Océazur multiplie les services

L'entreprise se développe dans l'entretien-rénovation-dépannage des piscines. Il vise 30 agences à fin 2009.
(Crédits : DR)

Rhône-Alpes/entretien

En 2004, Pierre Frieh, 55 ans, qui a cédé son agence de communication, recherche une affaire à reprendre. En homme de marketing, il étudie diverses données, dont celles des ventes de piscines et des services à la personne : « Les deux secteurs étaient en forte hausse, je les ai croisés et j'ai fondé Océazur », affirme-t-il. Mais au lieu d'une reprise, il choisit de créer son entreprise dans le secteur de l'entretien-rénovation et du dépannage des équipements de piscines : « Il y avait un déficit de maintenance évident et la croissance est prometteuse. »

Après deux ans de rodage et alors que le secteur de la construction des piscines boit la tasse, Océazur s'installe sur son créneau. « Je crée un marché », affirme son fondateur qui a pour objectif de développer un réseau national d'affiliés ? franchisés ? à la marque Océazur. En 2008, la société enregistre un chiffre d'affaires de 2,4 millions d'euros (+ 25 %) avec 17 agences et vise 3 millions (+ 25 %) avec 30 agences à fin 2009. La marque prévoit de créer 150 agences d'ici cinq ans. L'activité se répartit entre le traitement de l'eau, le dépannage des matériels et la recherche de fuite/filtration.

Selon Pierre Frieh, la réussite d'Océazur repose en priorité sur l'état d'esprit « service » des affiliés. « Le métier est le même que dans la communication : il faut être réactif et disponible. Il est très pénible de ne pas pouvoir utiliser sa piscine quand le temps s'annonce au beau fixe », dit-il. Océazur, qui emploie 12 personnes à son siège-agence de Lyon (et 60 personnes dans le réseau), met à disposition des affiliés une centrale de référencement/achats, un service de formation aux métiers de la piscine et un accompagnement à la création des sociétés affiliées. L'autre critère de succès réside dans les profils de la clientèle : parfois âgée, souvent des personnes très occupées, et des femmes seules, tous prêts à débourser, pour leur tranquillité, de 500 euros pour une simple mise en route de piscine à 2.300 euros pour un abonnement d'entretien annuel incluant le maximum de services.

1 millier de piscines

Les piscines de plus de 15-20 ans d'âge à rénover représentent une part croissante (30 % environ) du chiffre d'affaires. Aujourd'hui, Océazur compte à son actif plus d'un millier de piscines de particuliers et de copropriétés. Sur un parc de 1,4 million de bassins privés (particuliers, hôtels, campings, etc.), dont 50 % des propriétaires se déclarent prêts à confier l'entretien à une entreprise extérieure, la marge de progression s'annonce importante pour le réseau Océazur. Claude Ferrero, à Lyon

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.