Aragon-eRH a fait le choix du tout-location

 |   |  474  mots
Cet éditeur de solutions de gestion des ressources humaines sur Internet loue ses infrastructures informatiques, services télécoms et bientôt les locaux. Priorité aux frais variables.

On est cohérent ou on ne l'est pas : tel pourrait être le leitmotiv de Jean- Marc Satta, fondateur d'Aragon-eRH, une jeune entreprise innovante (JEI) créée en 2006 à Paris. La société édite des logiciels de développement des ressources humaines en mode SaaS (Software as a Service), c'est-à-dire en mode locatif à la demande sur Internet. Et son fondateur n'a pas hésité à appliquer le mode de commercialisation de son produit à son propre style de management : la location à la demande. « Dans mon budget prévisionnel, explique Jean- Marc Satta. j'avais prévu d'éviter au maximum les frais fixes et de privilégier les charges variables. Je ne m'équipe qu'en location. Et je sous-traite tout ce que je peux afin de me concentrer sur les deux aspects les plus importants de mon activité : les clients et l'évolution du marché. » Dans cette perspective, toute l'architecture technique sur laquelle repose l'exploitation du logiciel est louée dans les « salles blanches » de chez Bull : serveurs à haute disponibilité, routeurs sécurisés, alimentations électriques, climatisation, bande passante pour l'accès à l'Internet haut débit, etc.

« J'ai signé un contrat avec un engagement de niveau de services en matière de disponibilité de l'application et de sauvegardes, précise Jean-Marc Satta. Je paie 1.000 euros par mois. Si je voulais avoir le même niveau technologique dans notre société, cela me coûterait 35.000 à 45.000 euros par mois. » Autrement dit, le prix à payer pour s'offrir une équipe informatique opérationnelle 24 heures sur 24, 7 jours par semaine et 365 jours par an. « Pour parvenir à un tel niveau, il faudrait que ma société pèse 1.000 personnes et dispose d'unedirection informatique de 60 personnes. Sans compter les coûts de construction du bunker dans lequel se trouvent les salles blanches des ordinateurs : 10.000 euros/ m2. Inabordable pour une TPE de 10 personnes ! » estime le fondateur d'Aragon-eRH. En revanche, ajoute-t-il, « je profite de la mutualisation des moyens mis en oeuvre par mon loueur. Cela permet de répondre aux critères de sécurité informatique ISO 27001 exigés par mes clients ».

Adepte du Vélib'

Dans le même esprit, Aragon-eRH mise sur des services télécoms externalisés. Comme ceux de WebEx pour la visioconférence à hauteur de 150 euros par mois pour trois licences. Et ceux d'Arkadin pour les conférences téléphoniques à plusieurs, payables à la minute. « J'ai même revendu ma voiture. Je me déplace en louant des Vélib' quand je peux. Ou alors, je loue une voiture à la journée », assure Jean-Marc Satta qui s'apprête, d'ici un an, à rechercher la même souplesse locative pour ses locaux. « Notre bail commercial va se terminer dans un an, prévoit-il. D'ici là, je compte recourir à une solution de chez Regus qui permet d'augmenter ou de réduire la surface en fonction de notre charge de travail. » Jusqu'où poussera-t-il sa logique ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :