BretagneMX et Alö mettent fin à leur projet de fusion

 |  | 76 mots
Lecture 1 min.

Le groupe spécialisé dans la fabrication de chargeurs frontaux pour la manutention, dirigé par Lionel Mailleux, a mis fin à son projet de rachat par son concurrent suédois Alö, ce qui aurait donné naissance au leader mondial de la spécialité. MX, groupe familial basé à Acigné (Ille-et-Vilaine), et Alö expliquent cette décision par « la conjoncture financière internationale » et leur nécessité de « se concentrer sur le développement de leur propre stratégie ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :