Dell, bon élève des énergies renouvelables mais bonnet d'âne de Greenpeace.

 |   |  319  mots
Le constructeur informatique américain annonce que 26% de ses besoins énergétiques mondiaux sont issus des énergies renouvelables. Mais il est mal classé dans le « Guide pour une high-tech responsable » réalisé par Greenpeace.

Bon score écolo pour Dell. Le constructeur informatique américain annonce que 26% de ses besoins énergétiques mondiaux sont issus des énergies renouvelables. Soit une proportion en hausse de 20% par rapport à 2008. Neuf sites aux Etats-Unis et en Europe fonctionnent entièrement grâce aux énergies renouvelables. Même le siège de la société établie au Texas est approvisionné à 100% en énergie verte.

Ces résultats sont la conséquence d?une vaste démarche environnementale entreprise par Dell il y a deux ans. Le constructeur informatique avait affiché clairement son ambition de devenir la société la plus écologique de l?industrie technologique. Tout simplement. Pour ce faire, Dell s?est fixé l?objectif d?une réduction de 40% d?ici à 2015 de ses émissions de gaz carbonique. Et quel qu?en soit le prix?

Dell achète même des crédits d?énergie renouvelable auprès de partenaires pour compenser ses émissions de carbone incompressibles. Cet investissement lui a d?ailleurs permis de devenir la seule entreprise du secteur informatique à atteindre son objectif de « carboneutralité » en août 2008, avec cinq mois d?avance sur son programme.

Une bonne note, donc en terme d?énergies renouvelables. Mais une moyenne tout de même ternie par le dernier « Guide pour une high-tech responsable » publié en mars par Greenpeace. Dans cette 11ème édition, l?ONG (organisation non gouvernementale) attribue une note sur dix aux 17 plus gros fabricants mondiaux du secteur high-tech en fonction de plusieurs critères tels que : l?utilisation de substances toxiques, la politique de recyclage et la réduction des gaz à effets de serre.

Or, Dell, avec une note de 3,7/10 n?atteint pas la moyenne « green » et ne figure qu'à à la 13e place du classement devant Lenovo (3,1), HP et Microsoft à égalité (2,7), et Nintendo (0,8). La raison ? La promesse non tenue d?une production non toxique fin 2009, c?est-à-dire sans composants dangereux comme le PVC ou le brome.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :