Les "e-commerçants" préfèrent garder le contrôle en amont

 |   |  488  mots
Selon une étude de Xerfi, les cybercommerçants sont peu nombreux à faire appel à des prestataires pour le stockage et la préparation des commandes.

 L'année 2010 co nfirmera l 'émergence d'une offre logistique dédiée aux e-commerçants. Tel est l'un des enseignements d'une vaste étude réalisée par le cabinet Xerfi sur la « e-logistique ». En effet, si la quasi-totalité des cybermarchands sous-traitent leurs livraisons à des opérateurs postaux, des transporteurs express ou des réseaux de points relais, ils sont encore peu nombreux à faire appel à des prestataires pour leur logistique amont (stockage, préparation de commandes, etc.).

La logistique étant un facteur de différenciation décisif pour un site, beaucoup de vendeurs en ligne préfèrent garder un maximum de contrôle sur ce maillon de leur chaîne de valeur. Entre 80 % et 90 % des sites d'e-commerce « internalisent » encore leur logistique. L'amélioration de l'offre des prestataires logistiques, plus adaptée aux besoins des e-commerçants même les plus petits, a toutefois tendance à changer la donne.

Evolution en douceur

L'e-commerce se caractérise en effet par une logistique « fine », fondée sur des flux de pièces unitaires et mobilisant beaucoup de main-d'oeuvre et de temps. Les spécialistes de la logistique de l'e-commerce jouent la carte de l'innovation et de la proximité pour séduire une clientèle plus large. Certains prestataires, comme Orium, ont d'ailleurs des offres dédiées aux sites qui réalisent moins de 10.000 commandes par an. D'autres offrent des solutions plus globales (création et hébergement de sites, « call center », gestion de la relation client) à l'instar d'Astelem par exemple. Proximité et innovation...

La livraison avant 10 heures, un besoin essentiel pour le e-commerce

Pour de nombreux secteurs, dont le commerce en ligne, la livraison des petits colis de moins de 30 kilos par messagerie express du matin est un besoin essentiel ? qu'il s'agisse de livrer des produits à durée de vie limitée (sensibles ou à forte valeur ajoutée), d'approvisionner des magasins clients ou des succursales dès l'ouverture, de limiter les stocks ou encore de gérer des urgences. Chronopost vient d'ailleurs d'annoncer l'élargissement de la couverture géographique de son offre Chrono 10. Désormais, ce sont 89 % des entreprises et 87 % de la population qui peuvent être livrés avant 10 heures. Cette offre devrait séduire pas mal d'entreprises de commerce en ligne pour lesquelles la rapidité de livraison représente le quatrième critère déterminant dans l'achat des internautes, d'après une étude réalisée par la Fevad (la Fédération du e-commerce et de la vente à distance) et l'Acsel (l'Association de l'économie numérique). « Avec cet élargissement géographique, nous avons aujourd'hui les moyens de proposer encore plus de souplesse à nos clients pour la réception de leurs bouquets de fleurs tôt le matin », confirme Sandra Cambriel, directrice générale du Bouquet Nantais, fleuriste en ligne. Cette annonce est également une bonne affaire pour Chronopost qui vise une progression de 20 % du chiffre d'affaires de l'offre Chrono 10 avec cette extension géographique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :