Kalray a réussi son tour de table

 |   |  249  mots
La PME a les moyens de produire une nouvelle génération de circuits intégrés.

La start-up, qui vise à mettre sur le marché, d'ici trois ans, une nouvelle génération de circuits intégrés destinés à de nombreuses applications industrielles embarquées, vient de réaliser un premier tour de table de 2,5 millions d'euros.

Le pool d'investisseurs comprend Rhône-Alpes Création, détenue par des banques et organismes financiers qui financent de jeunes entreprises innovantes de la région, CEA-Valorisation, qui investit dans des start-up développant des technologies dans les domaines de l'information, la santé, l'énergie et l'environnement, et ACE Management, société de gestion privée qui gère 7 fonds d'investissement.

soutenue par oséo

Lancée en juillet 2008 par Joël Monnier, ancien vice-président et directeur de la recherche et développement de ST?Microelectronics, Kalray est implantée à Orsay et Grenoble, au plus près de ses partenaires. Elle vient, par ailleurs, d'obtenir le soutien d'Oséo pour son projet Prometheus, qui représente 22,4 millions d'euros d'investissements sur trois ans. « Ce tour d'amorçage, conjugué au soutien d'Oséo, va nous permettre de réaliser dans les 18 prochains mois le premier démonstrateur, étape décisive de la preuve de concept », commente Joël Monnier, président du directoire. Une levée de fonds qui s'est faite en quelques semaines seulement.

« Les 18 prochains mois seront consacrés à l'organisation d'une nouvelle levée de fonds de 10 millions d'euros, prévue courant 2010 », indique Guy Rigaud, le président du directoire de Rhône-Alpes Création.

Muriel Beaudoing, à Grenoble

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :