Des fonds pour la paix (et la croissance) au Mali

 |   |  704  mots
Des militaires français sur une base aérienne malienne près de Bamako, le 21 janvier dernier..Copyright Reuters
Des militaires français sur une base aérienne malienne près de Bamako, le 21 janvier dernier..Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'opération Serval a atteint les objectifs qui avaient été fixé par le Président de la République. Les Africains sont appelés à terminer la reconquête du pays avec l'appui de la mission européenne de formation non combattante. Economiquement, le Mali doit bénéficier d'une aide de la part du FMI qui a annoncé lundi s'apprêter à lui prêter l'équivalent de 13,7 millions d'euros dans le but de préserver sa croissance et sa stabilité macroéconomique, malgré sa situation politique. Mardi, une conférence des donateurs internationaux pour le Mali a levé 455,53 millions de dollars.

Deux semaines et demie : c'est le temps qu'il aura fallut à l'opération Serval déclenchée au Mali pour atteindre les objectifs fixés par le Président de la République. Les Français déployés au Mali avaient pour mission de stopper la progression des islamistes vers le sud du pays, et de libérer Gao et Tombouctou. C'est désormais chose faite. "Nous sommes en train de gagner cette bataille", s'est félicité François Hollande lundi soir, évoquant une victoire obtenue grâce au groupe formé par l'armée malienne, d'autres forces africaines et l'armée française.

"Maintenant, les Africains peuvent prendre le relais et ce sont eux qui iront dans la partie du Nord dont nous savons qu'elle est la plus difficile puisque des terroristes y sont cachés et qu'ils peuvent encore mener des opérations extrêmement dangereuses pour les pays voisins et pour le Mali", a poursuivi François Hollande lors d'une conférence de presse à l'Elysée qui s'est tenu lundi soir.

18,4 millions de dollars pour la stabilité macroéconomique du pays

Par ailleurs, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé lundi l'octroi au Mali d'un prêt de 18,4 millions de dollars (soit l'équivalent de 13,7 millions d'euros) "visant à préserver la stabilité macroéconomique et la croissance au cours des douze prochains mois". Le Mali avait reçu un prêt du FMI de 46 millions de dollars en 2011 mais l'avait annulé après le coup d'Etat de mars 2012 et la prise de contrôle du nord du pays par les islamistes liés à Al Qaïda.

Les donateurs internationaux lèvent 455,53 millions de dollars

Ce mardi, les dirigeants africains et internationaux se réunissent  à Addis-Abeba en Ethiopie pour une conférence des donateurs dont le but est de financer le déploiement de la force africaine au Mali et la restructuration de l'armée malienne. Ils ont réussi à lever 455,53 millions de dollars (soit 338,6 millions d'euros) qui seront répartis entre aide militaire et humanitaire. Les besoins financiers pour cette restructuration n'ont pas été rendus publics. Le budget total pour le déploiement de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) est quant à lui de 460 millions de dollars. L'Union européenne doit fournir l'équivalent de 50 millions d'euros, le Japon a promis 120 millions de dollars en aide humanitaire, en aide au développement au Mali, et en entraînement militaire. De son côté, la Grande Bretagne a indiqué envisager d'entraîner la Mission et de fournir une aide logistique sans plus de précision.

La France n'a "pas vocation à rester au Mali"

Lundi soir, François Hollande a répété que la France n'avait "pas vocation à rester au Mali" et qu'à terme, les Français ne seraient là que pour encadrer et former l'armée malienne, qui doit bénéficier à partir de la mi-février de l'appui de la mission européenne de formation (EUTM), non combattante, composée de 450 hommes dont 200 instructeurs.

Depuis le début de l'opération Serval le 11 janvier, 3.500 hommes de l'armée française ont été dêpéchés sur le sol malien. Ils sont accompagnés de 1.900 soldats africains, en sus des effectifs de l'armée du Mali. "Notre intervention a non seulement été décisive pour arrêter les terroristes mais a permis d'enclencher une solidarité de toute l'Afrique à travers ce qu'on appelle la Misma (Mission internationale de soutien du mali) et de protéger les populations civiles de toutes les exactions", a estimé le Président de la République.

