Le réchauffement climatique dope la croissance de BlaBlaCar

 |   |  366  mots
(Crédits : DR)
La plateforme française de covoiturage BlaBlaCar a affirmé jeudi avoir augmenté son chiffre d'affaires de 71% en 2019, assurant bénéficier d'un engouement des consommateurs pour les solutions de transport alternatives face à l'urgence du réchauffement climatique.

BlaBlaCar peut avoir le sourire. Pour cause, la plateforme française a vu son chiffre d'affaire croître de 71 % en 2019. L'an dernier, le groupe basé à Paris a transporté plus de 70 millions de passagers à travers ses activités de covoiturage longue distance (BlaBlaCar), de covoiturage pour les trajets quotidiens domicile-travail (BlaBlaLines) et de transport en autocars (BlaBlaBus), selon un communiqué. Non côté en bourse, BlaBlaCar annonce des indicateurs choisis mais ne divulgue pas le montant de son chiffre d'affaires, ni aucun de ses résultats financiers.

Pour couronner le tout, la communauté BlaBlaCar a gagné 17 millions de nouveaux inscrits en 2019 pour atteindre 87 millions de membres, a souligné le groupe présent dans 22 pays. "La croissance a touché tous les marchés. En France, le covoiturage longue distance a atteint un record d'usage en dépassant 135.000 passagers par jour. L'activité hors d'Europe a pour la première fois dépassé celle de l'Europe", a indiqué la compagnie. Dans le transport par autocar, le réseau BlaBlaBus couvre désormais 400 destinations européennes. Le service a déjà été lancé en France, Allemagne, Benelux, Italie ainsi que sur quelques lignes internationales reliant l'Espagne.

Leader mondial du covoiturage longue distance

La communauté BlaBlaLines des covoitureurs domicile-travail, activité démarrée au printemps 2018, a enregistré une explosion de 300% du nombre de membres, à plus de 1,5 million de personnes. Cette activité a bénéficié en fin d'année de la grève des transports en France contre la réforme des retraites. "En 2019, la crise climatique a continué à modifier les comportements, avec des consommateurs et des pouvoirs publics à la recherche d'alternatives durables pour le voyage. C'est un facteur qui soutient la croissance du covoiturage", affirme le groupe.

BlaBlaCar estime que le partage de véhicules au sein de sa communauté d'utilisateurs permet d'éviter l'émission de 1,6 million de tonnes de CO2 par an et prévoit que ce chiffre atteindra 6,4 millions de tonnes aux alentours de 2023. Pour l'année 2020, BlaBlaCar, qui revendique le rang de leader mondial du covoiturage longue distance, prévoit "d'accélérer la croissance, de renforcer son offre" et "d'investir significativement dans des recrutements". Il espère notamment "doubler la taille de son équipe d'ingénierie".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2020 à 5:25 :
Bla bla bla bla. Cette boite porte bien son nom. J'y ai bossé quatre ans... le déficit est colossal et pourtant... les banques suivent toujours grâce au soutien de Macron. Bla bla bla sombrera probablement en même temps que Macron.
a écrit le 06/02/2020 à 16:12 :
En effet, quand on voit que Google a bien mit en évidence sur son google maps les trajets en transport en commun depuis quelques temps c'est bien que l'engouement pour un transport écologique est réel et inscrit solidement dans la durée.

Notons encore une fois que ce ne sont ni les propriétaires de capitaux et d'outils de production ni les politiciens qui ont bougé leur gros c.. plein de graisse hein, encore une fois les productifs sui supportent déjà bien trop sur leur petit dos, ça commence à devenir déplacé même hein toutes ces milliards de paroles de politiciens et d'hommes d'affaires pour au final que dalle.

Qu'ils ne veulent pas protéger les humains et la nature on ne peut que le constater c'est un fait mais qu'au moins ils ne polluent pas l'air de paroles contraires à leur profonde volonté de tout casser et tuer du seul fait de leur cupidité svp, merci.
a écrit le 06/02/2020 à 16:11 :
c'est marrant, car il suffit de prendre un billet de train pour constater que le rapport a la pollution est un rapport de 10 avec les véhicules, alors du coup avec deux personnes dedans ou quatre, cela est loin du compte.

Mais j'imagine pour l'image et la bourse, cela permet artificiellement de faire monter le cours de bourse !

Y a t'il prise de bénéfices dans la semaine qui suit?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :