M2M Solution séduit les investisseurs

Cinq privés soutiennent le développement de la start-up.

1 mn

Le marché du « machine to machine » est enfin mature. Et c'est parce qu'il veut se positionner en précurseur que le PDG de M2M Solution, Olivier Courtade, vient de faire appel à cinq investisseurs privés ? Pierre Bardon, ancien DG de SFR, Olivier Houssin, DG de Thales, Pascal Houssin, Michel Lemaire et Philippe Souchier ? afin de l'accompagner dans sa stratégie.

Le « machine to machine » est un métier qui intègre de l'électronique, des télécommunications, du réseau, des applications et du service. C'est par exemple du fleet management pour une entreprise (optimiser le rendement d'une flotte de véhicules grâce à la géolocalisation) ou de l'équipement de compteurs électriques pour gestion à distance de la consommation.

sécurité domestique

Aujourd'hui, le marché s'ou-vre au grand public. D'ici quelques semaines, M2M Solution va commercialiser, via une filiale nommée Myxyty, des solutions de sécurité domestique baptisées MyAlert, issues des travaux de recherche réalisés en 2008. Olivier Courtade les promet « beaucoup plus performantes que la télésurveillance ». La récente levée de fonds va permettre d'accompagner ce positionnement immédiat.

Mais M2M Solution ne compte pas en rester là et cherche actuellement à boucler un nouveau tour de table ? certainement finalisé avant l'été ? plus ambitieux, de l'ordre de 4 millions d'euros, soit par l'appel à des capital-risqueurs, soit grâce à un sponsor privé. M2M Solution emploie 20 salariés, 14 à Sophia-Antipolis et 6 à Sofia en Bulgarie où est réalisée la R&D. Pour 2009, le chiffre d'affaires prévu est de 5 à 10 millions d'euros.

Laurence Bottero, à Nice

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.