Transports : Montpellier joue les décalages horaires

 |   |  321  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Pionnière en la matière, la métropole régionale élabore un Schéma directeur temps et territoire (SDiTT), qui permet de faciliter les déplacements.

L'Agglomération de Mont-pellier (Hérault) veut devenir la référence de l'aménagement temporel du territoire. Cette collectivité de 31 communes et de 450?000 habitants est pré-curseur dans ce domaine : elle a ouvert son Atelier des horaires en 2006 pour harmoniser services, transports et vie professionnelle et familiale. Or la réforme des rythmes scolaires préconisée pour la rentrée 2013 par le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, offre l'opportunité de creuser l'idée d'un Schéma direc-teur temps et territoire (SDiTT).

Une réorganisation de l'emploi du temps scolaire

« C'est une réflexion à mener avec le corps enseignant et les maires, explique Jean-Pierre Moure, le président de l'Agglomération. La classe pourrait s'achever vers 15?heures ou 15?h?30. Ensuite, à nous d'imaginer des animations, sportives, culturelles, etc. Nous avons les équipements pour ça : médiathèques, piscines, musées, patinoire. » Bref, Montpellier a saisi la balle au bond pour devenir site expérimental. Voici quelque temps déjà, Jean-Pierre Moure avait obtenu des trois universités un décalage de quinze minutes le matin pour les entrées en cours. « Nous frôlions une thrombose dans les bus et le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :