La France doit mieux recycler ses papiers de bureaux

 |  | 358 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Les acteurs de la filière ont signé ce lundi avec le gouvernement une convention par laquelle ils s'engagent à progresser en matière de collecte et de recyclage de papiers de bureaux, dont moins de la moitié sont aujourd'hui recyclés.

50 % seulement des 900.000 tonnes de papiers de bureaux produits en France sont recyclés. Pis encore, 5 % seulement du papier ramette consommé dans l'Hexagone (qui représente un total de 600.000 tonnes) est fabriqué à partir de papier recyclé ! Face aux enjeux que cela représente pour l'environnement mais aussi en termes économiques et de création d'emplois (un emploi pour 1.000 tonnes), le ministère de l'écologie veut faire croître ces chiffres. L'enjeu est de constituer une vraie filière de recyclage autour des entreprises spécialisées.
Pour ce faire, la ministre de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet a signé ce lundi une convention avec les acteurs de la filière : EcoFolio, l'éco-organisme de la filière papiers graphiques, FEDEREC, la fédération des entreprises du recyclage, la FNADE, Fédération Nationale des Activités de la Dépollution et de l'Environnement, le réseau Alliance Papier, et REVIPAP, groupement français des papetiers utilisateurs de papiers recyclables. Ces derniers se sont ainsi engagés à collecter 200.000 tonnes supplémentaires par an d'ici à 2015, essentiellement en développant des moyens de capter le gisement aujourd'hui peu exploité des petites entreprises et administrations, mais aussi en menant des actions de sensibilisation des salariés et de formation des personnels chargés de la collecte, afin de renforcer le tri à la source.
La filière doit se développer en privilégiant un approvisionnement de proximité des usines françaises et en renforçant la coordination entre les acteurs d'un territoire.
L'autre objectif fixé consiste à mettre en valeur des produits grands publics fabriqués à partir de papier recyclé afin d'encourager l'achat. A ce titre, l'Etat s'est engagé à accroître la part de papier recyclé dans ses propres commandes. Aujourd'hui, la ramette recyclée ne représente que 5 % de part de marché 3, même dans la commande publique d'Etat. La qualité médiocre des premiers papiers recyclés a dégradé l'image du recyclé aux yeux des acheteurs.
Le ministère et l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) animeront le comité de suivi de cette convention qui doit être mis en place dans les trois mois.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2012 à 12:48 :
Pour moi, qui travaille au Ministére de la Culture et de la Communication et en autre aux Archives Nationales, aucune benne à papier et carton n'est mise à la disposition des agents
Pour parler de recyclage et d'environnement les services de la com ne font que du bla-bla ( beaucoup de gachis)
Aucune direction ne prend ce problème au sérieux( trop de travail ?)
Qui ose me contredire?
Cordialement
a écrit le 07/02/2012 à 20:03 :
Moi je vois une chose. Les entreprises demandent aux employés de s'engager vers le développement durable (moins de papier, économies des fluides (eau, électricité,gaz), moins de fourniture de bureau etc...). Sur le principe, je suis d'accord. Toutefois, il est à noter que c'est tout bénéfice pour l'entreprise qui ne redistribue pas les efforts engagés par les employés. Si l'entreprise diminue ses coûts de fonctionnement en étant parti prenant dans cette démarche, il me paraîtrait naturel que les économies engendrées soit en partie redistribuées sous forme d'augmentation de salaire.
Réponse de le 08/02/2012 à 17:38 :
Je ne vois pas bien le rapport....
a écrit le 07/02/2012 à 13:36 :
Il faut prévoir de recycler les papiers en bandelettes, certains documents sont confidentiels donc "choucroutés".
Depuis qq années, on a eu des corbeilles pour mettre les feuilles à recycler (sauf "mauvais esprits" qui jettent à la poubelle), mais pas généralisé partout.
J'ai trouvé des enveloppes en papier recyclé, en grande surface, le double du prix pour celles en papier neuf. Pour surfer sur l'esprit écolo ?? Bien lire les étiquettes !!!
Si personne ne les gère, ça ira en Chine ? Pour revenir en ramettes...
a écrit le 07/02/2012 à 12:06 :
Comme pour l'énergie et comme pour beaucoup de domaines, c'est à chacun de faire des efforts sans attendre que les autres le fassent sinon çà ne change jamais.
a écrit le 07/02/2012 à 10:03 :
A l'heure où les deux principaux producteurs de ramettes recyclés ferment leurs usines en France : VERTARIS et MREAL.
a écrit le 07/02/2012 à 9:39 :
depuis l'ère informatique, on a jamais eu autant de papier ni double travail à faire? Je ne vois pas ou est le progrès.. ni l'ecologie!
a écrit le 07/02/2012 à 9:19 :
Dans mon entreprise, on a remplacé toutes les corbeilles à papier des services centraux parisiens (plusieurs milliers de corbeilles) par des corbeilles à double bac. Ça a du coûter bonbon mais ça donne bonne conscience. Le problème c'est que le sous-traitant chargé de l'entretien des locaux ... vide les 2 bacs dans le même sac poubelle. Pourquoi ? Pour ne pas avoir à renégocier à la hausse le contrat d'entretien ...
Réponse de le 07/02/2012 à 10:30 :
+ +

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :