Le zoo d'Amnéville joue dans la cour des grands

Riche de 2.000 animaux de 340 espèces, le parc mène une politique dynamique d'investissements et de communication.

Michel Louis affirme avoir décidé de diriger un zoo à l'âge de 4 ans. Ce Choletais d'origine lorraine a attendu la trentaine pour concrétiser son rêve en implantant un parc zoologique de 5 ha en lisière du parc touristique et thermal de la commune d'Amnéville (Moselle). «?Dès notre ouverture en 1986, nous constituions le plus grand zoo de l'est de la France avec 165 animaux dont des grands félins, des ours, des singes et des loups. Notre développement s'appuie uniquement sur les visites payantes. Nous ne vendons aucun animal et n'avons jamais perçu aucune subvention?», précise le fondateur de cette société coopérative de production. Détenue à 80?% par Michel Louis et son associé Jean-Marc Vichard, ancien parachutiste devenu directeur général adjoint, la Scop a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 13,2?millions d'euros. Le chiffre d'affaires a augmenté en moyenne de 1,3?million d'euros par an au cours des quatre dernières années. Durant cette même période, le bénéfice net a doublé pour frôler les 3?millions d'euros l'an dernier.

Conseils de prudence

Portée par une politique constante d'investissements et de communication, la fréquentation du parc a progressé par paliers successifs pour atteindre 550.000 entrées payantes l'an dernier. «?Nous n'avons connu qu'une année de recul, en 1992, lorsque j'ai pour la première et dernière fois écouté les conseils de prudence qui m'enjoignaient de stabiliser les dépenses. Dès lors, nous n'avons plus jamais cessé d'investir dans l'introduction de nouvelles espèces et dans la création de spectacles?», affirme Michel Louis. Chaque nouvelle attraction fait l'objet d'une communication massive dans un rayon de 200?km englobant Strasbourg, Dijon, Reims et le Luxembourg. Pour autant, le parc ne brade pas ses entrées, vendues 23?euros par adulte.

Pascale Braun, à Amnéville

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.