Grippe A : Deltalyo & Valmy accroît ses capacités de production

La demande explose pour les masques de protection en forme de bec de canard de la PME.
(Crédits : D & V)

Rhône-Alpes/hygiène-Santé

Pour faire face au boom de la demande de masques de protection liée à la propagation du virus H1N1, Deltalyo & Valmy a encore investi cet été 1,2 million d'euros dans l'achat de nouvelles machines. Sa capacité de production sera ainsi portée de 140 à 170 millions d'unités par an. Deux nouvelles lignes de masques de type FFP2 destinés au grand public viennent d'être implantées dans son usine de Roanne (Loire), s'ajoutant aux cinq lignes existantes. Deux lignes spécifiques à la fabrication de masques pour chirurgiens sont aussi installées.

En mai, Deltalyo & Valmy avait déjà dû tripler ses effectifs et sa production en trois semaines pour répondre aux sollicitations multiples dues à la menace de pandémie de grippe A. La capacité de production quotidienne avait été portée à 300.000 unités. 30 salariés avaient été embauchés pour permettre à l'usine de fonctionner en 3×8.

Répondant aux normes sanitaires européennes, dotés d'une barrette nasale, les masques en forme de bec de canard ont fait l'objet de nombreuses commandes de grandes entreprises, de banques et d'administrations françaises. À l'export, ils sont commercialisés dans une dizaine de pays de l'Union européenne, notamment en Suisse, en Espagne et en Allemagne. Dirigée par Vianney Brillat, la PME fournit également plusieurs aéroports internationaux, comme Aéroports de Parise Paris et Saint-Exupéry à Lyon. Elle a été sollicitée par des services sanitaires européens et sud-américains, en particulier par le ministère britannique de la Santé.

Dès 2006, le risque de pandémie aviaire avait incité le gouvernement français à constituer des stocks de masques. Une première commande de 50 millions d'unités avait été passée auprès de la PME, qui avait alors été parmi les cinq industriels retenus par le ministère de la Santé.

Médical, BTP et industrie

La croissance de Deltalyo & Valmy, qui emploie 57 personnes, est tirée également par la fabrication de masques chirurgicaux et médicaux, dont la capacité de production sera doublée, passant de 45 millions à 100 millions d'unités. L'entreprise de Roanne fabrique aussi des masques pour l'industrie et le BTP. En 2008, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 13,8 millions d'euros, dont un quart à l'international. Aujourd'hui, elle dispose d'un carnet de commandes d'au moins dix mois. Vincent Charbonnier, à Saint-Étienne

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.