« le bien public »  : le cassis de dijon veut imposer sa marque en europe

Suite à l'élargissement de l'Union en 2007, la crème de Dijon, dite produit traditionnel, doit présenter un projet pour entrer dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne des spiritueux. Si celui-ci devait être retoqué, les quatre industriels dijonais ? Gabriel Boudier, Briottet, Lejay-Lagoute et L'Héritier-Guyot ? regroupés au sein du syndicat du cassis de Dijon, réfléchissent à la création d'une marque collective, « Cassis de Dijon ». Une marque étant mieux protégée au niveau international.

Alain Dubois, le PDG des Papeteries de Veuze à Magnac-sur-Touvre, pourtant en grave difficulté, va racheter Otor Saint-Michel, détenu par le fonds d'investissement américain Carlyle, pour 2 euros. Sans ce mariage surprise, les deux sites étaient condamnés.

Forte d'un réseau d'une trentaine d'entreprises employant 2.500 salariés, la Lorraine figure en bonne place au Salon de l'aéronautique du Bourget. D'autant qu'elle présente cette année le futur turbopropulseur Skylander, qui sera assemblé à Chambley par le nouvel avionneur Geci International et dont le prototype sera présenté, toujours au Bourget, en 2011.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.