Netjets présente le Challenger 350 de Bombardier en Europe

Le spécialiste de l'aviation d'affaires en multipropriété prévoit de lancer ce nouvel appareil mi-2015 en Europe. Il couvrira le segment de marché des supermidsize, mal couvert jusqu'ici.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : DR)

Tournée européenne pour le Bombardier Challenger 350 de Netjets Europe, le spécialiste de l'aviation d'affaires en multipropriété. Après avoir mis en ligne ce nouvel avion aux Etats-Unis en juin dernier, cette filiale de Berkshire Hathaways (propriété du milliardaire Warren Buffett) présente l'avion à ses clients dans 10 villes européennes, dont Paris, ce mardi, à l'aéroport du Bourget. Ceci dans le but de préparer l'exploitation en Europe l'an prochain de cet appareil, commandé à 75 exemplaires (+45 options). Cet avion permettra de couvrir le segment de marché du super midsize (des avions d'une dizaine de sièges capable de franchir des distances autour de 4.000 miles nautiques).

7 heures d'autonomie

Avec ses 10 places et son autonomie de 7 heures environ, le Challenger 350 se situe, dans la flotte de Netjets, entre le Hawker 750 ou 800 (d'une capacité de 7 à 8 places pour une autonomie de 4 et 5 heures), et le Falcon 2000 de Dassault.

Un rayon d'action qui lui permet de desservir l'ensemble du continent européen, mais aussi le Moyen-Orient. Si le Challenger 350 est plus cher à l'heure de vol d'environ 15% par rapport au Hawker, il est moins cher d'environ 15% que le Falcon 2000, selon Clément Lauriot-Prevost, directeur des pays d'Europe du Sud et d'Afrique, NetJets Europe.

Commande géante en 2010

Aujourd'hui, un Challenger 350 a déjà été prévendu mais Netjets ne sait pas combien d'appareils de ce type entreront en exploitation en Europe l'an prochain. "Cela dépendra de la demande", explique Clément Lauriot-Prevost.

 Netjets compte 750 avions dans le monde, dont 120 en Europe. En 2010, NetJets avait passé une commande d'un montant de 17,6 milliards de dollars auprès de plusieurs constructeurs pour recevoir 670 nouveaux appareils, dont le Challenger 350.

Selon Netjets, le marché de l'aviation d'affaires est redevenue dynamique en Grande-Bretagne, en Turquie, tandis que l'Allemagne, la France et l'Italie sont stables. La Grande-Bretagne, la France, la Suisse et l'Italie représentent 70% du chiffre d'affaires de Netjets Europe.

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.