Bill et Melinda Gates réinventent les toilettes

 |  | 365 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010)
La fondation Gates lance un programme de diffusion des toilettes sèches dans les pays en développement.

Aujourd?hui, plus d?un milliard de personnes font leurs besoins dans la nature? Mais cette pratique favorise le développement de maladies, avance la fondation Gates. Près de 1,5 million d?enfants meurent ainsi chaque année de diarrhées aigues provoquées par une utilisation d?eau contaminée par des excréments. Seulement un tiers de la population mondiale bénéficie de toilettes décentes. Fort de ce constat, la fondation Gates tente de démocratiser les toilettes. Au total, 42 millions de dollars devraient être investis dans ce projet.

Dès le XIX ème siècle la généralisation des toilettes à eau a permis d?améliorer significativement les standards sanitaires en Europe. « Au cours des deux derniers siècles, aucune innovation n?a permis de sauver autant de vies et n?a autant contribué à améliorer la santé que la révolution sanitaire initiée par l?invention des toilettes » a expliqué Sylvia Mathews Burwell, présidente du programme de développement international de la fondation Gates. Mais cet équipement basique est loin d?être disponible partout dans le monde.

Le projet vise à réinventer les toilettes pour permettre aux populations les plus pauvres de disposer de toilettes hygiéniques, abordables et qui ne gaspillent pas d?eau. Le but est d?améliorer la gestion et le stockage des excréments grâce à des projets innovants. Certaines initiatives développent des alternatives propres au stockage. L?utilisation des excréments comme carburant pour les communautés locales, comme fertilisant ou même pour fabriquer de l?eau potable est envisagée.

La fondation a confié le défi à huit universités, dont l?université de Stanford, l?université nationale de Singapour et l?université de KwaZulu-Natal en Afrique du Sud. Dotées de 3 millions de dollars, elles seront chargées de réinventer les toilettes. La solution ne devra pas coûter plus de 3,5 centimes d?euros pour utilisateur et par jour et devra être facile à installer, à utiliser et à maintenir. L?Agence internationale pour le développement aux Etats-Unis et la banque Africaine pour le développement recevront également le soutien financier de la fondation pour ce projet.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :