Près de 8 GW de solaire en France en 2020 ?

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Le Grenelle de l'environnement prévoit une puissance photovoltaïque de 5,4 GW en 2020. En réalité, cet objectif sera largement dépassé, selon la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC). C'est ce qu'a indiqué son directeur général, Pierre-Franck Chevet, lors d'une intervention devant une commission du Sénat le 24 novembre dernier, repérée par le blog de Tecsol.

La situation est sans ambiguïté : "Suivant notre feuille de route, entre maintenant et 2020 (...) sur le solaire, si je me réfère au Grenelle, nous devrions faire 5.400 MW. On devrait, de fait, faire plus à l'horizon 2020. Un peu plus, 7.000 ou 8.000 MW à peu près", a souligné Pierre-Franck Chevet, en introduction de son audition.

Une technologie « très, très rapide »
La France dispose aujourd'hui d'une puissance photovoltaïque installée de près de 2.400 MW, en forte croissance cette année puisque la capacité a plus que doublé entre fin 2010 et fin septembre 2011. Entre 2009 et 2010, le parc solaire avait déjà été multiplié par trois ou quatre. D'ici le début 2012, le parc pourrait atteindre rapidement 3 GW installés, soit 55% des objectifs du Grenelle réalisés en seulement quelques années. Or il reste encore neuf ans de développement au marché pour atteindre cet objectif 2020 !
"Nous sommes sur une technologie à évolution rapide, je dirais même très rapide, même très, très rapide, qui créée des problèmes de maîtrise et de régulation", avoue d'ailleurs Pierre-Franck Chevet dans son intervention. Un écho à demi-mot au pilotage maladroit de la filière par le gouvernement au printemps dernier.
Un coup d'arrêt est d'ailleurs anticipé par la filière en 2012, avec l'effet du moratoire de décembre 2010. Mais sur le moyen-long terme, grâce à la chute des prix des panneaux et à l'arrivée de la parité réseau, le marché s'inscrit dans une croissance structurelle.
Pour voir l'intervention de Pierre-Franck Chevet : le site du Sénat, concernant les travaux de la Commission sur la sécurité nucléaire et l'avenir de la filière nucléaire française, dont plusieurs auditions ont portées sur les énergies renouvelables.

Green Business - le site de référence

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :