Félix Monge s'ouvre de nouveaux horizons

Doté d'une nouvelle usine, le spécialiste des meubles de métier a repris un de ses concurrents.

Île-de-France/mobilier

Le fabricant parisien de meubles Félix Monge a abordé l'année 2009 avec un nouvel élan né du rachat d'Ideal Antic, un concurrent nantais. « Nos clientèles sont les mêmes. Cette reprise nous permet d'élargir notre gamme et de restructurer notre force de vente », précise Jean-Jacques Bück, président des Établissements Félix Monge qu'il a rachetés en 2007. Parallèlement, l'entreprise vient de se doter d'un nouvel outil de production implanté à Thorigné-sur-Dué, dans la Sarthe. Cet établissement, d'une superficie de 5.000 mètres carrés, emploie une trentaine de salariés et assure la création, le prototypage, le contrôle qualité et la finition des meubles dont la fabrication est confiée à des spécialistes en France et au Portugal.

« Cet investissement nous a permis de revoir toute notre organisation interne et d'améliorer de 35 % notre productivité », se félicite Jean-Jacques Bück. Fort de ces deux nouveaux atouts, le dirigeant espère continuer de conforter cette marque trentenaire spécialisée dans les meubles de métiers, de voyage, d'officine ou encore d'estaminet. L'entreprise, qui ambitionne un chiffre d'affaires de 4 millions à 4,5 millions d'euros en 2009 avec l'apport d'Ideal Antic, mise notamment sur l'exportation. Présente sur quatre continents, elle réalise déjà 70 % de ses ventes hors de nos frontières, notamment aux États-Unis, en Australie et en Russie.

« Le marché étranger est plus porteur que le marché domestique et la société possédait déjà une culture de l'exportation quand je l'ai reprise, mais j'ai intensifié nos efforts pour vendre à l'international », assure Jean-Jacques Bück.

Haut de gamme

Désormais, la marque vise le haut de gamme, moins touché par la crise. « Ce qui séduit nos clients, c'est la qualité de nos produits et leur caractère atypique. Nous ne faisons pas des meubles meublant, mais de beaux meubles que l'on achète sur un coup de c?ur sans penser en premier à leur seule fonctionnalité », explique Jean-Jacques Bück. Au niveau des essences de bois, le fabricant privilégie le merisier, mais commence à travailler avec du chêne. Le catalogue qui propose neuf collections est enrichi chaque année de 20 nouveautés à 25 nouveautés concernant soit un produit, soit une finition. « Nous avons notre propre bureau de création, ajoute encore Jean-Jacques Bück. Par ailleurs, Félix Monge, le fondateur de l'entreprise, continue de créer des modèles pour nous. » n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.