VoIP Telecom se développe à l'export

 |   |  256  mots
La société renforce sa présence à l'étranger et étend son réseau de distribution en France.

Créée à Sophia-Antipolis en 2000, au moment où la voix sur IP (Internet Protocol) n'en était qu'à ses balbutiements, VoIP Telecom (12 salariés) est aujourd'hui l'une des belles enseignes du secteur avec 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Avec 40 % de son activité réalisée à l'export (10 % à Monaco), l'entreprise dirigée par Marc Benoist profite du dynamisme du marché des centres d'appels pour renforcer sa présence à l'international. Déjà bien implantée au Maroc depuis trois ans par le biais d'une dizaine de centres d'appels, VoIP Telecom l'est également en Tunisie, en Algérie, au Mexique, en Chine, à Madagascar et à Dubaï.

interlocuteur unique

Prochainement, elle compte conquérir l'Espagne et l'Italie, mais vise l'Europe et le pourtour méditerranéen à terme. Sa force vient d'une solution avec service logiciel à moindre coût que celui de ses concurrents, mais avec des fonctionnalités plus complètes, notamment celle de l'interlocuteur unique pour tout ce qui concerne l'infrastructure télécoms, c'est-à-dire l'achat de téléphones, de numéros et de lignes. Un plus qui devrait lui permettre d'étendre aussi son maillage du territoire national. Avec six distributeurs répartis entre Paris, la Normandie, le Sud-Ouest et la région marseillaise, l'entreprise veut doubler la mise et être présente à Lyon, Toulouse et Rennes. Ce qui pourrait se faire par franchise, nouvel axe de développement déjà choisi en Belgique, et qui pourrait se généraliser, « certains distributeurs ayant manifesté le souhait de ne vendre que du produit VoIP Telecom », explique Marc Benoist.

Laurence Bottero, à Nice

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :