Elaÿs lance des cosmétiques à base de champagne

 |  | 492 mots
La société met sur le marché une gamme de soins naturels faits à partir de ce vin pétillant. Une première dans un marché en forte croissance.

Investi par les grandes marques, l'univers de la cosmétique recèle encore des niches. C'est du moins le pari qu'ont fait ensemble Ludovic et Aline Beaulieu en lançant une nouvelle gamme de produits naturels (à plus de 98 %), baptisée Elaÿs. Installé à Fontaine-sur-Ay (Marne), le couple vient de mettre sur le marché dix produits pour le corps et le visage, qui ont tous en commun au moins deux principes actifs : le vin de champagne et les extraits de feuille de vigne biologique.

Un simple coup de marketing?? Non, soutient Aline Beaulieu, une biochimiste de formation qui a conçu les formulations en se basant sur les travaux du docteur Tran Ky. Selon ce professeur en biologie moléculaire, le gaz carbonique met en exergue les propriétés du raisin, dont les vertus antioxydantes des polyphénols ou encore anti-âge des acides alpha-hydroxyacide sont renforcées.

excès marketing

Outre l'effet synergique du champagne, Elaÿs mise sur des produits formulés sans parabènes, sans silicones, sans dérivés pétrochimiques, sans colorants, etc. « Le marché des cosmétiques naturels est en forte croissance. Il devrait être multiplié par cinq dans les dix ans. Il attire donc les convoitises, souvent avec des excès marketing, alors que la composition des produits reste très chimique. Notre prétention : proposer mieux », analyse Ludovic Beaulieu, PDG et fondateur en 2001 de Première Ligne, un « call center » (45 salariés) dédié à la vente des produits de santé, revendu au groupe CERP.

Pour mener à bien ce projet, Aline et Ludovic Beaulieu ? qui ont créé leur société en décembre 2006 ? ont investi 450.000 euros, avec le soutien du conseil régional de Champagne-Ardenne et d'Oséo. Une somme qui a permis de conduire la phase du développement industriel, réalisée par le laboratoire de R&D Bains et Arômes (à Forcalquier). Puis deux fonds d'investissements (Sigma et Champagne-Ardenne Croissance) ont rejoint cet été le capital, à hauteur de 28 %, juste avant la phase de la commercialisation. Dans la région, une vingtaine de pharmacies proposent déjà dans leurs rayons les produits qui sont également testés dans vingt parapharmacies des groupes Auchan et Géant Casino.

Parallèlement, Elaÿs étoffe son centre d'appels et son équipe commerciale, pour couvrir toute la France et ses 22.000 pharmacies indépendantes. « Dans la logique du développement durable, que nous déclinons à tous les niveaux (jusqu'à nos encres végétales), nous souhaitons limiter le nombre de kilomètres parcourus sur les routes, souligne le président d'Elaÿs. Des opérateurs prospectent donc dans un premier temps par téléphone. Les pharmaciens intéressés peuvent ensuite bénéficier d'une visioformation, interactive, puisqu'ils peuvent poser leurs questions en direct par téléphone. »

La première année, Elaÿs devrait réaliser 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. D'ici à quatre ans, elle devrait atteindre les 6 millions, avec une quinzaine de salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je fais une allergie au produit Gelée Naturelle.

URGENT

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :