Suntech s'allie avec Siemens et prévoit une forte hausse de ses ventes en 2011

 |   |  339  mots
Suntech
Suntech (Crédits : Suntech)
Le fabricant chinois de panneaux solaires Suntech, l'un des trois leaders mondiaux, va devenir un fournisseur attitré du groupe allemand Siemens pour ses projets solaires en Europe. Siemens n'est pas pour l'instant un développeur solaire très important en nombre de MW prévus mais dispose d'un puissant réseau international. Pour Suntech, ce nouveau partenariat l'aidera à remplir son objectif de vendre 2,5 GW en 2011, contre 1,5 GW en 2010, comme nous l'a indiqué le président de Suntech Europe Jerry Srokes.

Suntech et Siemens ont donc conclu un accord-cadre où le groupe chinois fournira les panneaux destinés aux installations de taille moyenne des clients de Siemens, surtout en Europe. Au cours des sept derniers mois, Siemens a reçu des commandes d?installations photovoltaïques venant de plusieurs pays (Italie, France, République tchèque, Canada, Israël...) d'un total de plus de 80 MW. Pour ces projets Siemens construit et livre clés en main des centrales solaires où il fournit les onduleurs et transformateurs mais aussi des panneaux de fabricants tiers. Suntech pourra profiter de la présence internationale de Siemens pour des projets conjoints.

Augmentation des ventes en vue
Jerry Strokes, interviewé par GreenUnivers pendant son passage au Forum de Davos, a souligné que Suntech compte livrer 2,5 GW de cellules solaires en 2011, après 1,5 GW en 2010. "Nous avons une part de marché d'environ 10% en Europe, un marché extrêmement fragmenté où nous figurons parmi les leaders", selon Jerry Strokes. Suntech Europe, basé en Suisse, compte 76 personnes sur le continent. Le groupe estime sa part du marché français à 10-12%, grâce notamment à son partenariat avec EDF Energies Nouvelles.
Quant au blocage actuel du marché français et aux négociations en cours entre la filière et le gouvernement, le patron de Suntech Europe, a seulement souhaité un cadre réglementaire stable qui sinon rend toute planification des investissements très difficile, à ses yeux.

Une marge de 20% pour les entreprises françaises
Il a aussi répondu à la polémique sur la place majoritaire des panneaux chinois en France. Comme les modules représentent 50% de la valeur des systèmes solaires, grâce à la baisse des prix des panneaux, les installateurs peuvent faire une marge de 10%, les revendeurs également de 10% : la marge cumulée revenant aux entreprises françaises est donc de 20%, davantage que celles des fabricants de panneaux comme Suntech, explique-t-il.
Sur son exercice 2010, Siemens a réalisé un chiffre d?affaires dans le secteur des cleantech de 28 milliards d?euros, sur un total de 40 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :