Renault envisagerait de créer un pôle industriel écologique

 |   |  119  mots
Selon la radio BFM, ce pôle industriel pourrait se situer en Ile-de-France, autour de l'usine de Flins (Yvelines) du constructeur.

Renault poursuit son développement "vert". Après s'être lancé de plein pieds dans la voiture électrique, le constructeur français envisagerait de créer un pôle industriel écologique en Ile-de-France, selon des informations de la radio BFM ce mardi.

L'usine Renault de Flins dans les Yvelines pourrait être le site choisi. Le groupe envisagerait d'y construire son modèle Zoé, le produit central de la gamme de véhicule électrique du constructeur. Ce dernier a déjà annoncé qu'il comptait vendre 100.000 voitures Zoé par an après son lancement prévu mi-2012.

Reste encore à convaincre les sous-traitants et à obtenir des subventions auprès des autorités françaises et européennes. Renault chercherait à obtenir 180 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la priorité est aux véhicules légers de transport de personnes destinées aux villes moyennes. (véhicules; infrastructures, désign, moyens de paiements ,etc
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qui dit voitures électriques dit centrales nucléaires.
Nous finirons par détruire la planète pour nos bagnoles. Parce qu'il nous faut absolument une bagnole ! Tout sauf "pas de bagnole" ! Les humains sont pitoyables !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Renault créant un centre en Ile-de-France ? En Ile-de-France de France ? De la France en Europe ? Voila une nouvelle pour le constructeur "français" ayant poussé le plus loin les délocalisations. En lisant l'article, finalement, il s'agit de finir de transférer à l'étranger les voitures ki se vendent. On parie sur la future délocalisation de ces voitures électriques si sont un succès ? On prend date ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et pourquoi pas l'installer en Normandie, la ou se situent deja les usines de Sandouville près du Havre et celle de Cléon près de Rouen, intégrée au pôle de competitvité Moveo dont le siege si situe au Technopolr du Madrillet à Rouen ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il serait quand meme interessant de savoir ce que recouvre le"concept" de pole industiel écologique .Par ailleur ce serait le role de l'EUROPE que n'initier et soutenir ce type d'initiative en l'englobant dans une politique industrielle à moyen terme en matière de transport individuel et collectif,de protection de l'environnement et d'économie d'énergie en coordination et concertation avec l'ensemble des pays du continent alors que la chacun va y aller de sa petite musique perso.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Renault veut bien construire un pôle de construction de véhicules électriques invendables à d'autres clients que l'Etat français en France, à condition que l'Eta français les subventionne et qu'on arrête de l'emmerder avec la construction d' usines de véhicules thermiques vendables qu'il délocalise systématiquement dans les pays dits"émergents" (pour ne pas dire sous développés) (Roumanie,Maroc,Turquie, Slovénie, Iran).
On voit la patte de Carlos Ghosn le monsieur mondial qui n'a que foutre de la France et de ses charges sociales !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai une bonne partie de l'argent pour ce projet? Sachant que le circuit de F1 envisagé à Flins et dont personne ne veut, pas même Renault, est évalué à 120 à 150 millions, circuit privé entièrement financé par le département (on ne prête qu'aux riches), il suffit d'annuler ce projet et de donner l'argent à Renault, qui est tout un peu encore une entreprise publique, je crois. Le reste devrait se trouver facilement?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
alors pourquoi renault veux un circuit de f1 près du site de flins ????(deux poid deux mesures)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :