valvital lance le thermoludisme « thermoludique »

 |  | 428 mots
Lecture 2 min.
Le troisième groupe thermal français a triplé de taille en quatre ans. Il va ouvrir deux autres établissements d'ici la fin de l'année.

notre métier, c'est d'apporter du bien-être, qu'il soit médical ou ludique », affirme d'emblée Bernard Riac, le PDG de Valvital, pour résumer l'activité de son groupe, dont le siège est à Paris. Lancé en 1991 avec la reprise de la concession du domaine thermal de Lons-le-Saunier (Jura), Valvital n'a cessé de croître au point d'être devenu le troisième groupe thermal français, après la Chaîne thermale du Soleil et Eurothermes. Une expansion qui s'est accélérée en 2004 avec la reprise de la station thermale de Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne). Valvital a aussi repris en délégation de service public les stations de Fumades (Gard) et Berthemont (Alpes-Maritimes). Mais surtout, le groupe a lancé un nouveau concept d'établissements thermoludiques à mi-chemin entre l'Aquaboulevard parisien et le centre de remise en forme. « Tout est axé sur la détente en eau chaude. C'est un lieu destiné à la famille », précise Bernard Riac, qui a ouvert un premier espace du genre début août à Serre-Chevalier (Hautes Alpes). Deux autres établissements seront ouverts d'ici à la fin de l'année, à Val-d'Illiez (Valais suisse) et dans la Loire, à Montrond-les-Bains. Coût de ce triple lancement : 36 millions d'euros, qui vont générer la création de 130 emplois. « À la fin de l'année, Valvital emploiera 350 personnes dans 14 établissements, pour un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros. En plus de nos trois centres thermoludiques, nous avons neuf stations thermales en gestion, ainsi que deux grosses salles de fitness avec Spa, à Lyon et Besançon », détaille le PDG, dont le groupe a triplé de taille au cours des quatre dernières années. Et ce n'est sans doute pas fini, car les effets des investissements en cours ne vont se faire sentir qu'en 2009, voire 2010. Pour l'an prochain Valvital table sur une croissance de 20 % à 25 % à périmètre constant.

acquisitions à venir

Bernard Riac n'exclut pas de nouvelles acquisitions, le groupe n'ayant « pas atteint la taille critique ». En outre, Valvital va accompagner un ambitieux programme d'investissements de 32 millions d'euros dans la station thermale de Bourbonne-les-Bains. Enfin, Bernard Riac a lancé en 2007 une gamme de produits de soins à base d'eau thermale, vendue dans les stations du groupe et sur Internet. Valvital montre ainsi que le dynamisme et la diversification peuvent encore assurer quelques belles heures au thermalisme. « C'est vrai que la cure traditionnelle est en perte de vitesse, observe le PDG. Mais je reste confiant pour l'avenir. Peu à peu, les pouvoirs publics prennent conscience que le thermalisme peut apporter une contribution pour l'accompagnement du vieillissement, le sevrage du tabac, la fibromyalgie, etc. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ai une carte abonnement à v;vital besancon tres mal reçue par maitre nageur qui a refusé de faire attestation natation pour mon fils parceque pour 5 euros, a autre chose à faire.ne renouvellerai pas mon abonnemt vais au nautilus. inadmissible

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :