Tourisme

Le soleil, la mer, les palmiers? les ingrédients de la recette touristique de la Côte d'Azur, leader des régions touristiques, rencontrent toujours du succès, crise ou non. Pourtant, une récente étude menée par la Sofres a démontré que mauvaise image et prix prohibitifs commencent à grignoter des parts de marché. Les touristes sont en majorité français, italiens, anglo-saxons et belges, sans oublier les Russes. Mais ils sont aussi plus vieillissants ? avec une moyenne d'âge autour de la trentaine ? bien que toujours fortunés. Les nouvelles clientèles, notamment des jeunes de 18 à 24 ans, restent à séduire. Côté tourisme d'affaires, la crise a ramené les « incentives » (séminaires) qui se déroulaient sous des cieux plus lointains, vers les rivages de la Méditerranée. Côté tourisme de loisirs, Cannes et Saint-Tropez sont déjà passés à l'action : les deux cités balnéaires ont signé un partenariat en avril baptisé « la Côte d'Azur de vos rêves » censé attirer davantage de Néerlandais, Britanniques et Italiens grâce à des campagnes d'affichage communes programmées durant la période estivale dans les aéroports parisiens. De son côté, le comité régional du tourisme a lancé le 6 juillet son nouveau portail Cotedazur-tourisme.com dont le but est de favoriser la croissance des « segments marchands encore insuffisants ». En clair : les week-ends événementiels, les séjours en club et les? sports d'hiver dans les Alpes-Maritimes. Nice, elle, propose aux croisiéristes de mêler « tourisme et shopping » et de bénéficier de services spécifiques dans des commerces participants. Objectif : augmenter le nombre de nuitées, déjà plus de 120 millions pour tout le territoire. Laurence Bottero

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.