Les éconolinks : Anne Lauvergeon et EADS, comptes en Suisse, fiscalité environnementale, Qatar...

 |  | 643 mots
Lecture 4 min.
Copyright Reuters. La nomination probable d'Anne Lauvergeon, proche de François Hollande, à la tête d'EADS suscite de nombreuses interrogations.
Copyright Reuters. La nomination probable d'Anne Lauvergeon, proche de François Hollande, à la tête d'EADS suscite de nombreuses interrogations. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La possibilité qu'Anne Lauvergeon, l'ex-patronne d'Areva proche de François Hollande, prenne la tête d'EADS, fait jaser le web. Atlantico.fr s'interroge sur la tradition d'interchangeabilité des patrons français et décrypte pourquoi cette particularité française perdure. De son côté, Challenges liste les raisons qui font d'Anne Lauvergeon la favorite pour le poste, tandis que L'Expansion explique les amitiés de François Hollande avec le patronat. Enfin, notre éditorial passe en revue le principal enjeu de cette nomination : rééquilibrer le rapport de forces entre la France et l'Allemagne.

Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l'actualité.

Les patrons français sont-ils recyclables à l?infini ? Hervé Joly, directeur de recherches en économie au CNRS, revient pour Atlantico.fr sur la tradition d?interchangeabilité des grands patrons français, et explique les critères nécessaires pour faire partie de ce club très fermé.

EADS : pourquoi Lauvergeon est la favorite pour remplacer Lagardère. L?ancienne présidente d?Areva a déjà gagné son ticket d'entrée au conseil d'administration. La présidence et sa très confortable rémunération sont aussi à sa portée, estime Challenges, qui passe en revue les raisons pour lesquelles Anne Lauvergeon...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :