La navigation 3D, nouvel outil pour la transition énergétique des collectivités

 |   |  476  mots
Pôle Images et Réseaux
Pôle Images et Réseaux (Crédits : Pôle Images et Réseaux)
Banale au cinéma ou dans les jeux vidéos, la 3D trouve aujourd'hui de nouveaux terrains d'application dans les collectivités. Et notamment en matière de politique énergétique, comme l'illustre le programme français EnVIE.

Et si la navigation 3D devenait le meilleur bras-droit de nos élus ? C'est en tout cas l'ambition de Christophe Papin « business developer » de Siradel. Cette entreprise rennaise porte - depuis 2011 - le projet collaboratif EnVIE au sein du pôle de compétitivité Images et Réseaux (Bretagne et Pays de la Loire). « Notre objectif c'était de mettre les données 3D au service du développement d'une ville durable ». Plus précisément, EnVIE propose de croiser - dans un même outil - des vues 3D des villes avec des informations environnementales, énergétiques et socio-économiques (INSEE, bailleurs sociaux, opérateurs...). « Une fois les informations couplées, les données offrent un service d'aide à la décision et un outil de communication envers les citoyens ». Autrement dit, la navigation 3D permet à la fois de visualiser les zones prioritaires d'action et de simuler d'éventuelles opérations d'amélioration.

Pour quelles problématiques ? En exploitant des images visibles et infrarouges de façades et de toits, EnVIE sera tout d'abord capable de dresser le potentiel énergétique d'un immeuble, d'une infrastructure publique voire de tout un quartier. Autre fonctionnalité : le calcul d'exposition solaire et au vent d'un bâtiment ou d'une zone dans le cadre d'un projet d'énergie renouvelable. A ces deux applications s'ajoutent l'analyse de l'éclairage public et de la propagation des ondes électromagnétiques. Enfin, Christophe Papin estime qu'à terme sa solution pourrait faciliter la mise en place de réseaux électriques intelligents.

S'adresser à toutes les collectivités

En cours de développement, la solution EnVIE devrait être commercialisée à partir 2014. En attendant, le consortium qui porte le projet a déjà travaillé sur plusieurs territoires pilotes comme le centre-ville de la petite commune de Saint Grégoire (35). Une zone sur laquelle la solution a notamment été utilisée pour étudier la thermographie des bâtiments (immeubles collectifs, zones, pavillonnaires...). Autre cas pratique : l'aménagement des grands ensembles du quartier Le Blosne à Rennes.

L'un des défis à relever par les développeurs est de permettre une lecture des résultats directement par l'utilisateur sur son poste de travail ou sur une tablette mobile. « Rester abordable » une philosophie qui concerne autant la technologie que le porte-monnaie. Pour ne pas exclure les petites collectivités, la solution finale sera commercialisée non seulement en licence mais aussi sous forme de prestation. Ainsi, les premières offres de service devraient être proposées à partir de quelques milliers d'euros. De quoi décider quelques élus à changer de dimension.

Le projet EnVIE en bref

  • Période : 2011 - 2013
  • Porteur du projet : Siradel
  • Budget : 774 K?
  • Financement : Oséo et les régions Bretagne et Pays de Loire.
  • Partenaires techniques : MGDIS, MeteoDyn et le laboratoire CERMA (école Centrale de Nantes).
  • Partenaires utilisateurs : Métropoles de Rennes et de Nantes, communes de Saint-Grégoire et de Cesson-Sévigné

 
Cleantech Republic

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :