Edelia garde " une Bretagne d'avance "

La filiale d'EDF tire un premier bilan de son opération de gestion à distance des consommations électriques.
(Crédits : Pierre Violet / EDF)

C'est parce que la situation électrique de la Bretagne ne permet pas de sécuriser les besoins des consommateurs et que lesdits besoins croissent de 3 % par an, qu'EDF a confié à Edelia une opération de gestion des installations électriques de 420 foyers bretons, tous volontaires et dispersés sur quatre départements. Initiée en décembre, l'expérimentation consistait à gérer à distance le chauffage et les ballons d'eau chaude. « Cette solution avait un double intérêt : piloter de petites puissances permettant néanmoins d'optimiser le parc de production et sensibiliser le particulier à une plus grande maîtrise de sa consommation », explique Martine Gouriet, directrice générale d'Edelia, une filiale à 100 % d'EDF qui emploie 40 salariés et réalise 9 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le développement et la mise en oeuvre d'instruments de suivi et de mesure à distance des consommations d'énergie,

Concrètement, le dispositif a pris la forme d'une passerelle, sorte de box communiquant par ADSL ou GPRS, installée chez les particuliers, alors qu'un boîtier était raccordé au tableau électrique. « Bien évidemment il ne s'agissait pas de gêner le confort du consommateur, aussi nous avions mis au point un dispositif dit d'effacement - un bouton poussoir situé sur la passerelle - qui permettait d'interrompre cette gestion à distance à tout moment », précise Martine Gouriet. Parallèlement, un portail dédié et sécurisé sur le site d'EDF offrait la possibilité de suivre les consommations. C'est ce large éventail de services qui a retenu l'attention des particuliers : consommations réelles par rapport aux consommations d'usage, répartition à différentes périodicités - journalière, mensuelle, annuelle - évaluation en euros, en kWh et en CO2. « Quasiment tous les clients ont testé le système de dérogation. Mais, au final, tous ont précisé ne pas craindre de perdre la maîtrise de leurs équipements. 2 kWh par foyer ont été économisés ».

Menée avec succès, l'opération sera reconduite l'hiver prochain. Ce premier test a validé l'intérêt des consommateurs - jeunes retraités sensibles au développement durable ou jeunes ménages soucieux de réduire leur facture - pour des conseils personnalisés, voire des alertes par SMS ou mails. Une évolution possible pour le portail, dont l'intégrateur est le centre Métiers et Solutions d'IBM à La Gaude, près de Nice. « Nous comptons étendre le pilotage à distance à toute sorte d'équipement électrique comme le photovoltaïque », précise Martine Gouriet.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.