Revue de presse

LA DEPECHE DU MIDI : Continental, un référendum menacé de boycott

L'équipementier automobile organise lundi un référendum auprès des 2.500 salariés de la région (Toulouse, Foix et Boussens) pour faire valider un plan d'économies de 8 % afin d'éviter une fermeture de site. Les syndicats s'opposent au plan, considérant que la direction a déjà demandé des efforts conséquents aux salariés l'an dernier (chômage partiel, 150 départs volontaires, suppression de 200 intérimaires). De son côté, la direction promet la garantie de l'emploi jusqu'en 2015 sur les trois sites en échange d'un « oui ».

LE COURRIER PICARD :

Unil Opal fermera fin 2010

D'ici la fin de l'année 2010, l'usine Unil Opal, ex-Starco, une des plus anciennes sociétés de Beauvais, fermera ses portes. Le spécialiste de lubrifiants moteur emploie 32 salariés. Une première vague de départs est prévue pour fin septembre. Aucun investissement n'avait été réalisé dans l'usine ces dernières années. Vingt-cinq salariés ont jusqu'à mi-septembre pour choisir entre un licenciement économique ou le reclassement au siège social à Saumur (Maine-et-Loire), dans la principale unité industrielle du groupe. Seuls les sept chauffeurs ont l'assurance de rester sur Beauvais. La société de transports Sotrapoise vient de racheter leur savoir-faire.

LE JOURNAL DU CENTRE :

Grève illimitée chez Anvis

Un mouvement de grève illimitée bloque l'entrée d'Anvis depuis mardi matin. Face aux syndicats qui militent notamment pour une revalorisation des salaires de 3 %, une prime de 500 euros nets, la restitution de toutes les primes et l'embauche des intérimaires, la direction de l'entreprise de Decize (Nièvre) met en avant une conjoncture peu favorable. Anvis France réalise des solutions anti-vibratoires pour l'industrie, notamment automobile et ferroviaire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.