaires, sécurité et conditions de travail. Leur révolution est en marche et demain, le coût d un travailleur chinois ne sera plus aussi ' intéressant ' ...alors pourront-ils encore longtemps faire des pieds de nez à l Europe, pas si sur.
a écrit le 08/03/2012 à 18:06 :
C'est un bluff. Les Chinois savent qu'ils n'ont aucun intérêt à entrer en guerre commercial contre l'Europe. Mais si on céde alors ils vont continuer à nous faire du chantage chaque fois qu'on prendra une décision qui ne leur convient pas...
a écrit le 08/03/2012 à 17:23 :
J' espère que l' Europe restera ferme! En représaille au "blacklistage" d' airbus embargo immédiat sur tout les produits Made in China. Voila qui pourrait relancer notre industrie.
a écrit le 08/03/2012 à 17:22 :
A force de miser sur le "tout chinois", produits manufacturés, délocalisations... La Chine est devenu incontournable et il ne faut pas se leurrer, comme dit JB38, elle n'est pas un tigre de papier.
En ce qui concerne Airbus, il y a une usine en Chine qui assemble des A320.... En lui réduisant la voilure, peut être aurons-nous un plus grand équilibre dans la négociation.
Si ce n'est le cas, le commentaire de CQFD prend tout son sens, les chinois seront les premières victimes de la pollution (SIC les images lors des J.O. de Pékin par exemple)!
C'est le peuple chinois qui dira alors à ces dirigeants d'écouter le bon sens européen.
a écrit le 08/03/2012 à 16:08 :
Vive les écolos, ma mère !!!

les chinois et autres voleront dans des avions chinois, et nous nous pourrons utiliser des ailes en papier collé à la séve et voler à l ' ombre, car Icare...
a écrit le 08/03/2012 à 15:54 :
Appliquer la taxe carbone, c'est aider les chinois à régler leurs propres problèmes de pollution, car ils commencent à se rendre compte de l'impact du réchauffement climatique sur leur propre pays. Ils savent qu'un jour ils seront amenés à faire de l'écologie, mais en attendant, ils veulent être la première puissance mondiale et le réchauffement climatique n'est pas leur priorité, d'autant que le système en place a besoin d'une croissance à 2 chiffres pour garder la paix sociale, la facture écolo, on vera après. En attendant, si les chinois veulent le bras de fer avec l'Europe, ils ont tout à perdre d'un contre-boycot des produits chinois, à condition que les européens restent unis, ce qui est loin d'être fait.
Réponse de le 08/03/2012 à 21:50 :
La révolution sociale a déja commencé en chine avec des grèves pour des augmentations de salaire!! de plus, certaines entreprises chinoises ont délocalisé au bangladeh
a écrit le 08/03/2012 à 15:47 :
Resistons face à l'impérialisme chinois !
Il n'y a pas que le commerce d'important, mais également des valeurs humaines et environnementales que seule l'Europe arrive à porter à ce jour.
Les chinois ne veulent pas d'airbus ? Ils sont aujourd'hui plus performants en consommation que les Boeing et donc plus économes. Les compagnies chinoises perdront donc des parts de marché face à leurs concurrentes et elles seront doublement pénalisées en payant plus cher la taxe carbone.
a écrit le 08/03/2012 à 15:44 :
Où l'on voit l'alliance objective de la Chine et du bloc anglo-saxon contre l'Europe.
L'Europe n'a pas les griffes assez longues pour devenir le troisième tigre. Mais comme en principe il ne doit rester qu'un seul tigre dans la même cage, le duel au sommet pourra bientôt commencer. A moins qu'un tigre en sommeil ne se réveille, la Russie (Grande?)
Réponse de le 08/03/2012 à 16:06 :
L'Europe a largement les griffes assez longues. Le plus haut PIB du monde, les plus grandes réserves d'or, le plus grand nombre d'ingénieurs et d'ouvriers qualifiés, la plus vaste épargne, des capacités industrielles haut de gamme sans équivalent, etc. L'Europe est l'épicentre économique du monde, contrairement aux idées reçues. Il faudrait juste renoncer à notre libre-échangisme bisounoursien, que nous sommes les seuls à pratiquer. Les Américains et les Chinois s'en gardent bien ! Si la guerre commerciale totale doit avoir lieu (et avec la raréfaction des ressources elle aura lieu), ce ne sont pas les Chinois - ni les Américains qui l'emporteront.
Réponse de le 08/03/2012 à 17:34 :
Tout à fait, d'ailleurs dans le reste du monde, surtout dans le monde émergent, on est dubitatif face à la crise européenne. Pourquoi les Européens ne s'en sortent pas, avec tous leurs atouts, alors que les Américains qui sont largement plus criblés de dettes arrivent à sortir la t^te hors de l'eau?
Réponse de le 09/03/2012 à 0:57 :
Vous etes justement bisounouriens, Lucas et Jeff : L'europe s'est auto-detruite, largement aidé par les cabinets de lobbying et l'incroyable corruption régnant à Bruxelles. Toute la planète a "vendu" les directives de son choix à la commission qui les a imposé à l'europe, sans controle politique, depuis 20 ans. La mal est fait et bien consommé. L'europe ne pèse plus rien contrairement à ce que vous croyez(Seul l'allemagne existe encore, pour combien de temps ?). Lancez l'épreuve de force et vous verrez bien.
a écrit le 08/03/2012 à 15:40 :
La Chine essaie, pour voir, si on lâche la-dessus, elle va penser que nous sommes faibles, et ce n'est pas bon pour notre futur. Il faut revenir aux fondamentaux, les Droits de l'Homme, la souveraineté du Tibet, stopper les transferts de technologie, accentuer la pression sur les contrefaçons. Bref, distancier nos relations avec la Chine et ralentir nos importations en mettant les moyens de contrôler tous leurs produits. Ils ont plus à perdre que nous tout simplement parce qu'une récession chez eux aurait des conséquences incalculables. Ils ont besoin de beaucoup de croissance, nous nous sommes déjà adapté à un faible niveau.
Réponse de le 08/03/2012 à 21:46 :
Bien vu!!!
a écrit le 08/03/2012 à 15:29 :
Ne vous inquiétez pas, Hollande va arriver il va aller chez Merkel et chez les chinois et grâce à son superpouvoir de négociation (voir épisode Joly) tout va être réglé en un tour de main.
a écrit le 08/03/2012 à 15:24 :
Cette affaire est intéressante dans le sens où il semble de plus en plus évident qu'il y a collusion entre les dirigeants chinois et les US. Contre, dans cette guerre économique, la zone la plus riche, soit, la Zone Euro.
a écrit le 08/03/2012 à 15:21 :
Au moment où l'Allemagne et d'autres pays passent au fuel/charbon avec le CO2 qui va avec, on a l'air ridicule avec notre taxe carbone. En plus y en assez de toutes ces taxes sur le billet d'avion.
a écrit le 08/03/2012 à 15:15 :
Toujours des taxes et des taxes, bien fait !!!
a écrit le 08/03/2012 à 15:08 :
Décidément la vertu se fait rigide quand le reste ne l'est plus, à vouloir compenser sa faiblesse et sa veulerie trditionnelle par une taxe soi-disant carbone pour jouer les "ver-tueuses", elle se retrouve devant la Chine qui lui dit d'aller se faire voir sur un énorme contrat. C'est malin ! Naïveries de crétins.
Réponse de le 08/03/2012 à 16:16 :
Enfin une vision claire de la situation, bravo!
a écrit le 08/03/2012 à 15:00 :
Encore une inutile décision européenne au détriment de notre industrie, des avancées technologiques indues, de l'emploi qualifié etc. Rassurez vous mes amis, l'Europe est en train de se demander si il ne faudrait pas instaurer une politique de croissance plutôt que d'austérité, comme celle de détruire un secteur bien portant. Remarquez qu'en détruisant ce qui reste de positif dans le secteur financier en voulant taxer les transactions financières, on est pas mieux loti. En attendant c'est tellement plus utile de construire des ronds points partout, surtout là ou il n'en faut pas...
a écrit le 08/03/2012 à 14:59 :
Qui a besoinde qui? La Chine d'avions ou Airbus de la Chine? Il y a combien de constructeurs d'avions? Il y a combien de pays?
Raz le cul de cette dictature qui ne respecte rien, pas même la planète.
Comme d'hab l'Europe va baisser son froc.
a écrit le 08/03/2012 à 14:36 :
se faire traiter de pollueur par la Chine, c'est un comme se faire traiter de trafiquant de drogue par Pablo Escobar.
Réponse de le 08/03/2012 à 15:08 :
Bien vu. Mais EUX ont du cash...
Réponse de le 08/03/2012 à 16:07 :
Et de gigantesques dettes privées et locales...
a écrit le 08/03/2012 à 14:26 :
Pour avoir fait un séjour en Chine cela ne m'étonne pas. Le Nationalisme extrême et la revanche après tant d'année d'humiliation de la part des pays riches ainsi que la soif de devenir la première puissance est tellement forte dans la tête des chinois qui sont prêt à tout pour s'imposer même avec des méthodes de caniveaux.
Réponse de le 08/03/2012 à 14:34 :
@raslebol: pas besoin de revanche: "la raison du plus fort est toujours la meilleure" :-)
a écrit le 08/03/2012 à 14:25 :
Cool et nous on ne veut plus des produits chinois car fabriqués par des ouvriers réduits à l'esclavage et parce que les normes envionnementales ne sont pas respectées. Concernant Boeing ca me fait bien rire car comment les chinois vont pouvoir exprimer leur mécontentenment quand les USA voteront les mesures de rétorsion contre le Yuan ? A force de se facher avec tout le monde, les chinois risquent bien de se retrouver terriblement isolés.
Réponse de le 08/03/2012 à 14:35 :
@DUL: boone idée d'arrêter d'acheter chionois, mais t'achètes quoi quand tous les rayons du magasin ne vendent que du chinois ?? :-)
Réponse de le 08/03/2012 à 16:25 :
Mais si on ne peut plus acheter chinois, notre fleuron la grande distribution qui marche si bien va s'écrouler...! et avec notre pouvoir d'achat...! et il va falloir travailler pour produire en remplacement...! Enfin, nos voisins européens prétextant que nous avons nos aides sociales se dévoueront et le feront à notre place....!
a écrit le 08/03/2012 à 14:15 :
FELICITATIONS la Chine.Enfin un pays dynamique qui remet les activistes a leur place
a écrit le 08/03/2012 à 14:12 :
La Chine viole le droit international avec son action, c'est évident. Mais il faut reconnaître qu'une taxe de cette nature n'a d'intérêt qu'à partir du moment où elle est promulguée par de nombreux pays. L'Europe a elle seule ne suffit pas. Si les américains l'avaient aussi choisie (utopie), tout le monde se serait mis au garde à vous: parce qu'il n'y a que deux avionneurs de cette taille, et parce qu'aucune offre actuellement qui permet de s'en passer. Là ç'aurait été plus facile. Mais évidemment, il est plus évident pour les technocrates européens de taxer, taxer, régler, réguler, contrôler et enquiquiner les entreprises avec des taxes inutiles. Cette taxe est inutile. On combattra plus efficacement la pollution avec le ferroviaire, des moteurs plus économiques, le tractage des avions au sol vers les pistes (c'est déjà en service dans certains aéroports internationaux, et des systèmes autonomes sont en développement, avec à la clé d'énormes économies à l'échelle européenne, on parle de 2 à 4% d'économies de carburant par rotation !).
Je ne donnerai pas tort à la Chine pour sa décision. Elle est logique. On gagnera plus à revenir sur notre loi stupide et à leur vendre du matériel qui stimulera nos exportations et notre innovation qu'en se privant d'un grand marché que les américains s'empresseront de nous ravir. A noter que l'Inde, autre grand pays, s'est aussi opposée à ce projet insensé. Mais c'est tellement plus facile de présenter les Chinois comme des prédateurs sans vergogne en pointant du doigt leur embargo...
Réponse de le 08/03/2012 à 15:07 :
En effet, Patex, vous avez raison, puis tort. A cause de la propagande. L'Europe est la zone la plus riche de la planète. Mais pas la plus influente...
Réponse de le 08/03/2012 à 16:03 :
Je pense que l'influence de l'Europe ne passe pas dans le contexte actuel par la création de taxes pour protéger l'environnement. Il y a des méthodes plus intelligentes pour lutter contre la pollution...
Et n'oublions pas que les asiatiques et américains continueront de polluer chez eux comme bon leur semble, et l'Europe n'y pourra rien. C'est inutile à mon sens de lutter frontalement avec eux là dessus ! Nous n'avons rien à y gagner, à part quelques tonnes de CO2 et des problèmes de compétitivité !
a écrit le 08/03/2012 à 14:09 :
Mais put?!!!! ça me fait bondir, quand est ce qu'on va les envoyer valser ceux là !!! notre balance commerciale est déficitaire de 22 milliards d'Euros et ils se permettent de faire les beaux ! quelle est cette peur panique qui frappe notre pays parce que la Chine décide de bloquer nos exportations en représailles ! non mais, oh ! il y a d'autres pays qui font partie des BRICS et avec qui on pourrait avoir des relations commerciales sans passer par la Chine, seulement nos dirigeants n'osent pas taper du poing sur la table. C'est triste quand même de voir que la France en est arrivée là.








Réponse de le 09/03/2012 à 5:21 :
Mais pourquoi tout le monde focalise sur la Chine ??? Y'aurait pas une fixette là ? Il me semble que l'article cite aussi les US et l'Inde comme étant rageusement contre cette taxe. Et j'ai lu autre part que le Brésil aussi. Bref, c'est le reste du monde qui est vent debout, pas que la Chine...
a écrit le 08/03/2012 à 14:03 :
L'environnement est quand meme plus important que quelques personne corrompus, qu'elle soit Russes, chinoise ou américaine.

On va pas faire des "économies" sur la vie de nos enfants.

Ils comprennent vraiment rien à la vie ces gens la...
Réponse de le 08/03/2012 à 15:05 :
Ils s'estiment au-dessus de tout, Pilou. Ne JAMAIS l'oublier.
a écrit le 08/03/2012 à 13:53 :
Avec un peu de recul, "10 superjumbo A380 et 35 longs courriers A330" représentent précisément QUOI dans le chiffre d'affaire d'Airbus..?? Peanuts.
Réponse de le 08/03/2012 à 14:22 :
Vous avez tort.
1 A380, c'est environ 370 millions de dollars pièce. soit 3,7 milliards à la louche pour 10 machines.
35 A330, c'est 180 millions environ. Soit 6,3 milliards.
Vous dites donc que 10 milliards d'euros c'est peanuts pour Airbus ? Le carnet de commandes s'élève à 400 milliards actuellement, et le CA d'AIRBUS est d'environ 40 milliards de dollars. Ca fait donc le quart d'un exercice. Allez dire ça à Gallois !
Autre chose: l'A380 n'a pas encore atteint le nombre de ventes nécessaires pour amortir l'ensemble du programme. Et il est rare qu'une commande porte sur 10 unités dans ce segment.
Et accessoirement le déficit commercial de la France n'a jamais été aussi élevé.
Réponse de le 08/03/2012 à 14:35 :
Correction: je parlais de 10 milliards de dollars, et non d'euros. Airbus facture à ma connaissance ses avions en dollars.
Réponse de le 08/03/2012 à 15:03 :
Nous sommes bien d'accords. 10 milliards de dollars sur 400 milliards d'Euros, c'est peanuts.
Réponse de le 08/03/2012 à 15:58 :
C'est "peanuts" relativement au carnet de commandes, mais ça reste un montant énorme ! C'est une année de chiffre d'affaire de multinationale moyenne ! L'enjeu est tout de même gigantesque. J'ai du mal à vous suivre sur la notion de peanuts à 10 milliards ;)
a écrit le 08/03/2012 à 13:53 :
Mais l Europe n existe pas.
Je suis curieux de voir comment le parlement Européen va habiller son renoncement ..
a écrit le 08/03/2012 à 13:44 :
Et que dit l'OMC ? Messieurs blacklistent aujourd'hui pour ca demain pour autre chose. Et c'est interdit s'ils veulent eviter le rotour des taxes douanieres pour non respect des regles d'economie de marché.
a écrit le 08/03/2012 à 13:30 :
Encore ces histoires d'avions stupides. Il n'y a aucune concurrence et les deux seuls constructeurs peinent à répondre aux commandes.
Si c'est pas pour les Chinois, ça sera pour d'autres. Boeing ne fourniras pas à tout le monde !
a écrit le 08/03/2012 à 13:30 :
Encore ces histoires d'avions stupides. Il n'y a aucune concurrence et les deux seuls constructeurs peinent à répondre aux commandes.
Si c'est pas pour les Chinois, ça sera pour d'autres. Boeing ne fourniras pas à tout le monde !
a écrit le 08/03/2012 à 13:28 :
la taxe carbone on attend que le PS et les écolos la fasse voter par Obama ! Boeing se frotte les mains ... il nous reste les emplois à la personne .
a écrit le 08/03/2012 à 13:27 :
Sarko a eu raison sur le Tibet, l Europe a tort de ne pas répliquer en créant une taxe à l importation, pour mémoire le premier client de la,Chine c bien l Europe ! ?il,pour ?il !....
a écrit le 08/03/2012 à 13:22 :
OK messieurs Dames Les Chinois, Pas un produit chinois ne rentre en Europe, ZERO.
Réponse de le 09/03/2012 à 5:23 :
Et vous mettez la distribution française à genoux en 1 mois. Vous en avez d'autres des idées comme ça pour sauvegarder l'emploi ?
a écrit le 08/03/2012 à 13:15 :
Faut tenir et ne pas céder aux pressions chinoises. Pékin a cédé face aux mesures protectionnistes que lui ont imposé le Brésil et demain les USA avec le vote très probable autorisant Washington à taxer les importations venues de Chine (le Congrès américain va voter une loi autorisant la taxation des importations chinoises subventionnées...autrement dit presque tous les produits chinois).
Les Chinois mettent en place des rapports de force permanents pour tester la solidité et la détermination de leurs partenaires. Si on cède, l'Europe sera clairement identifié comme un acteur "faible" de qui on peut tout exiger. Et je crains fort que nous cédions...
a écrit le 08/03/2012 à 13:02 :
Très bonne nouvelle, sachant que Monsieur Gallois s?inquiétait des difficultés de montée en cadence des fournisseurs. Le problème est résolu.
a écrit le 08/03/2012 à 13:01 :
La Chine devrait se préoccuper d'avantage des problèmes liés à la polution.
il ne faut pas céder au chantage voir même accélérer les mesures de protection de l'environnement. En Europe, on a largement la possibilité de bloquer les produits Chinois que nous achetons massivement. Notamment dans le textile. On peut aussi rediscuter les transferts de technologies.
Réponse de le 08/03/2012 à 13:33 :
C'est sûr l'Europe à la possibilité de bloquer les importations de produits Chinois, mais sommes nous prêts à payer plus cher des produits en provenance d'autres pays , si on en trouve? De plus nous faisons partie de l'OMC et ne pouvons faire ce que l'on veut. Le consommateur Européen à plus d?intérêts à acheter des produits chinois moins cher, qu' en provenance d'autre pays. Peux-t-on vraiment se payer le luxe d'une taxe carbone refusée par presque tout le monde, et qui de surcroit pénalise le consommateur européen? Si l'on veut réduire nos émission de CO2 il serait plus judicieux d'augmenter notre électricité d'origine nucléaire
a écrit le 08/03/2012 à 12:56 :
Dans une europe de prostitués, la chine fait ce qu'elle veut!! c'est elle qui commande comme les américains!!! Dans le cas inverse, europe pollueuse et chinois et américains protecteurs, ceux-ci n'hésiteraient pas à prendre des mesures de représaille contre les pollueurs!!
a écrit le 08/03/2012 à 12:55 :
Oui vite laissons tomber cette taxe pour que nous puissions faire encore plein d'argent, encore plus ! J'en veux plus! Je ne peux pas m'arreter, il me faut encore plus d'argent...
a écrit le 08/03/2012 à 12:53 :
Les Chinois ne font pas dans dentelle. A prendre ou à laisser. Sarkozy avait du avaler son chapeau avec le Tibet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :