Akaeno commercialisera en 2012 des engrais minéraux issus de la méthanisation

Si la production de biogaz par méthanisation est désormais considérée comme une source d'énergie renouvelable prometteuse, la gestion des digestats issus de ce même processus reste encore une contrainte pour le monde agricole.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Souvent restitués dans les sols par épandage, compostage ou enfouissement, ces résidus viennent en effet parfois saturer des terres déjà bondées de fertilisants. En bout de chaîne, les conséquences s'avèrent alors néfastes pour les nappes phréatiques ou pour la prolifération des algues vertes.

Pour corriger le tir, la société française Akaeno a annoncé, fin février, la mise au point d'Enoferti, un procédé thermochimique qui permet de produire des engrais minéraux à partir des digestats de méthanisation. « Notre méthode consiste à extraire les engrais contenus dans les résidus pour les transformer en produits commercialisables auprès des agriculteurs, explique Isabelle Motte, Présidente d'Akaeno. Nous arrivons à atteindre les mêmes normes que l'industrie chimique, mais sans gaz à effet de serre. » Grâce à cette technique, Akaeno s'apprête ainsi à commercialiser des engrais minéraux binaires, des engrais minéraux azotés ou encore du phosphate diammonique (DAP). Premières productions prévues pour le second semestre 2012.

En plus de fournir une réponse durable à la gestion des digestats, le procédé Enoferti pourrait aussi permettre d'améliorer la rentabilité des unités de méthanisation. Pour les exploitants de centrales, les revenus de la production d'énergie seraient ainsi complétés par ceux issus de la revente d'engrais. A condition néanmoins qu'Akaeno trouve un circuit de distribution adapté. Et surtout que les agriculteurs-clients adhèrent à ces nouveaux produits...

Lire la suite sur Cleantech Republic :
http://www.cleantechrepublic.com/2011/03/18/enoferti-engrais-mineraux-methanisation/

CleanTech Republic

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.