Plusieurs mois avant des élections

La guerre n'est pas encore terminée. Et de nombreux défis attendent le Mali, parmi lesquels l'organisation d'une transition politique sereine. François Hollande a émis le souhait que des élections soient organisées "dans les délais qui seront les meilleurs, ce qui suppose le retour à l'intégrité territoriale". Investi en avril après le départ d'Amadou Toumani Touré, le président malien par intérim Dioncounda Traoré a été chargé de l'organisation des prochaines élections. Un accord signé le 21 mai dernier prévoyait une transition politique d'un an. Organiser des élections devrait théoriquement prendre des mois.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2013 à 11:57 :
Au Mali, une guerre éclaire, une remise dans l'ordre et une influence accrue dans la région. Et une position prise sur les matières premières.
Réponse de le 29/01/2013 à 12:25 :
Vous avez raison, ça s'appelle la défense de nos intérêts : les vôtres.
a écrit le 29/01/2013 à 11:12 :
Ouf on va récupérer l'Uranium pour Areva, le peuple croit toujours à ces guerres bidons qui ne sont pas toujours Américaines (tiens tiens mais alors nous sommes aussi dans ces combines). Il ne reste plus qu'à laisser des terroristes, guerriers bref on y comprend plus rien mais c'est le but, se balader pour justifier un petit contingent qui se chargera de garder les stocks. Et oui on continu à tout piquer et le peuple Malien que nous sommes censés avoir sauvé ne verra pas un euro. Vive la république laic des droits de l'homme.
Réponse de le 29/01/2013 à 12:07 :
C'est vrai, vous avez raison, il ne faut surtout pas défendre nos intérêts et notre sécurité. Restons cachés dans notre appartement à regarder la télé et à critiquer, sans rien essayer de comprendre. Ah oui j'oubliais, ces pauvre maliens, on va tout leur piquer (quoi exactement ?), ils ne pourront pas utiliser l'uranium du Niger dans leurs centrales nucléaires ?
a écrit le 29/01/2013 à 11:11 :
il serait souhaitable que le mot " fond " soit remplacé par " contribuable contributeur " car au fond .. c'est ainsi que les choses se passent . et un nombre important ne pense pas qu'il s'agit de leur argent !! pris directement ( impôt taxes ) ou indirectement ( détournement de crédits déjà affectés d'ou le délabrement de nos sociétés ) surtout quand une partie sera elle aussi détournée pour être réinvestie dans de beaux batiments situés à paris par exemple ( cas nombreux avec la complicité de nos dirigeants ) . les exemples qui sortent doucement en sont l'édifiante réalité . c'est pas demain que la dette sera en voie de régression .. hélas ! pour nous autres privilégiés du droit à l'impôt humanitaire brutal et conséquent ou sollicité ( racolage médiatique ) . les " prèts " dont nous savons qu'au terme de l'échéancier , ils passeront ( pour partie ) en abandon de créances ( forme déguisée de subvention ) et personne n'ira chercher l'origine des sommes perdues car ceux qui en sont à les géniteurs ont été remplacés virés ou pas réélus parfois en prison ( elf ) etc ...l'afrique n'attend pas avec ses ressources de produits chers à piller et elle sera toujours un puit sans fond équipé d'une pompe à subventions masquant des intérêts pas toujours transparents . combien toyota et d'autres vendent de 4x4 aux missions concernées ? le contribuable donne , l'entreprise fait une "tite" remise et la star se fait offrir .......en attendant ceux que nous voyons en grand nombre aux infos sont toujours très rutilants !!
je cite " Les besoins financiers pour cette restructuration n'ont pas été rendus publics." bienvenue au club " sauvons le mali "
a écrit le 29/01/2013 à 10:50 :
Le Gouvernement vient d'exposer la Nation dans une nouvelle guerre,encore une,pas d'arrêt depuis 1939 /Elle sera coûteuse,aussi néfaste que les autres,sa facture pèsera au budget au détriment de PRIORITéS qui urgent depuis longtemps / L'Allemagne est en paix depuis 1945 / Le secret du miracle économique Allemand est là./.Alors en ce Jour,en ce moment,il eût été raisonnable de ne pas mettre sur le tapis un Problème de Droit qui divise et qui disposait d'un temps de réflexion ./.L'EntêTEMENT à l'imposer par la voie régalienne est une faute politique majeure /Le Gouvernement avait le devoir PRIMORDIAL de considèrer LA COHèSION NATIONALE ./.
Réponse de le 29/01/2013 à 11:12 :
jugement court de vue...Vous pensez que la France aurait été plus en sécurité si on avait laissé les islamistes s intaller pour de bon au Mali? Vous pensez que ne rien faire et le pacifisme a tout prix est une bonne solution? On a fait ca en 1936 on voit ce que ca a donné !! Imaginer qu on ait bougé contre l Allemagne nazie dés 1935 et quand je dis bouger c est bouger alors qu Hitler violait traité aprés traité? La théorie des dominos vous connaissez ? elle est applicable aussi pour les islamistes le Mali tombé c est l ensemble du Magrehb qui était menacé . Pour une fois que président normal prend une bonne décision on va pas le blâmer ....La lâcheté fini toujours par couter cher surtout en géostratégie
Réponse de le 29/01/2013 à 12:43 :
Ignorez vous l'écho assourdissant dans TOUTE LA TERRE D'ISLAM ? le mariage gay s'étale,les islamistes trouveront des arguments chocs pour alimenter leur propagande et diaboliser l'Occident,les croyants sincères en seront troublés dans leur foi /Les Islamistes recruteront n'en doutez pas / Il faudrait que des Officiers de Métier exposent mieux que moi que s'il faut faire la guerre dans un conflit justifié,il faut veiller à la faire bien,sans donner des arguments majeurs à l'adversaire,s'assurer d'alliances,avoir la FORCE MORALE,et connaître les arcanes de la guerre psychologique autant que la mentalité des populations qui diffère de la notre ./.
Réponse de le 29/01/2013 à 14:43 :
Arretez de rammener ca avec la religion !!! Ca n a rien a voir avec la religion ni avec la race ni d autres pretextes culturels a deux balles !!! A part pour le pauvre gars de base pauvre illitré et désabusé qui a ete recruté sur ces motifs et qui croit se battre pour une cause qui le transsande !! C est une question comme toujour de POUVOIR et d ARGENT rien d autre tous le reste c est du maquillage Ou est ce marqué dans le Coran dans la Bible ou la Tora qu on a le droit de tuer au nom de Dieu? Il me semble que dans ces écrits seul dieu a le droit d oter la vie non??? C est un des péche capitaux et parler au nom de Dieu un blaspheme qui vous conduit direct en enfer Et c est un athée qui vous dit ca!! Mais un athée qui a lu beaucoup et certains bien plus d ecrits "saints" (quelques soit les religions) que beaucoup qui se disent fervant pratiquant mais qui se contentent d ecouter des gens qui interpretent les écritures pour mieux les dupper et les controler Parce que en définitive ça se résume à ca et rien qu a ca la religion n est qu un paravent Vous croyez pas que la majorité des gens et ce quelques soit leur religion demande qu a vivre tranquillement et qu on leur foute la paix?? Qu ils ne revent que d aller se faire peter la tronche ?? Regardez donc un film comme Syriana il y a de grands enseignement à en tirer
Réponse de le 29/01/2013 à 15:02 :
avant de me faire fumer je m excuses j ai oublié le H à Torah :)
Réponse de le 29/01/2013 à 17:19 :
@Mordrakheen Tres bien dit !! nous rabattre les oreilles, à toutes les sauces, :la religion, la religion, que de meurtres on été perpétrés en ton nom " on est au XXIe siècle, et pourtant, on a souvent l'impression de nous retrouver au "moyen âge".....vraiment ridicule que tout ceci !!
a écrit le 29/01/2013 à 10:43 :
Erreur stratégique grave ... Quand les terroristes courent comme des lapins alors il faut continuer à les forcer à se rettrancher dans un petit espace, et libérer la plus grande partie du territoire restant. Si on s'arrete maintenant alors les terroristes vont s'organiser et reprendre du poil de la bête en transformant le Mali en Afganisthan 2 (harcélements, attentats ...) et à la fin ils reviendront plus forts. La France a fait la même erreur en Afganisthan, quand les américains encerclaient Kandahar avec 15 000 talibans coincés dans la ville. Il fallait à ce moment écraser les terroristes, mais les francais s'y sont opposés et les talibans ont pu s'en sortir et s'organiser et pour finir ils sont de retour et le pays va de nouveau s'enfoncer ...
Réponse de le 29/01/2013 à 11:21 :
totalement exact... On peut pas faire une guerre avec des sentiments de bisounours Sinon c est un effet gangréne et plutot que de couper un doigt c est le bras qui y passe On ne peut montrer aucune faiblesse face à extremistes sinon c est une invitation a recommencer et comme vous dites si bien ils reviendront plus forts et mieux organnisés Ce n est pas le genre d ennemi avec qui on parlemente ce le genre d ennemi qu on ecrase completement sans leur laisser la moidre chance ou répis
Réponse de le 29/01/2013 à 17:23 :
..car avec ces gens là, on ne peut discuter, parlementer: ils ne comprennent et ne se complaisent, que dans la violence, la douleur, l'agressivité, la mort! honte à eux, et LOINS des gens civilisés!!! +UN
a écrit le 29/01/2013 à 10:38 :
"les Africains peuvent prendre le relais et ce sont eux qui iront dans la partie du Nord dont nous savons qu'elle est la plus difficile puisque des terroristes y sont cachés et qu'ils peuvent encore mener des opérations extrêmement dangereuses pour les pays voisins et pour le Mali, a poursuivi François Hollande"....les soldats français ont mené une guerre sans rencontrer de soldats en face d'eux....et on peut malheureusement déplorer un mort.....à vaincre sans péril...on triomphe sans gloire....maintenant que cela devient plus dangereux....les soldats français vont passer le témoin....et cela risque donc dans quelques mois de retrouver une situation pire qu'aujourd'hui...à savoir les maliens vont s'attaquer aux touaregs du nord du Mali....quant aux autres soldats africains iront-ils risquer leurs vies dans un conflit qui ne les concerne que fort peu....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :