Concept Spa tisse son réseau

La PME veut populariser ce produit très en vogue, présent au Salon de la piscine à Paris.

Jonathan Aouat ne manque pas d'ambition. À 22 ans, il a créé en janvier 2007 sa société, Concept Spa, avec l'objectif de devenir ? crise ou pas ? la première enseigne de distribution de spas et d'accessoires, aux particuliers et aux professionnels, à se développer en réseau. Son chiffre d'affaires devrait atteindre 750.000 euros pour l'exercice en cours (clos en février 2009) et plus de 1 million d'euros l'an prochain.

Pour y arriver, le jeune entrepreneur ? présent au Salon de la piscine et du spa qui se tient porte de Versailles, à Paris, du 6 au 14 décembre ? a commencé par créer un magasin pilote à Mauguio, près de Montpellier, avec deux commerciaux. Il avait ensuite prévu l'ouverture, sous forme de concessions, de magasins copies conformes à celui de Mauguio. Mais il a dû s'adapter : « Nous tablions sur trois ou quatre créations l'an prochain, explique-t-il, mais avec la crise, les candidats ont peur de se lancer, sachant que l'investissement de départ dépasse 200.000 euros. » Jonathan Aouat a donc choisi de proposer à des distributeurs multimarque de décliner son concept sous forme de corners. « L'investissement est de 30.000 euros maximum. Nous aménageons un coin de leur magasin aux couleurs de Concept Spa et leur apporterons du marketing. » Il a déployé six VRP sur toute la France et vise l'ouverture de 20 à 30 corners en 2009.

clientèle spécifique

De fait, le jeune dirigeant « baigne depuis tout petit » dans les piscines. Ses parents dirigent Balnéo-Piscines, une société héraultaise spécialisée dans l'univers aquatique, depuis vingt ans. Y voyant se développer une clientèle spécifique pour les spas, Jonathan Aouat se tourne vers le fabricant australien Lanark Spa, l'un des leaders mondiaux de ce marché, avec lequel il signe un contrat de distribution exclusive en France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Ses spas sont « aussi perfectionnés que ceux réservés aux hôtels de luxe ou aux centres de remise en forme, souligne-t-il. L'importation en conteneurs coûte 5 % du prix du spa, mais leurs produits sont très performants et fiables ».

Des spas qui misent sur le bien-être (aromathérapie et chromothérapie intégrées) et des technologies de pointe, avec une entrée de gamme à 10.000 euros et un sept places à 22.500 euros destiné notamment aux gîtes et familles nombreuses. Afin de mieux séduire, Jonathan Aouat a mis en scène dans son magasin de Mauguio « différentes ambiances ? détente, design, extérieure ? afin que les clients visualisent leur futur spa ». Anne-Isabelle Six, à Montpellier n

+BSD++

Pas

Supprimer

Balise

balise système

ne pas supprimer

++BSF++

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.