L'Amérique est toujours là

 |   |  602  mots
Un avion de l'US Air Force acheminant des troupes françaises au MaliCopyright Reuters
Un avion de l'US Air Force acheminant des troupes françaises au MaliCopyright Reuters
La chronique quotidienne de la Tribune inspirée par l'actualité. Aujourd'hui, les Etats-Unis s'impliquent en Afrique de l'Ouest, le consommateur américain a un passage à vide pourtant les Bourses outre-Atlantique battent des records.

L'information est passée quelque peu inaperçue, mais la France n'est plus seule au Mali. Les Etats-Unis ont signé un accord avec le Niger (frontalier entre autres de l'Algérie et du Mali) qui va autoriser le stationnement sur le sol de ce pays de l'Afrique de l'Ouest de troupes et de matériel. Des commentateurs disaient que la première puissance mondiale ne souhaiter pas s'engager. Il n'en est rien.

Scruter les immensités désertiques

S'il ne s'agit pas - pour le moment - d'intervenir directement pour lutter contre les agissements des réseaux terroristes d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), la logistique américaine, en particulier une base des drones, va permettre de scruter les immensités désertiques. Cette appui va permettre d'épauler la France dont les troupes en appui du contingent malien ont repris Tombouctou.

L'opération « Serval » et la prise d'otages meurtrière sur le site gazier algérien d'In Amenas on précipité la conclusion de l'accord américano-nigérian. Cet engagement occidental n'est pas non plus désintéressé. La cote de la France, depuis le génocide au Rwanda et la guerre civile en Cote d'Ivoire, n'était pas au plus haut. Et les Etats-Unis se montraient plutôt...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :