Mauvais cru pour les conteneurs au Havre

 |   |  80  mots
Des marchandises conteneurisées mises en attente. La contre-performance du premier port français de conteneurs est essentiellement due aux journées de grèves des « portiqueurs ».

Si le trafic global enregistre en 2008 une timide progression de + 1,4 % à 80,5 millions de tonnes, celui des marchandises conteneurisées est en repli de ? 7 % (24,5 millions de tonnes et 2,5 millions de conteneurs). Cette contre-performance du premier port français de conteneurs est essentiellement due aux journées de grèves des « portiqueurs », profession hostile à la réforme portuaire (loi du 4 juillet 2008). Cette seconde réforme de la manutention entraîne un passage au privé des activités d'outillage portuaire dans les grands ports.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :