Puerto Cacao, la gourmandise éthique

La PME conjugue économie solidaire, entrepreneuriat social et qualité des chocolats.

Faire du chocolat un outil économique de lutte contre l'exclusion. Sorti de l'Essec où il a suivi les cours d'Entrepreneuriat social et d'économie solidaire, l'objectif de Guillaume Hermitte était limpide?: marier commerce équitable et insertion de personnes exclues du tissu social. C'est ainsi que sont nées la société Choc'ethic et la marque Puerto Cacao, en 2006. Choc'ethic vend aux particuliers, dans des «?boutiques bars à chocolat?». Les deux premières ont ouvert à Paris rue de Tocqueville et place d'Aligre. La PME travaille aussi avec les entreprises pour les cadeaux de fin d'année, etc.

Son originalité est d'avoir créé une filière complète de la fève à la tablette. Elle s'approvisionne auprès d'un producteur indépendant et d'une coopérative au Venezuela. «?Mais l'idée était aussi de laisser de la valeur ajoutée là-bas?», précise Mathieu Alesi, directeur commercial, qui a effectué son stage de fin d'Essec sur ce projet. De fait, la société a confié la torréfaction, le concassage et le broyage des fèves à des partenaires vénézuéliens. Elle récupère de la pâte de cacao qu'elle fait transformer en chocolat de couverture avant de confier la réalisation des produits finis à la Table de Cana, une autre entreprise d'insertion. Choc'ethic a réalisé un chiffre d'affaires de 300.000 euros en 2009 avec un effectif de huit personnes. Elle vise 450.000 euros en 2010 avec de nouveaux «?bars à chocolat?», à Paris mais aussi en province. Sophy Caulier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.