Les 2 Marmottes en plein réveil

 |  | 468 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
Surfant sur la « tisane mania », l'entreprise affiche une croissance de ses ventes de 10 % par an. Elle étend sa distribution à tout l'est de la France.

Rhône-Alpes/agroalimentaire

Tenez, sentez-moi ça ! » Jean-Marc Stezycki déchire un sachet de sa tisane au fenouil, étale le contenu doré dans sa main et vous la fourre sous le nez en guise de démonstration. « Chez nous, seule la plante et sa qualité comptent, faire de la quantité ne m'intéresse pas », lance le patron des 2 Marmottes, l'air exalté. Cela n'empêche pas son entreprise familiale fondée en 1977 à Bons-en-Chablais (Haute-Savoie) d'être en pleine croissance. Son chiffre d'affaires, attendu à 4,3 millions d'euros en 2009, progresse de 10 % cette année et de 40 % depuis 2006. Pas mal en pleine crise, pour un produit vendu environ 4,30 euros les 30 sachets, soit deux fois plus cher en facial que les infusions des grands groupes.

Comme le tricot, la tisane est de nouveau tendance en ces temps de recherche de bien-être. Le marché progresse de 3 % depuis janvier quand celui du thé baisse de 2 %. « On profite d'un élargissement des rayons au détriment du café et d'un rajeunissement des consommateurs », explique le PDG. Sa société n'a pas toujours progressé à ce rythme. Jusqu'en 2004, elle vivote dans un périmètre très régional. C'est alors que Jean-Marc Stezycki décide de reprendre la production en main, jusque-là confiée à des sous-traitants. Progressivement, il va lui-même sélectionner les plantes auprès d'une dizaine de producteurs en France, au Maghreb et? jusqu'au Paraguay ! Il investit aussi dans des machines pour couper, tamiser, « débactériser » et mettre en sachet la plante. Ces machines, très petites, sortent 80 sachets par minute contre plus de 1.500 chez Lipton.

« Diversité »

Pendant ce temps, Josiane, sa femme, élabore de nouveaux mélanges dans sa cuisine. Il y a deux à trois nouvelles références chaque année, 40 au total aujourd'hui, dont de très originales comme Romarin, Vigne rouge, Yodie, l'Infusion des enfants, ou encore les derniers succès Frisson d'hiver, Féminin, Capital jeunesse ou Mélange pour vin chaud. « La diversité fait notre force », assure le chef d'entreprise. La distribution se développe par cercles concentriques autour de l'entreprise. Depuis 2002, Les 2 Marmottes sont visibles dans tous les Monoprix parisiens et à la Grande Épicerie du Bon Marché. Mais aussi depuis 2006 sur un site Internet qui reçoit des commandes de fans, parfois de très loin dans le monde, et bientôt dans plus de 150 magasins Gamm Vert. Forte de ce succès, la PME cède aux sirènes de la tendance (voir encadré). L'emballage, quant à lui, se veut 100 % écolo. Les sachets n'avaient déjà ni ficelle, ni colle, ni agrafe. Leur boîte sera aussi débarrassée au printemps de son plastique extérieur. Si le développement est donc tous azimuts, que l'on se rassure : toutes les nouveautés de Josiane sont encore d'abord goûtées par les 30 salariés de la PME. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2010 à 20:38 :
Quand on voit comment était leurs locaux sur www.les2marmottes.com on comprend mieux ce que "dans sa cuisine" veut dire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :